Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une première année réussie pour Christelle Courtade

Courses / 30.11.2016

Une première année réussie pour Christelle Courtade

Christelle Courtade a obtenu sa licence d’entraîneur en janvier 2016. Elle exerce à Mont-de-Marsan. Issue du concours hippique, elle a fait ses classes en tant que permis d’entraîner. Cette année, son meilleur élément est Sklibur de Larachi (Ragtime Pontadour). Elle lui a offert deux victoires dans des courses A chez les anglo-arabes. Au total, ses pensionnaires ont gagné 12 épreuves en 2016.

Des sports équestres au sport hippique. « Je n’ai sûrement pas eu le parcours le plus conformiste. Je suis issue des sports équestres puisque j’ai été cavalière de concours pendant sept ans. J’ai commencé à aller aux courses grâce à un ami et cela m’a beaucoup intéressée. J’ai donc pris mon permis d’entraîner pendant sept ans, puis, par la force des choses, ma licence d’entraîneur. En parallèle, j’ai travaillé en tant qu’assistante vétérinaire pour tous types d’animaux. »

Entraîneur public, une suite logique. « J’ai beaucoup collaboré avec monsieur Barrao. Le nombre de partants et mes performances en tant que permis d’entraîner m’ont logiquement dirigée vers le stage d’entraîneur public. Aujourd’hui, mes écuries sont basées à Mont-de-Marsan. J’ai dix-huit chevaux à l’entraînement, dont une partie à moi et environ quatre autres propriétaires. »

Sklibur de Larachi en fer de lance. « J’ai débuté avec beaucoup d’anglo-arabes. Mais je travaille désormais avec plusieurs pur-sang. J’entraîne évidemment les deux, sans grande différence. Je n’ai pas cherché à me focaliser sur les anglo-arabes, même si ma meilleure pensionnaire reste Sklibur de Larachi (Ragtime Pontadour). Elle a remporté quatre courses cette année, dont le Grand Prix des Pouliches (A) et la Poule d'Essai à 37,5 % (A), ce qui fait d’elle la meilleure 3ans anglo-arabe de sa génération. » Sklibur de Larachi est issue du jeune élevage de monsieur Liut, avec lequel Christelle Courtade a l’habitude de travailler.

De bons éléments en plat et en obstacle. « Parmi les autres chevaux qui m’ont marquée, je peux citer Basile Dream (Annapolis), que j’ai fait naître mais que j'ai aussi élevé et entraîné. Il était le meilleur 4ans en obstacle de sa génération. Et pour ne mentionner qu’eux, je rajouterai Speeder d'Escar (Panis), Indialeeski (Indien Rocket) mais aussi Dan Royal (Astronomer Royal). Ce dernier avait très bien débuté en 2016, mais s’est malheureusement accidenté à Tarbes en mars. Deux mille seize fut tout de même une belle année avec douze victoires à ce jour. »