Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Arqana 2016 : des résultats consolidés grâce à une offre contenue

Institution / Ventes / 09.12.2016

Arqana 2016 : des résultats consolidés grâce à une offre contenue

Arqana 2016 : des résultats consolidés grâce à une offre contenue

 

Mardi s’est terminée la vente d’élevage, qui constitue le point final de l’année 2016 pour l’agence de ventes aux enchères deauvillaise Arqana.

Le volume d’enchères des dix ventes de l’année (qui commence par la vente mixte de février) atteint 129.608.000 €, en hausse de presque 5 % par rapport au chiffre record de l’année précédente. Le marché commençant à montrer quelques signes de surproduction à la fin de l’année 2015, la quantité de chevaux catalogués a été soigneusement surveillée et 60 chevaux de moins que l’an dernier sont passés sur le ring. Un choix qui a porté ses fruits, comme en témoignent les indicateurs : le pourcentage de chevaux vendus sur l’ensemble de l’année s’élève à 78,15 % pour un prix moyen cumulé qui bondit de 5 % et franchit pour la première fois le cap des 50.000 €.

 

PrésentésVendus (dt amiables)% vendusChiffre d’affairesCA + amiablesPrix moyenPrix médianTop price
20163324 (-1,7 %)2548 (=)78,15 % (+1,58)128.091.400 € (+5,55 %)129.608.000 € (+4,8 %)50.311 € (+5,43 %)20.000 € (=)1.900.000 €
20153385259276,57 %121.346.300 €123.666.700 €47.643 €20.000 €2.600.000 €
20143266264979,21 %116.382.050 €119.727.750 €44.987 €18.000 €1.200.000 €
20133142250076,89 %102.638.500 €105.470.200 €42.483 €17.000 €1.500.000 €
20123000234571,73 %80.657.250 €86.155.900 €37.480 €16.000 €

1.200.000 €

 

NB : le prix moyen ne prend pas en compte les ventes amiables

 

Éric Hoyeau, président d’Arqana, a commenté l’année 2016 en ces termes : « Après cette nouvelle saison marquée par une croissance de nos résultats, nous attaquons la deuxième décennie d’Arqana sur un bon pied. Dans un marché exigeant, le travail de l’ensemble des équipes, de nos correspondants à l’étranger, de notre partenaire – le FRBC –, mais aussi et surtout celui de nos clients vendeurs, ainsi que la fidélité de nos acheteurs, nous ont permis de consolider toutes nos ventes principales. Un palier a même été franchi sur certaines ventes intermédiaires telles que la vente de yearlings d’octobre grâce à une offre ajustée et aux efforts des éleveurs français pour tirer leur production vers le haut, tandis que deux ventes singulières adossées à de grandes réunions de courses, la breeze up et la vente de l’Arc, ont opéré une délocalisation réussie. La première s’est tenue pour la première fois à Deauville à la veille des Poules d’Essai, tandis que la seconde a eu lieu à Chantilly en attendant que le Prix de l’Arc de Triomphe puisse se dérouler dans le nouveau Longchamp.

Cette année a également été placée sous le signe des nouvelles technologies : les ventes en ligne se sont réellement affirmées et font désormais partie intégrante de notre offre de services, et le Repository a été déployé à l’entière satisfaction des professionnels.

Enfin, le nombre de gagnants de Groupe issus des ventes Arqana cette année, dans toutes les classes d’âge, constitue pour l’avenir un gage de confiance supplémentaire de la part de nos acheteurs, aussi bien français qu’étrangers. »

 

Une riche année sur les pistes. L’année 2016 a été particulièrement fructueuse pour les chevaux achetés aux ventes Arqana. Almanzor (Wootton Bassett) et Qemah (Danehill Dancer), tous deux repérés lors des ventes de yearlings d’août, ont illuminé la génération des 3 ans : le premier nommé a terminé l’année en tête du classement des chevaux entraînés en Europe, couronné par un “Cartier Awards”, tandis que la seconde a réussi un doublé de Grs1 des deux côtés de la Manche. Zelzal (Sea the Stars), Jemayel (Lope de Vega), ainsi que les vainqueurs de Gr2 et de Gr3 The Juliet Rose (Monsun), Camprock (Myboycharlie), Parvaneh (Holy Roman Emperor), Mekhtaal (Sea the Stars), Heshem (Footstepsinthesand), Jimmy Two Times (Kendargent) et de nombreux autres ont également porté les couleurs Arqana au sein de la génération des 3 ans.

