Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sun Bloodstock, des ambitions clairement affichées

Courses - International / 01.11.2016

Sun Bloodstock, des ambitions clairement affichées

La casaque jaune, étoiles rouges, de Sun Bloodstock, a fait son apparition cette année sur les programmes français. Avec ses premiers 2ans, cette entité développée par Ting Kong Cheng et Danielle Cheng depuis Hongkong a tout de suite connu le succès au plus haut niveau, puisque National Defense (Invincible Spirit), le premier yearling qu’ils aient acheté en France, a remporté le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), pour l’entraînement de Christiane Head-Maarek. La veille de ce succès, Sun Bloodstock avait acheté Sans Équivoque (Stormy River) à la vente de l’Arc Arqana. La 2ans, laissée à l’entraînement chez Didier Guillemin, a ensuite gagné le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). Les Cheng sont déjà propriétaires à Hongkong, Singapour, en Angleterre et ils ont investi dans un haras en Australie, rachetant Eliza Park en 2013. David O’Callaghan, un Irlandais basé en Australie, les conseille dans leurs achats et il a accepté de répondre à nos questions.

Jour de Galop. – Quand avez-vous commencé à acheter des yearlings en France ?

David O’Callaghan. – Notre premier achat en France fut National Defense, au mois d’août 2015, chez Arqana. Son père, Invincible Spirit, réussit dans les deux hémisphères, et nous avons évidemment été très chanceux qu’il gagne un Gr1 à 2ans !

Pourquoi avoir choisi d’investir en France ?

Sun Bloodstock s'inscrit dans une perspective mondiale et de ce fait, l’opération saisit toutes les opportunités d'acheter dans l'hémisphère nord, plus particulièrement dans l'optique d'acquérir des mâles qui puissent ensuite devenir étalons dans les deux hémisphères.

Pourquoi avoir choisi de confier vos chevaux à Christiane Head-Maarek ? Comment l’avez-vous connue ?

Danielle Cheng, directrice générale de Sun Bloodstock, avait entendu parler de Criquette et de sa réussite, particulièrement avec Trêve. Elles s’étaient rencontrées en France, aux ventes, plus tôt dans l'année.

Quel est le programme de National Defense ?

National Defense va viser la Poule d’Essai des Poulains l’an prochain.

Vous avez aussi acheté Sans Équivoque aux ventes de l’Arc ?

Monsieur Cheng adore les courses, donc acheter des pouliches qui peuvent courir, puis avoir une valeur résiduelle en tant que poulinières correspond tout à fait à notre stratégie globale.  Nous avons eu beaucoup de chance qu’elle gagne ensuite un Gr2 !

Pourquoi avez-vous décidé de la laisser chez Didier Guillemin ?

Danielle a rencontré Didier à la vente de l'Arc et a discuté de son avenir. Elle a pensé que c'était mieux pour la pouliche de garder les habitudes avec lesquelles elle était familière.

Quel est son programme ?

Elle est partie en repos et effectuera son retour à 3ans. Nous déciderons si nous essayons de la rallonger ou si nous la gardons sur le créneau du sprint.

Comment va Spiritjim ?

Malheureusement, Spiritjim s'est blessé lors de sa dernière sortie, ce qui est vraiment dommage puisqu'il était en forme et s'apprêtait à aller vers le Melbourne Cup Carnival.

Planifiez-vous d’acheter plus de chevaux clés en main, ou préférez-vous vous concentrer sur les yearlings, comme on l’a vu encore récemment au mois d’octobre ?

Nous n'avons pas de préférence particulière. Nous fonctionnons selon une logique commerciale et gardons toujours en tête le long terme.

Sun Bloodstock a des étalons en Australie. Pensez-vous en avoir aussi en Europe à l’avenir ? Plus particulièrement en France ? Et dans ce cas, investiriez-vous dans des juments pour les soutenir ?

C'est ce vers quoi tend notre projet : avoir des étalons qui puissent faire la monte dans les deux hémisphères, et si les opportunités se présentaient, Sun Bloodstock soutiendrait bien sûr ses étalons avec ses propres juments.

Depuis combien de temps travaillez-vous pour Sun Bloodstock ?

Je conseille Sun Bloodstock depuis que je me suis impliqué dans l'entreprise en Australie. Cela va faire trois ans. Monsieur Cheng et Danielle sont très concentrés sur le fait de réussir à développer une entreprise qui a du succès à l'international en termes d'élevage et de courses. Leur succès le plus récent est le résultat de leur investissement pour y parvenir.