Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dream Ahead au haras de Grandcamp en 2017

Élevage / 16.12.2016

Dream Ahead au haras de Grandcamp en 2017

Dream Ahead au haras de Grandcamp en 2017

Dream Ahead (Diktat), qui officiait jusqu’alors chez Ballylinch Stud, en Irlande, va faire la monte au haras de Grandcamp en 2017. Son prix de saillie est fixé à 12.000 €. Il pourrait rester plusieurs saisons en France où sa production s’est illustrée jusqu’au niveau Gr1.

 

Une opportunité pour l’élevage français. Éric Lhermite, qui dirige le haras de Grandcamp, nous a expliqué : « C’est une véritable opportunité pour les éleveurs français. Il correspond aux critères actuels de vitesse et de précocité. Ces derniers pourront utiliser ce très bon étalon en bénéficiant pleinement du système des primes français. Son arrivée correspond à une montée en gamme du haras. Il devrait bien fonctionner, et de manière complémentaire, avec nos autres étalons, comme Evasive (Elusive Quality) et Dabirsim (Hat Trick). Il sera visible au haras pour la Route des Étalons. Sa production est qualiteuse, avec plusieurs bons sujets en France pour 2017. C’est le type d’étalon que je souhaite utiliser sur mes propres juments. Il fait de beaux poulains qui se sont bien vendus des deux côtés de la Manche. Il toise 1,66m et présente une robe bai brun flatteuse. »

 

Un remarquable cheval de course. Quintuple lauréat de Gr1, Dream Ahead a décroché le même rating que Frankel à 2ans, avant de confirmer à 3ans. Il a notamment gagné le Prix Morny devant Tin Horse (Sakhee), les Middle Park Stakes de neuf longueurs et le July Cup à 3ans devant trois lauréats de Gr1. Il s’est ensuite imposé dans la Haydock Sprint Cup, devant Sole Power (Kyllachy), Kingsgate Native (Mujadil), Wootton Bassett (Iffraaj) et Society Rock (Rock of Gibraltar). En France, sa performance dans le Prix de la Forêt, où il a battu Goldikova (Anabaa) en établissant un nouveau record de l’épreuve, est restée dans les mémoires.

 

Un pedigree original. Les trois premières mères de Dream Ahead sont black type. Il présente la particularité d’être indemne des sangs de Danehill, Polar Falcon, Acclamation… ce qui le rend particulièrement facile à croiser, y compris dans le registre la vitesse et de la précocité. Il est lui-même double lauréat de Gr1 à 2ans.

 

Sa production réussit bien en France. Dream Ahead est notamment le père de Donjuan Triumphant (Critérium de Maisons-Laffitte, Maisons-Laffitte, Gr2, 2e du Prix Maurice de Gheest, Gr1), Final Frontier (Jebel Ali Anglesey Stakes, Gr3), Al Wukair (Prix Isonomy, Listed), Boos (2e du Critérium de Maisons-Laffitte, Gr2, Prix des Rêves d’Or - Jacques Bouchara, Listed), Dreams Aplenty (2e Mitavite BRC Sires’ Produce Stakes, Gr2), Silent Attack (2e International Topkapi Trophy, Gr2), Raucous (3e Dubai Duty Free Mill Reef Stakes, Gr2), Dream Mover (2e Premio Chiusura, Gr3), Dream First (3e Ladbrokes Blue Diamond Preview, Gr3)…

 

Un partenariat franco-irlandais. John O’Connor, de Ballylinch Stud, nous a expliqué : « Federico Barberini, qui a acheté Dream Ahead lorsqu’il était yearling, et qui est toujours associé sur ce cheval, nous a fait part de l’intérêt du haras de Grandcamp. La clientèle d’Éric Lhermite souhaitait utiliser cet étalon. C’est le bon moment pour l’envoyer en France, car ses produits y ont fait leurs preuves. Après les performances de Donjuan Triumphant, Al Wukair et Boos semblent pouvoir réaliser une très bonne saison 2017. De plus, la production de Dream Ahead s’est bien vendue chez Arqana. Les éleveurs français se souviennent bien de ses victoires spectaculaires en France. Il est l’un des meilleurs jeunes étalons de premières productions dans les deux hémisphères. Les éleveurs australiens l’apprécient et il fait également la monte là-bas. En fonction de son activité en 2017, il pourrait rester plus longtemps en France. Nous sommes très contents de travailler en partenariat avec Éric Lhermite, que nous connaissons depuis longtemps. Les porteurs de parts installés en France sont également ravis de son arrivée dans l’Hexagone. »