La relève est largement assurée avec la plus jeune génération. Le 2ans National Defense (Invincible Spirit) a apporté un premier Gr1 à l’étranger à l’opération australienne de Danielle et Ting Kong Cheng, Sun Bloodstock, en remportant le Prix Jean-Luc Lagardère pour l’entraînement de Criquette Head. Sans Équivoque (Stormy River), Rich Legacy (Holy Roman Emperor), Keep Quiet (Elusive City), Peace Envoy (Power), Landfall (Myboycharlie) et Syphax (Arch) l’ont imité au niveau Groupe 2 et Groupe 3 et feront partie des très nombreux chevaux à suivre la saison prochaine.

Les achats Arqana se sont également distingués parmi les chevaux d’âge, à l’image de Silverwave (Silver Frost), Wake Forest (Sir Percy), Ectot (Hurricane Run), Waikika (Whipper), Signs of Blessing (Invincible Spirit), Belardo (Lope de Vega) ou encore Mshawish (Medaglia d’Oro), qui se sont tous imposés au niveau Groupe 1.

 

Les très bons résultats d’octobre et de la v.2 permettent au marché des yearlings d’atteindre de nouveaux records. Le marché des yearlings de Deauville a établi de nouveaux records. Le nombre total de chevaux vendus augmente pour la troisième année consécutive et le chiffre d’affaires cumulé enregistre une hausse de 3 % par rapport au chiffre record de l’an passé.

 

PrésentésVendus (dt amiables)% vendusPrix moyenPrix médianChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
Août 2016340 (+2 %)270 (+2 %)79,41 % (=)152.498 € (-6,55 %)110.000 € (+15,78 %)39.828.000 € (-5,09 %)40.574.000 €1.400.000 €
Août 201533325779,5 %163.292 €95.000 €41.966.000 €42.771.000 €2.600.000 €
v.2 2016118 (-1,6 %)89 (-1 %)75,42 % (+0,42)39.648 € (+16,88 %)33.000 € (+10 %)3.489.000 € (+14,28 %)3.499.000 € (+14,61 %)125.000 €
v.2 20151209075 %33.922 €30.000 €3.053.000 €3.053.000 €150.000 €
Octobre 2016578 (+4,9 %)475 (+7,7 %)82,18 % (+3,23)42.148 € (+17,64 %)30.000 € (+20 %)19.388.000 € (+24,97 %)19.649.100 € (+24,36 %)260.000 €
Octobre 201555144178,95 %36.054 €25.000 €15.683.500 €15.837.500 €290.000 €
Automne 2016354 (=)269 (+5,4 %)75,98 % (+3,74)12.426 € (-6,48 %)7.000 € (-12,5 %)3.280.500 € (-1,63 %)3.332.500 € (-0,5 %)125.000 €
Automne 201535225572,24 %13.287 €8.000 €3.335.000 €3.350.000 €115.000 €
TOTAL 20161390 (+2,5 %)1103 (+4,9 %)79,3 % (+1,8)61.123 € (-2,8 %)65.985.500 € (+3 %) 67.054.600 € (+3,1 %)
TOTAL 20151356105177,5 %62.935 € (+8 %)64.037.500 €65.011.500 €

NB : le prix moyen ne prend pas en compte les ventes amiables

 

Le deuxième meilleur score pour le nouveau format de la vente de yearlings d’août. La vente de yearlings d’août a vu son format changer il y a quatre ans et se déroule désormais sur trois jours au lieu de quatre. La vacation de 2016 se classe deuxième au classement derrière l’édition record de 2015. Les lots de qualité ont permis de dynamiser le marché. En témoigne le prix médian record de 110.000 € en hausse de 15 % par rapport à 2015 ainsi que les 11 acheteurs individuels ayant dépensé plus d’1.000.000 € lors de la vente.

Shadwell Estate Company (cheikh Hamdan Al Maktoum) a fait un retour remarqué sur la première marche du podium des acheteurs, faisant l’acquisition de 8 yearlings pour un total de 2,9 millions d’euros. L’Écurie des Monceaux a quant à elle dominé le classement des vendeurs pour la cinquième année consécutive, générant un chiffre d’affaires de 10,9 millions d’euros grâce à la vente de 30 poulains.

