Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE STEEPLE-CHASE NATIONAL DES ANGLO-ARABES À AUTEUIL

Courses / 13.11.2016

LE STEEPLE-CHASE NATIONAL DES ANGLO-ARABES À AUTEUIL

Une première édition symbolique

Ce dimanche, l’hippodrome d’Auteuil accueillait pour la première fois le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes. Cette épreuve se courait précédemment à Enghien. La mise en place d’une épreuve réservée à la race sur la butte Mortemart est un acte fort, qui atteste de l’orientation obstacle d’une partie importante de la production anglo-arabe.

Un changement des mentalités. Sur les 10 chevaux qui figurent au programme de cette épreuve, 8 sont clairement nés pour sauter. Ils ont 12,5 % de sang arabe ou au moins l’un de leurs deux géniteurs a couru en obstacle ou déjà produit un gagnant significatif dans la discipline. Chose inimaginable il y a quelques années encore, 3 des 10 partants ont déjà couru à Auteuil, en y réalisant de bonnes performances. Tout cela atteste d’un changement des mentalités. Les éleveurs orientent désormais délibérément les juments anglo-arabes avec suffisamment de modèle vers des étalons pur-sang à vocation obstacle. Les propriétaires et entraîneurs qui ont des anglos dans leurs boxes n’hésitent plus à aller à Paris dans les courses pour tous chevaux.

Des souches douées pour l’obstacle. Paul Couderc, président du syndicat Anglo Course, nous a expliqué : « La sélection des souches s'est faite depuis plus d’un siècle grâce à notre programme de plat. Mais notre finalité est l'obstacle. L'introduction d'un courant de sang pur supplémentaire, en utilisant des étalons qui produisent bien en obstacle, permet d’obtenir des anglo-arabes qui ont l'aptitude pour Auteuil. French Kiss du Pécos, qui a gagné le Prix Oeneas de 8 longueurs, illustre parfaitement cela. Tout le monde se souvient de Synaptique et de Monpilou. Les souches anglos font des sauteurs, comme Feu Croisé par exemple. De nombreuses familles d'AQPS ont d’ailleurs été créées sur une base anglo-arabe. C’est le cas d’Alex de Larredya, de Virtus d’Estruval et de Crack de Rêve ces dernières semaines, ou précédemment avec des chevaux comme Bip Bap, Azertyuiop, Rhialco, Polar Rochelais, Un de Sceaux… »

Soutenir le nombre de partants en obstacle. Paul Couderc a précisé : « Les anglo-arabes disposent d’un programme qui leur est réservé. Ces épreuves permettent de débuter calmement les jeunes chevaux et elles sont indispensables pour ceux qui n’ont pas la pointure des meilleurs. Mais les très bons doivent aller dans les courses pour tous chevaux et soutenir le nombre de partants en obstacle, à Paris comme en province. Ce n’était pas souvent le cas auparavant, en partie pour une question d’habitude et de mentalité. On courait un peu entre nous. Mais désormais, les choses changent et les gens osent. Ils sont aidés en cela par le fait qu’on trouve des anglos chez beaucoup de bons entraîneurs d’obstacle. »

Monpilou en parade à Pau

Pascal Dupouy, qui s’occupe du retraité Monpilou, nous a expliqué que ce dernier ferait l’ouverture du Prix Charles de Ginestet, la belle épreuve réservée aux anglos sur le steeple pendant le meeting de Pau. Cette course est programmée le 30 décembre. Pendant sa carrière sportive, cet élève et représentant de Jacques Détré a gagné dix courses en obstacle, dont le Prix d’Indy (Gr3). Sous la férule de Guillaume Macaire, cet anglo-arabe s’est classé troisième du Prix Alain du Breil (Gr1).