Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX TRÉMAILLE - Saint Calvados, une première victoire pleine de promesses

Courses / 25.11.2016

PRIX TRÉMAILLE - Saint Calvados, une première victoire pleine de promesses

PRIX TRÉMAILLE

Saint Calvados, une première victoire pleine de promesses

Saint Calvados (Saint des Saints) s’est imposé pour ses débuts dans le Prix Trémaille, une course sur les haies de Fontainebleau réservée aux poulains de 3ans. Il gagne en bon poulain, avec facilité et simplement sollicité aux bras, face à des chevaux qui avaient déjà couru.

Liliput Has (Enrique) a rapidement pris la tête des opérations avec dans son sillage Césare Borgia (Soave) et Pragelor (Al Namix).

Le futur lauréat, toujours vu dans le sillage des animateurs, s’est rapproché dans le dernier tournant. Il s’est ensuite détaché en compagnie de Liliput Has. Le pensionnaire de Sébastien Culin a accéléré à l’entrée de la ligne droite et a sauté la dernière haie en tête.

Saint Calvados a nettement créé la différence sur le plat, pour s’imposer de deux longueurs. Mount Kallas (Kapgarde) est deuxième. Liliput Has termine troisième à dix longueurs.

La famille de Maresca Sorrento. Élevé par Jeremy Buez, Saint Calvados est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au Haras d’Etreham et de Lamorrese (Pistolet Bleu). Il s’agit du troisième gagnant de sa mère. Saint Calvados est un petit-fils de Maren Kassel (Noir et Or) qui a gagné cinq courses à Auteuil, dont les Prix Sagan, de Chambly et Wild Monarch (Ls). Outre Maren Kassel, French Free Star (Carmarthen) a produit les étalons Bonnet Rouge (Pistolet Bleu), gagnant du Prix d’Hédouville (Gr3) et Maresca Sorrento (Cadoudal), qui officie au haras du Lion.

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Saint des Saints

Pharly

Chamisène

Tunéria

SAINT CALVADOS (H3)

Top Ville

Pistolet Bleu

Pampa Bella

Lamorrese

Noir et Or

Maren Kassel

French Free Star

 

Premier partant et premier gagnant pour Jérémy Buez.

Saint Calvados est un élève de Jeremy Buez. Il s’agit du premier partant, mais aussi du premier cheval élevé par ce Belge qui réalise un coup de maître pour ses premiers pas en tant qu’éleveur. Ce dernier nous a expliqué : « Mon père m’a transmis la passion des chevaux et de l’élevage. Par l’intermédiaire de Bernard Stoffel et de la BTBA — association des éleveurs belges de pur-sang anglais –, j’ai commencé à élever des galopeurs. Cette victoire de Saint Calvados, avec cette marge, est une grande émotion. L’élevage, c’est des joies, mais aussi des moments plus difficiles. Nous avons perdu plusieurs chevaux, dont la sœur de Saint Calvados il y a quelques semaines seulement. »