 

La vente de yearlings v.2 s’affirme comme une source sûre de chevaux précoces. Le catalogue de l’édition 2016 de la vente de yearlings v.2, dédiée aux profils les plus précoces, a présenté les premiers yearlings produits spécifiquement avec cette vente en vue. Les éleveurs ont été largement récompensés de leur choix puisque tous les indicateurs ont enregistré des résultats à la hausse. 30 yearlings se sont vendus 50.000 € et plus, contre seulement 14 il y a un an, permettant au prix moyen et à la médiane d’atteindre des niveaux record. Les produits des étalons français connus pour produire des gagnants à 2 ans ont dominé le classement. Siyouni, Penny’s Picnic et Dabirsim forment le trio de tête.

Le Challenge v.2 Beachcomber, qui récompense le meilleur cheval de 2ans acheté lors de cette vente, a été remporté par la talentueuse pensionnaire de Keith Dalgleish, Clem Fandango. Présentée par le Haras du Lieu des Champs et achetée 11.000 € par Federico Barberini, elle est gagnante de Listed à Ayr et s’est classé deux fois au niveau Groupe, dont une troisième place derrière Lady Aurelia dans les Queen Mary Stakes (Gr3), à Royal Ascot, sous les couleurs de Middleham Park Racing.

 

Un marché particulièrement vigoureux en octobre. Resté presque stable pendant les trois dernières années, le chiffre d’affaires de la vente de yearlings d’octobre a franchi une marche supplémentaire en 2016, bondissant de 25 % pour atteindre 19,6 millions d’euros, soit la moitié du total de la vente de yearlings d’août. Le pourcentage de chevaux vendus ainsi que le prix moyen ont dépassé leurs records respectifs.

De nouveaux visages ont fait leur apparition lors de la partie I, correspondant à la première journée de la vente. Une clientèle encore plus internationale que les années précédentes avait fait le déplacement, signe de l’attractivité grandissante de la production française. Le Havre, Siyouni et Kendargent, des sires confirmés dont les produits se sont imposés au plus haut niveau en France comme à l’étranger, ont joué un rôle important dans les résultats, se plaçant aux premières places du classement des étalons par le chiffre d’affaires.

Le Critérium de la Vente de yearlings d’octobre, nouvellement introduit, offre la rare occasion d’avoir un participant pendant le week-end du Prix de l’Arc de Triomphe, dans une course dotée à 250.000 € réservée aux chevaux vendus lors cette vacation. Il a suscité beaucoup d’intérêt auprès des acheteurs français comme étrangers.

 

La qualité recherchée sur le marché des yearlings à vocation d’obstacle. La dernière vente de yearlings de la saison, organisée dans le cadre de la vente d’automne, a connu une augmentation du nombre de chevaux vendus jamais observée auparavant, qui a eu quelques répercussions sur le prix moyen en baisse de 6 %. Les chevaux dotés d’un pedigree de qualité ont créé l’émulation, contrairement aux profils commercialement inférieurs qui ont connu plus de difficultés.

 

Des résultats contrastés pour le marché de l’élevage. La vente d’élevage a témoigné d’un marché contrasté. Le premier jour comptait les meilleures pouliches et poulinières, notamment issues des contingents de Wertheimer et frère, Godolphin et des Aga Khan Studs. Cette journée était aussi l’occasion d’acquérir des pouliches black type et des foals aux très bons pedigrees. Ils ont suscité beaucoup d’intérêt, souligné par un pourcentage de chevaux vendus à 80 % et une hausse de 5 % du prix moyen.

Une demande qui s’est avérée plus faible dans les niveaux inférieurs du marché, malgré l’ajout, au cours de la dernière journée, de juments d’obstacle très bien nées. Cette réalité s’est observée dans de nombreux autres pays cette saison et doit inciter tous les acteurs de la filière à la vigilance.

L’introduction d’une partie consacrée aux juments d’élevage lors de la Vente d’Été, permettant aux éleveurs de vendre leur stock à mi-parcours de la saison d’élevage, a été un succès, avec un très fort taux de chevaux vendus, dont trois ont atteint un prix à six chiffres.

PrésentésVendus

(dt amiables)

% vendusPrix moyenPrix médianChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
Décembre 2016832 (-63)643 (-60)77,28 % (-1,26)37.250 € (-1,51 %)16.000 € (-15,78 %)23.132.500 € (-10,84 %)23.359.000 € (-12,20 %)1.000.0000€
Décembre 201589570378,54 %37.822 €19.000 €25.945.900 €26.605.100 €900.000 €
Eté 2016645382,81 %26.950 €11.500 €1.170.00€1.230.500 €275.000 €

 

NB : le prix moyen ne prend pas en compte les ventes amiables.

