Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

SHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN JEWEL CROWN (GR1 PA) - RB Burn fait parler la poudre

Courses - International / 14.11.2016

SHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN JEWEL CROWN (GR1 PA) - RB Burn fait parler la poudre

ABU DHABI (AE), DIMANCHE

 

C’est un des deux 4ans de la course, RB Burn (Majd Al Arab) qui s’est imposé dimanche dans la Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Jewel Crown (Gr1 PA). Dans une course très rythmée sous l’impulsion de Thakif (Mahabb), RB Burn, qui avait hérité du numéro 2 dans les stalles, a eu un parcours en or, à la corde, juste derrière les animateurs. Dans la ligne droite, il n’a jamais été inquiété par le bon retour des juments françaises et a passé le poteau avec trois quarts de longueur d’avance sur Mabrooka (Mahabb). La pensionnaire de Didier Guillemin a été montée sagement, en milieu de peloton, et a fourni un très bon effort en pleine piste. Prise de vitesse en début de parcours, Sylvine Al Maury (Munjiz) avait de ce fait beaucoup de terrain à refaire sur la courte ligne droite. Elle a fini très vite mais a dû se contenter de la troisième place devant une autre française, Sahabba (Nizam), qui a un peu coincé dans les derniers mètres de course. La déception est venue d’Al Mourtajez (Dahess), rapidement vu en deuxième ou troisième position, mais qui n’a pu accélérer dans la ligne droite et a dû se contenter de la sixième place.

Une première sortie aux Émirats. RB Burn était monté par Gérald Avranche et il est entraîné par Éric Lemartinel, en charge des effectifs du cheikh Sultan bin Khalifa bin Zayed Al Nahyan. Mais RB Burn est bien connu en France : il est arrivé au mois de juillet de ses 3ans en France, chez Élisabeth Bernard, après avoir débuté sa carrière aux États-Unis. Il s’est notamment placé deuxième du Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr1 PA) à Saint-Cloud, l’an dernier, et restait sur sa cinquième place dans le Qatar Derby des Pur-Sang Arabes de 4ans (Gr1 PA). Il débutait aux Émirats, et son entraîneur a confié : « Il a beaucoup de vitesse. Il avait tendance à tirer, en France, dans des courses sur des distances trop longues, et il n’a aussi pas toujours été très chanceux. Je lui ai mis les œillères pour la première fois, parce qu’en France, il avait tendance à regarder à gauche et à droite. Il était plus concentré ce soir. » C’est également une grande victoire pour Gérald Avranche, installé dans le Golfe depuis 1999. Le jockey français s’était blessé en mars dernier, souffrant de fractures au bassin.

Les françaises répondent présent. Avant la course, Didier Guillemin nous avait confié courir pour une place. Thierry Jarnet a monté aux ordres, avec le résultat escompté. L’entraîneur nous a dit : « La pouliche court très bien. Elle refait la valeur qu’elle avait montrée à 3ans. La physionomie de la course lui a convenu et Thierry l’a très bien montée. Le gagnant était au-dessus, il n’y a rien à dire. Je suis heureux d’avoir retrouvé ma pouliche. »

Pour Sylvine Al Maury également, le scénario a été conforme aux attentes d’Élisabeth Bernard, qui nous a dit : « Elle a été débordée au début et elle est revenue très bien finir. Il lui a juste manqué 100m… Je suis très contente que RB Burn s’impose. Cela veut dire que j’ai plutôt fait du bon travail avec lui ! »

Deuxième de cette course l’an dernier, Sahabba s’est classée quatrième cette année, mais Damien de Watrigant, son entraîneur, n’était pas déçu : « Compte tenu de la préparation de la jument, c’est une très bonne performance. Elle a connu un contretemps et a dû partir en balnéothérapie, au haras de Malleret, peu de temps avant la course. Ils ont fait du super boulot avec elle. Elle n’a fait qu’un vrai travail avant de partir, et encore pas sur le gazon. Il lui a juste manqué un petit quelque chose dans les derniers mètres. Normalement, elle devrait partir comme poulinière. »

Al Mourtajez désorienté par le rythme de la course. Thomas Fourcy était logiquement déçu de la performance d’Al Mourtajez, désorienté par le rythme de la course. L’entraîneur a expliqué : « Le cheval a l’air de bien aller, et c’est le principal. Je pense que le rythme de la course a été trop rapide pour lui. Peut-être aussi qu’il était fatigué après une saison chargée. Cela n’enlève rien à la qualité du cheval, mais il est certain qu’on n’a pas vu le vrai Al Mourtajez aujourd’hui. »

Pour revoir la course : https://twitter.com/yassportsTV/status/797838305458950144

CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN JEWEL CROWN

Gr1 PA, 4ans et plus, 1.600m, 1.200.000 €

1er      RB BURN (M4)        G. Avranche

Majd Al Arab & Burnie Gee PW, par Burning Sand

Pr. : Cheikh Sultan bin Khalifa bin Zayed Al Nahyan

El. : D. Waldron

Ent. : E. Lemartinel

 

2e        MABROOKA (F4)    T. Jarnet

Mahabb & Shamayl, par Kesberoy

Pr. : S.A. le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan

El. : S.A. le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan

Ent. : D. Guillemin

3e        SYLVINE AL MAURY (F5)           J.-B. Eyquem

Munjiz & Savavit Al Maury, par Dormabe

Pr. : Écuries Royales d’Oman

El. : R.-L. Koch

Ent. : E. Bernard

SB_RCO

Écarts : ¾, ENC., 1 ¼. Temps : 1’40’’44

Une bonne soirée pour les entraîneurs français expatriés

Deux autres courses d’importance avaient lieu ce dimanche sur l’hippodrome d’Abu Dhabi : la finale du H.H. Cheikha Fatima bint Mubarak Ladies World Championship (Ifahr), et celle du H.H. Cheikha Fatima Bint Mubarak Apprentice World Championship (Ifahr).

La course réservée aux apprentis est revenue très nettement à Qader (Munjiz), entraîné par Jean de Roüalle et monté par l’Australien Dylan Dunn, qui compte déjà 120 succès. Jean de Roüalle, qui entame sa première vraie saison de course aux Émirats et sellait son deuxième gagnant en deuxième partant, nous a confié : « J’ai eu de la chance au tirage au sort car cet apprenti monte très bien et a déjà une certaine expérience. Qader est arrivé chez moi avec des ulcères massifs et il nous a fallu du temps pour comprendre ce qu’il avait et retrouver le cheval. Je suis heureux car il a un vrai potentiel. Je suis installé à Al Ain depuis treize mois, avec dix-huit chevaux de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. »

La course réservée aux femmes est aussi revenue à un entraîneur français, Éric Lemartinel, grâce à RB Dixie Burning (Burning Sand). Elle était montée par l’Anglaise Catherine Walton.