Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

BANI YAS (Gr2 PA) - Shateh s’impose dans un temps record

Courses - International / 02.12.2016

BANI YAS (Gr2 PA) - Shateh s’impose dans un temps record

MEYDAN (AE), JEUDI

 

BANI YAS (Gr2 PA)

Shateh s’impose dans un temps record

Le "FR" Shateh (Mahabb) s’est imposé avec la manière dans le Bani Yas (Gr2 PA), samedi sur 1.400m à Meydan.

Deuxième d’Af Mathmoon (Af Albahar) dans cette épreuve l’an passé (la course s’était disputée au mois de février), il pouvait espérer faire aussi bien en 2016, après une rentrée victorieuse début novembre sur le gazon d’Abu Dhabi. Installé tête et corde par son jockey Pat Dobbs, le représentant du cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan ne s’est jamais laissé approcher. Shateh a passé le poteau en tête avec cinq longueurs d’avance sur Af Mathmoon, le lauréat de la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA) qui a toujours semblé pris de vitesse. Burning Breeze (Burning Sand) est troisième.

 

Direction l’Al Maktoum Challenge. C’est peu dire que Shateh a fait grosse impression. Il en profite d’ailleurs pour battre le record de l’épreuve en 1’30’’25 (le précédent record, 1’33’’11, avait été réalisé sur la Tapeta et non sur le dirt). Majed Al Jahouri a expliqué la presse locale : « Nous avons toujours pensé que Shateh était un cheval de Gr1 PA. Mais nous ne pensions pas qu’il s’imposerait aussi facilement qu’il l’a fait ce soir. Il n’avait couru qu’à trois reprises sur le dirt, finissant à chaque fois deuxième, dont une fois derrière Af Mathmoon dans cette course, l’an passé. Aujourd’hui, il a semblé un bien meilleur cheval et il est devenu plus mature à l’âge de 7ans. Je pense qu’il n’est pas qu’un sprinter et nous allons sans doute aller sur l’Al Maktoum Challenge (Gr1 PA) le 5 janvier prochain. »

 

Un propre frère de Dahham. Shateh a débuté sa carrière en France chez Didier Guillemin, tout comme son propre frère, le champion Dahham, lauréat du Al Rayyan Cup (Prix Kesberoy) (Gr1 PA) cette saison à Deauville. Shateh, comme son père Mahabb, a été élevé par le cheikh Mansour. Il est donc un produit de Fanar (Akbar), qui n’a pas couru mais a produit Dahham. La deuxième mère est El Afia (Dynamite III), une propre sœur du bon Berrezig, qui a remporté cinq courses en Tunisie. Cette jument tunisienne a donné d’autres bons chevaux pour le cheikh Mansour, comme Laama (Munijiz), lauréat de l’Arabian Triple Crown R2 (Gr3 PA), mais aussi Jawass (Dormane), troisième de ce même Arabian Triple Crown R2 (Gr3 PA).

 

Le carton des Français à Al Ain. Ce vendredi, jour de la fête nationale des Émirats Arabes Unis, une réunion de courses se tenait sur l’hippodrome d’Al Ain. Les entraîneurs français se sont particulièrement distingués en remportant les cinq premières courses du programme ! Dans l’ordre, ce sont Élise Jeanne, Erwan Charpy, Jean de Roualle (auteur d’un doublé) et Éric Lemartinel qui ont brillé. Ces deux derniers ont notamment présenté deux inédits victorieux de qualité. Tout d’abord Shamikh Al Wathba (Bibi de Carrère), un poulain de 4ans issu de la championne Mizzna (Akbar). Portant les couleurs du cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, ce protégé de Jean de Roualle a gagné de cinq longueurs face à des chevaux expérimentés. Un pensionnaire d’Éric Lemartinel, Mawahib (Abu Alemarat), a lui aussi fait belle impression, s’imposant avec aisance sous la selle d’un apprenti polonais, Kamil Grzybowski.