 

La Breeze Up continue son ascension. La Breeze Up 2016, qui a eu lieu pour la première fois à Deauville, à la veille de la réunion des Poules d’Essai, a gravi de nouveaux échelons. Cette session est en progression pour la cinquième année consécutive. Le prix moyen a dépassé le palier des 100.000 € pour la première fois, arrivant à 110.174 €, soit 22 % d’augmentation par rapport à 2015. Le pourcentage de chevaux vendus a atteint 82,6 %.

Une fille de Frankel présentée par Brendan Holland (Grove Stud) et achetée par Nicolas de Watrigant (Mandore International Agency) a fait monter les enchères jusqu’à 800.000 € et détient donc le record de prix des Breeze Up en Europe cette année.

PrésentésVendus (dt amiables)% vendusPrix moyenPrix médianChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
Mai 2016115 (-3,3 %)96 (+9 ,09 %)83,47 % (+9,52)110.174 € (+19,74 %)67.000 € (+11,66 %)10.466.500 € (+29,26 %)10.496.500 € (+29,63 %)800.000 €
Mai 20151198873,95 %93.216 €60.000 €8.097.000 €8.097.000 €600.000 €

NB : le prix moyen ne prend pas en compte les ventes amiables.

 

La deuxième vente de 2 ans montés de l’année organisée dans le cadre de la vente d’été a enregistré un pourcentage de chevaux vendus en augmentation, mais a vu baisser son prix moyen et son chiffre d’affaires. La demande était une nouvelle fois plus forte pour les lots de qualité, tandis que la valorisation des chevaux de niveaux inférieurs a fléchi.

PrésentésVenrdus% vendusPrix moyenPrix médianChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
Eté 201665 (-15,58 %)48 (-2,12 %)73,84 % (+12,81)14.935 € (-30,06 %)11.000 € (-21,42)687.000 € (-28,51 %)736.000 € (-24,62 %)69.000 €
Eté 2015774761,03 %21.356 €14.000 €961.000 €976.500 €160.000 €

NB : le prix moyen ne prend pas en compte les ventes amiables.

 

Un marché solide pour les chevaux à l’entraînement. Le marché des chevaux à l’entraînement a illustré le dicton britannique « less is more », puisqu’un nombre inférieur de chevaux présentés sur le ring a conduit à une progression de l’ensemble des indicateurs.

Les chevaux à vocation obstacle ou présentant des profils pour l’international ont été très demandés lors de la vente d’été. Les indicateurs en témoignent. Ils ont enregistré des records historiques au niveau du chiffre d’affaires et du top price pour la section des chevaux à l’entraînement. Ce dernier a été réalisé par Dance of Life, présenté par Carlos et Yann Lerner, pour lequel Horse France et Paul Moroney ont fait monter les enchères jusqu’à 400.000 €.

La vente de l’Arc a connu une édition particulièrement solide où les deux pouliches gagnantes de Groupe à 2 ans, Toulifaut (Frankel) et Spain Burg (Sageburg), ont fait afficher un prix à sept chiffres sur le tableau des enchères et ont été respectivement adjugées à Katsumi Yoshida (Northern Farm) et au propriétaire américain Dean Reeves.

La vente d’automne a quant à elle enregistré un taux impressionnant de chevaux vendus à 87 %, pour un prix moyen stable.

Cette année et depuis la Vente d’été, le marché a également bénéficié du Repository en ligne, permettant aux vétérinaires de visualiser les dossiers vétérinaires (radios et endoscopie) des chevaux en vente, où qu’ils soient.

PrésentésVendus (dt amiables)% vendusPrix moyenPrix médianChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
Eté 2016105 (-34,7 %)76 (-33,91 %)72,38 % (+1,57)43.257 € (+55,24 %)12.000 € (+26,31 %)3.287.500 € (+3,49 %)3.287.500 € (+1,89 %)400.000 €
Eté 201516111570,81 %27.864 €9.500 €3.176.500 €3.226.500 €380.000 €
Arc 201644 (+4,7 %)29 (-12,1 %)65,91 % (-10,28)292.207 € (+20,28 %)135.000 € (+12,5 %)8.474.000 € (+9 %)8.474.000 € (+4,3 %)1.900.000 €
Arc 2015423376,19 %242.938 €120.000 €7.774.000 €8.124.000 €1.350.000 €
Automne 2016183 (+5,78 %)160 (+12,67 %)87,43 % (+5,35)30.478 € (-1,85 %)15.000 € (+20 %)4.815.500 € (+9,2 %)4.877.500 € (+10,61 %)295.000 €
Automne 201517314282,08 %31.053 €12.500 €4.409.500 €4.409.500 €355.000 €
TOTAL 2016332 (-11,7 %)265 (-7,9 %)79,81 % (+3,22)63.030 € (+1(,5 %)16.577.000 € (+7,9 %)16.639.000€ (+5,9 %)
TOTAL 201537628876,59 %54.548 €15.360.000 €15.710.000 €

