Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE JOUR OÙ... - J’ai gagné le Prix Jean-Luc Lagardère avec National Defense…

Courses / 16.12.2016

LE JOUR OÙ... - J’ai gagné le Prix Jean-Luc Lagardère avec National Defense…

LE JOUR OÙ...

J’ai gagné le Prix Jean-Luc Lagardère avec National Defense…

par Criquette Head-Maarek

 

Le dimanche 2 octobre restera une journée symbolique dans l’esprit de Christiane Head-Maarek. Il s’agissait de la troisième sortie seulement de son pensionnaire National Defense (Invincible Spirit). Ce représentant de Sun Bloodstock avait débuté victorieusement fin août à Deauville avant de se classer troisième du Prix des Chênes (Gr3) à Chantilly. Ce week-end du Prix de l’Arc de Triomphe, National Defense a survolé le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), s’imposant de bout en bout. C’est avec la tête sur les épaules que Criquette nous a parlé de son ressenti en ce qui concerne cette journée.

 

« J’ai vécu cette journée comme tout entraîneur qui prépare un cheval pour aller courir. National Defense est un cheval que j’aime beaucoup, alors sa victoire m’a d’autant plus ravie. Je savais qu’il allait bien et je pensais qu’il allait bien courir. Je n’étais pas angoissée, je ne suis pas du genre à stresser et tant mieux ! C’est toujours un rêve de remporter un Groupe. Nous sommes souvent là pour y arriver. Le cheval avait terminé troisième et venait de bien courir dans le Prix des Chênes. Après avoir examiné le programme, je lui voyais une bonne chance. Il ne faut jamais sous-estimer ses concurrents, car la course n’est jamais gagnée d’avance. Mais nous avons bien vécu cette victoire et surtout profité ensuite. J’ai regardé la course depuis la tribune du Comité, en compagnie de la propriétaire de National Defense, elle était évidemment très heureuse ! Nous avons donc fêté cela ensemble. Elle est chinoise et il s’agissait de son premier gagnant de Groupe 1 en France. Elle était déjà ravie d’avoir un partant… alors gagner, c’était la cerise sur le gâteau pour elle. Nous avons bien sûr reçu beaucoup d’appels pour nous féliciter, comme après chaque victoire. Les gens étaient ravis autour de nous. En tant qu’entraîneur, nous sommes toujours très contents de remporter une course. C’est comme une récompense, car nous essayons toujours d’amener le cheval au mieux pour le Jour J. »