Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vente d’automne Arqana : des records à consolider

Institution / Ventes / 12.11.2016

Vente d’automne Arqana : des records à consolider

 

Vente d’automne Arqana : des records à consolider

Lundi, Arqana donnera le coup d’envoi de sa vente d’automne. La première journée est consacrée aux chevaux à l’entraînement, plat et obstacle, la deuxième aux yearlings d’obstacle et la troisième aux yearlings de plat. Désormais bien ancrée dans le calendrier européen mais aussi international, la vente d’automne avait passé un cap en 2015, avec un chiffre d’affaires pour la première fois supérieur à 8 millions d’euros. Éric Hoyeau nous détaille les nouveaux défis et objectifs de cette vente.

 

L’évolution des grands indicateurs de la vente d’automne Arqana

                Présentés            Vendus (%)        Prix moyen         Prix médian       C. A. (avec amiables)

2015          558               418 (74,91 %)        19.844 €                  9.000 €                 8.312.500 €

2014          521               421 (80,81 %)        18.006 €                  9.000 €                 7.580.500 €

2013          488               341 (69,89 %)        16.157 €                  8.000 €                 5.509.500 €

2012          477               354 (74,21 %)        15.017 €                  7.000 €                 5.126.000 €

2011          426               299 (70,19 %)        17.365 €                  7.000 €                 5.192.000 €

* Depuis 2014, la vente accueille un troisième jour consacré aux yearlings de plat.

 

Jour de Galop. – La vente d’automne est désormais bien ancrée, avec, pour la première fois, un chiffre d’affaires passant la barre des huit millions d’euros en 2015. Quels sont les enseignements en vue de cette vente 2016 ?

Éric Hoyeau. – Il semble important de revenir sur l’historique de cette vente qui est en fait la fusion de l’ex-vente d’automne de Saint-Cloud avec l’ex-vente de yearlings de décembre dont le cumul de chiffre d’affaires s’établissait au maximum à trois millions d’euros. L’objectif de la fusion avait été de créer des synergies entre le marché de chevaux à l’entraînement et celui des yearlings de fin de saison, tout en mettant en valeur la spécialité de l’obstacle. Nous pouvons donc considérer que la stratégie avait du bon puisque le volume d’enchères a dépassé la barre des huit millions d’euros. Pour 2016, et comme lors de chacune de nos vacations, nous souhaitons bien sûr consolider les résultats passés. Néanmoins, les scores générés par les chevaux à l’entraînement sont très dépendants des opportunités que nous nous appliquons à capter en utilisant aussi nos inscriptions de dernière heure : les fameuses Wild Cards.

 

Les horaires

Lundi 14 novembre : 11 heures

Mardi 15 novembre : 13 heures

Mercredi 16 novembre : 13 heures

 

La vente propose beaucoup plus de lots que par le passé. Les indicateurs se maintiennent cependant bien, ce qui n’est pas toujours le cas avec une augmentation de l’offre. Quelle est la raison de ce succès ?

Le nombre de chevaux à l’entraînement et de stores de 2ans qui composent la première journée est assez constant. Il se compose à la fois de rotation d’effectifs et de chevaux en pleine éclosion qui trouvent lors de cette vente une occasion de se valoriser.

En revanche, le nombre de yearlings a fortement augmenté depuis 2014. Notre politique de segmentation claire des marchés de yearlings (août, v.2 , octobre 1 & 2 puis novembre) a permis de créer des repères pour nos acheteurs, avec une définition claire des profils proposés, permettant à la moyenne des yearlings de novembre de progresser de plus de 30 % entre 2013 et 2015.

 

Malgré le Brexit, la vente de juillet a enregistré de bons résultats. La situation économique ne s’est pas améliorée depuis au Royaume-Uni, avec une livre dévalorisée. Est-ce une crainte ?

Le marché des chevaux à l’entraînement demeure fort, avec une demande constante des pays utilisateurs et non producteurs : Pays du Golfe, Asie, mais aussi Australie pour les chevaux de tenue, et États-Unis. Nous l’avons récemment constaté lors des ventes de l’"Arc" et de Newmarket. La demande anglaise et irlandaise pour les chevaux d’obstacle français est également constante et renforcée par les bons résultats sur les hippodromes. Nous l’avons encore vu ce samedi à Cheltenham et, dans cet esprit, nos ventes d’été et d’automne sont particulièrement crédibles, avec des résultats constants. Ptit Zig en est un parfait exemple : compétiteur de qualité en Grande-Bretagne après sa vente et son export, il est revenu faire sienne la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Il est néanmoins important que les vendeurs soient conscients que la Livre sterling s’est dépréciée de 24 % depuis le printemps, et qu’il convient donc de savoir s’ajuster, tout en privilégiant les ventes françaises qui se déroulent en euros.

