Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

TROPHÉES DU PERSONNEL DES COURSES ET DE L’ÉLEVAGE - Jean-Bernard Roth est l’employé de l’année

Institution / Ventes / 20.11.2016

TROPHÉES DU PERSONNEL DES COURSES ET DE L’ÉLEVAGE - Jean-Bernard Roth est l’employé de l’année

TROPHÉES DU PERSONNEL DES COURSES ET DE L’ÉLEVAGE

Jean-Bernard Roth est l’employé de l’année

Samedi 19 novembre, Auteuil accueillait la cérémonie des Trophées du Personnel des Courses et de l’Élevage. France Galop et Godolphin ont dévoilé les lauréats des cinq catégories. Jean-Bernard Roth s’impose dans la catégorie leadership. Mais il remporte aussi le titre suprême, celui de l’employé de l’année. Il fera donc partie du jury 2017.

Jean-Bernard Roth doublement récompensé. Jean-Bernard Roth travaille chez Jean-Claude Rouget. Le jury lui a décerné le titre dans la catégorie leadership. Il a commencé à monter à poney avant d’entrer à l’Afasec de Mont-de-Marsan à l'âge de quatorze ans. Fidèle à son équipe, cela fait trente-cinq ans qu’il est dans la même écurie, où il dirige une équipe de soixante-huit personnes. Jean-Bernard Roth a déclaré : « Le personnel, c’est mon quotidien. C’est ma vie. Quand je mets en route cette énorme structure, j’ai la chair de poule. » Au sujet du personnel avec lequel il travaille, il a précisé : « Les chevaux, on les voit, ils sont sur le programme. Mais les gens du métier on les voit très peu. Ils méritent leur part de lumière. C’est pour cela que cette initiative est extraordinaire. J’ai cinquante-trois ans aujourd’hui. Au bout de trente-six années de travail, je ne suis toujours pas à la recherche de compliments ou de remerciements. Ce sont les chevaux qui parlent pour nous. La passion des courses est ce qu’elle est. Mais le cheval est un animal extraordinaire, il est toujours là pour nous. C’est ce qui nous aide dans les jours gris. Il n’y pas que des grandes victoires. Il y aussi des défaites. Les chevaux sont là pour nous dire que nous partageons une passion et nous rapprocher. Ce soir, je pense à beaucoup de monde. C’est ce qui m’aide à avancer. Je suis fier de ce titre et je continuerai à faire de mon mieux pour démontrer que le cheval est une noble conquête. »

https://youtu.be/NPe_OSfi9o4

Jean-Paul Montule remporte la catégorie « dévouement pour les courses ». Jean-Paul Montule travaille chez Francis-Henri Graffard. C’est un pilier de l’écurie et un pilier du monde des courses tout court. Cet homme a dédié sa vie entière au monde du galop, transmettant volontiers sa passion et son savoir aux jeunes générations. Il a déclaré : « Il ne peut plus rien m’arriver, j’ai tout vu ! J’ai commencé ma carrière chez un employeur qui avait l’âge de mon père et je termine chez un homme qui a l’âge de mon fils. »

 https://youtu.be/rb7a6Hpresk

Aurélie Baillif est la cavalière d’entraînement de l’année. Aurélie Baillif travaille chez Pascal Journiac. Dresser, préparer, respecter ses chevaux jusqu'à leur course, les voir franchir le poteau en vainqueur est une victoire pour Aurélie et une immense joie. La catégorie cavalier d’entraînement de l’année concerne les cavaliers et lads ayant fait preuve de talent, de constance et de fiabilité, aussi bien en selle qu’au sol, et ayant accompli quelque chose de « remarquable » durant la saison. Aurélie Baillif a déclaré : « Le bonheur dans ce métier, c’est le quotidien avec les chevaux et les voir passer le poteau en tête. »

https://youtu.be/Y1jbVRTDNoE

Claire Billet Legros est le jeune espoir de l’année. Claire Billet Legros fait partie de l’équipe des Aga Khan Studs. Passionnée depuis toujours par l’équitation, c’est en découvrant l’élevage des pur-sang que Claire a su qu’elle voulait y consacrer sa vie professionnelle. Accompagner les juments dans un moment aussi particulier et intime que le poulinage est pour elle un privilège. La catégorie jeune espoir de l’année concerne les employés ayant moins de cinq ans d’expérience dans la filière. La lauréate a déclaré : « Je tiens aussi à remercier les gens qui ne m’ont jamais soutenue et qui pensaient que je ne réussirais pas. C’est sûrement parce qu’ils n’ont pas cru en moi que je me suis encore un peu plus accrochée. »

https://youtu.be/AhIMJ55PoKI

Antoine Bellanger gagne la catégorie « personnel de haras ». Antoine Bellanger travaille au Haras des Monceaux. Amoureux du travail bien fait, Antoine essaye à travers un travail collectif alliant rigueur et précision de viser à l'excellence au quotidien pour le haras et les chevaux qui y sont élevés. La catégorie « personnel de haras » concerne les personnes travaillant dans un haras et ayant fait preuve de compétence, de dévouement et de fiabilité. Le lauréat a aussi démontré du talent avec les chevaux, une capacité d’adaptation et un sens du travail en équipe

https://youtu.be/3iKjIzqTgDI

Des récompenses exceptionnelles pour les vainqueurs. Godolphin a doté chaque catégorie de prix exceptionnels aux vainqueurs et finalistes. Les équipes associées aux vainqueurs et finalistes sont également récompensées. Godolphin offre au vainqueur de la catégorie « Jeune espoir » un voyage de cinq jours à Dubaï comprenant notamment : journée aux courses, visite du centre d’entraînement, des Zabeel Racing Stables et du Dubai Equine Hospital. Diana Cooper, en charge des œuvres caritatives pour Godolphin, a déclaré : « Cette soirée a été un concentré de passion et d’émotion. J’aurais adoré pouvoir figer cet instant, mettre l’enthousiasme des participants sous une cloche et le diffuser partout dans le monde. » Au sujet du concept des trophées, elle a précisé : « C’est une idée de Son Altesse le cheikh Mohammed. Il veut saluer le travail des gens de cheval à travers le monde, car il a pleinement conscience de leur travail. Lui-même adore aller aux écuries. Cela fait longtemps que nous souhaitions adapter ce concept à la France. Mais ça prend du temps. C’est la première d’une longue série. »