NB : le prix moyen ne prend pas en compte les ventes amiables

 

Le marché des stores rebondit grâce à une sélection plus stricte. Une sélection des stores prenant étroitement en compte les critères du marché a permis de renouer avec la croissance dans cette catégorie qui avait souffert d’un manque de qualité l’an passé. La section des stores de deux et trois ans de la Vente d’été a été particulièrement dynamique ; sur l’ensemble des deux ventes six chevaux ont atteint 100 000 € ou plus contre un seul l’an passé.

PrésentésVendus (dt amiables)% vendusPrix moyenChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
Eté 201674 (-21,2 %)50 (-9 %)67,5 % (+9)36.934 € (+44,8 %)2.350.000 € (+91,7 %)2.444.000 € (+78,1 %)150.000 €
Eté 2015945558,5 %25.498 €1.225.000 €1.371.500 €100.000 €
Automne 201633 (=)24 (-4 %)72,7 % (-3)22.261 € (=)512.000 € (-4,3 %)534.000 € (-1,2 %)130.000 €
Automne 2015332575,7 %22.313 €535.500 €542.000 €85.000 €
TOTAL 2016107 (-15,7 %)74 (-2,2 %)69,1 % (+6,9)39.750 € (+64,7 %)2.862.000 € (+50,15 %)2.978.000€ (+54,42 %)
TOTAL 20151277962,2 %24.126 €1.906.000 €1.928.500 €

 

La qualité se vend bien sur le marché des pur-sang arabes. Organisée en partenariat avec l’AFAC, la vente de pur-sang arabes est la seule en Europe à être réservée à cette race de chevaux de courses. Un catalogue plus fourni cette année a conduit à une chute du pourcentage de vendus. En revanche, l’offre de qualité a atteint des niveaux de prix élevés, comme en témoigne la progression du prix moyen et du chiffre d’affaires. Le cheikh Mansoor bin Zayed, qui fait partie des éleveurs les plus importants dans cette discipline, a investi dans six pouliches bien nées via Faisal Al Rahmani, d’Emirates Bloodstock, tandis que le cheikh Mohammed Al Thani (Al Shahania Stud) et Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock Agency) faisaient également partie des principaux enchérisseurs.

La section dédiée aux chevaux d’endurance a poursuivi sa croissance et vu pour la première fois un cheval dépasser la barre des 100.000 € - il s’agissait d’Assad, adjugé 110.000 € à l’équipe royale d’endurance de Bahrein.

 

PrésentésVendus (dt amiables)% vendusPrix moyenChiffre d’affairesCA + amiablesTop price
PSAR 2016116 (+36,4 %)77 (+10 %)66,37 % (-15,9)41.855 € (+19,2 %)3.181.000 € (+29,4 %)3.221.000 € (+31,1 %)260.000 €
PSAR 2015857082,35 %35.100 €2.457.000 €2.457.000 €210.000 €

 

Arqanaonline.com s’affirme comme une place de marché alternative pour l’offre de qualité. Lancée à l’été 2015 et immédiatement couronnée de succès, la plate-forme innovante Arqanaonline.com a continué de s’affirmer comme un outil de valorisation efficace pour des chevaux et des parts d’étalon de très grande qualité.

Quatre ventes ont été organisées en 2016 selon le principe « une vente = un cheval ». Des parts dans les étalons à succès Siyouni, Wootton Bassett et Le Havre ont été négociées jusqu’à 400.000 € pour une part du dernier nommé adjugé à au haras britannique Hesmonds Stud.

Le poulain de 3 ans des Aga Khan Studs, Vedevani, a également été mis aux enchères sur Arqanaonline.com seulement quelques jours après sa tentative très honorable dans le Prix de l’Arc de Triomphe et il a fallu une enchère de 800 000 € émanant de Gérard Larrieu, agissant pour le compte de Khalifa Al Kuwari, pour avoir le dernier mot face à sept autres enchérisseurs qui ont mis 47 enchères au total sur ce fils de Dubawi.