 

Les Wild Cards fournissent également une remarquable force de vente. Comment sont-elles sélectionnées ?

L’offre est renforcée par les wild cards, qui sont au nombre de quinze cette année. Ce sont de jeunes chevaux d’obstacle qui ont montré leur potentiel et qui sont, pour la plupart, sélectionnés car ils sont qualifiés pour les programmes de Novices outre-Manche. C’est une majorité de 3ans ou 4ans ayant débuté sur les obstacles français.

 

Les wild cards 2016 de la vente d’automne Arqana

Quinze wild cards sont venues enrichir cette vente d’automne Arqana. Voici le récapitulatif : Domfront (lot 160), Zalamea (lot 160 A), Antey (lot 160 B), Caid du Lin (lot 170), Dindin (lot 175), Diderot Vallis (lot 180), Dostal Phil (lot 185), Charming Zen (lot 190), Dis Donc (lot 195), Caporal Jaq (lot 200), Captain Aulmes (lot 200 A), Commodore (lot 205), Duc des Chabots (lot 210), Petit Prince (lot 220) et Charli Parcs (lot 230).

Pour consulter le pedigree et les performances des wild cards, cliquez ici  (lien à insérer http://www.arqana.com/wildcards/vente_d-automne_novembre_2016_deauville_14_novembre_2016/217)

 

L’autre force est la position de la vente, au croisement des saisons d’obstacle française et anglo-irlandaise.

En effet, la date de cette vente est fortement stratégique puisqu’elle se déroule après les ventes de foals "National Hunt" de Fairyhouse en Irlande et "The Open", le premier grand week-end d’obstacle anglais à Cheltenham. C’est également une période propice pour les jeunes performers d’obstacles qui ont pu rencontrer de nombreuses opportunités de valorisation dans les semaines encadrant les 48 h de l’obstacle à Auteuil.

 

Peut-on dire que la section yearlings d’obstacle est une spécificité d’Arqana ?

Contrairement à la culture anglo-saxonne qui n’expose quasiment pas de yearlings "National Hunt" au marché, il existe en effet en France une spécificité pour les pedigrees très orientés obstacle ou détenant des aptitudes à la tenue et au terrain souple. Ces profils sont présentés lors la première journée de yearlings (mardi 15 novembre) et constituent plus de la moitié de l’offre en nombre et, globalement, 80 % des enchères de cette même journée.

 

Le marché du plat reste actif. Qui sont les principaux acteurs ?

L’an dernier, nous avons eu des acheteurs en provenance d’Australie et du Golfe pour les chevaux à l’entraînement, mais aussi des pays de l’Est. Ces derniers importent bien sûr, mais n’hésitent pas à revenir courir en France – c’est le cas de Subway Dancer, gagnant du Prix André Baboin 2016 (Gr3) par exemple –, tout en confiant des effectifs aux entraîneurs français. Ces pays sont également très présents sur le segment des yearlings de plat. Leur réussite a été exemplaire en 2016 puisque la majorité des classiques locaux ont été remportés par des yearlings Arqana. Néanmoins, le marché français est bien sûr la destination principale des yearlings de plat. Il faut voir les exemples de Siljan’s Saga, à la carrière longue et remarquable, Blacktype, d’abord exploité en France puis exporté aux États-Unis et gagnant de Gr3 cette année, Palinodie, gagnante de Listed et vendue avec une conséquente plus-value aux États-Unis… Tous ont été achetés moins de 15.000 €.

 

Évolution des grands indicateurs de la vente d’automne - Yearlings

                Présentés  Vendus (%)        Prix moyen (évol.)       Prix médian (évol.)      C. A.

2015      352               251 (71,31 %)     13.287 € (+ 8,41 %)       8.000 € (- 5,88 %)          3.346.000 €

2014      320               254 (79,38 %)     12.256 €                            8.500 €                              3.133.000 €

 

 

Les résultats des wild cards vendues lors de la vente d’automne 2015

#          Nom (origines)                 Présenté par                  Issue         Acheteur                                   Prix

200      Meadow Creek                A. Fabre                           Vendu     F.B.A.                                         160.000 €

215      Brelan d’As                        P. Quinton                      Vendu     Horse Racing Advisory         225.000 €

235      Joueur Brésilien               Y. Fouin                            Vendu     J. H. Bloodstock                      140.000 €

240      Belami des Pictons          O. Sauvaget                    Vendu     Guy Petit                                  120.000 €

245      Rezorbi                                F. Nicolle                          Vendu     T. J. Bloodstock                      140.000 €

255      Chirico Vallis                     L. Viel                               Vendu     Horse Racing Advisory        355.000 €

En gras : cheval à l’entraînement dans la catégorie obstacle, Chirico Vallis fut le top price de la vente d’automne Arqana 2015. Meadow Creek, quand à lui, a été le top price pour les chevaux à l’entraînement de plat.