Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LONGINES HONG KONG SPRINT (GR1) - Les locaux dominent la course, Signs of Blessing fait un truc

International / 11.12.2016

LONGINES HONG KONG SPRINT (GR1) - Les locaux dominent la course, Signs of Blessing fait un truc

SHA TIN (HK), DIMANCHE 

 

Les quatre premiers du Longines Hong Kong Sprint (Gr1) évoluaient à domicile. C’est Aerovelocity (Pins), gagnant de cette épreuve en 2014, qui s’est imposé. Désormais âgé de 8ans, il a résisté à la belle fin de course de l’attentiste Lucky Bubbles (Sebring), âgé de 5ans et certainement un très bon sprinter en devenir. Peniaphobia (Dandy Man), le tenant du titre, conserve la troisième place devant Amazing Kids (Selkirk). Le français Signs of Blessing (Invincible Spirit) court de première pour prendre la cinquième place, ayant hérité d’un numéro désastreux dans les stalles : le 14 sur 14.

De beaux restes. Aerovelocity n’est plus de toute première jeunesse mais il a encore de beaux restes, comme le montre cette victoire. Il devient le cinquième cheval à remporter le Longines Hong Kong Sprint à deux reprises, après Falvelon (2000 & 2001), Silent Witness (2003 & 2004), Sacred Kingdom (2007 et 2009) et Lord Kanaloa (2012 & 2013). Le pensionnaire de Paul O’Sullivan devrait rester à l’entraînement l’année prochaine. L’entraîneur a expliqué : « Je m’attendais à ce qu’il soit compétitif mais la principale interrogation était de savoir si l’âge l’avait rattrapé. Il a certainement eu la meilleure de ses préparations avant une de ses courses internationales, mais il avait montré quelques signes de vieillissement. Il mettait plus de temps à arriver au top. Je pensais qu’il serait dans l’argent mais gagner, c’est juste fantastique. Le cheval a eu plein de problèmes : des soucis cardiaques, il avait beaucoup de sang dans la trachée l’autre jour, il est allé au Japon la saison précédente et a eu des coliques… Mais j’ai dit à son propriétaire, Daniel Yeung, avant la course, que je ne pouvais pas l’avoir mieux. Je trouvais qu’il était au top aujourd’hui. Lorsque nous l’avons sellé, je ne sais pas s’il a cassé le bras de son groom, mais ce dernier avait un bleu énorme ! Tous ceux qui l’ont vu se rendre en piste savent qu’il a du caractère. Mais il est le cheval le plus courageux que j’aie jamais eu à seller. Aujourd’hui, il a été merveilleux, absolument merveilleux. »

Signs of Blessing gagnera l’année prochaine ! Signs of Blesing a vu ses chances totalement compromises trois jours avant la course. Il avait en effet hérité du 14 sur 14 dans les stalles et s’imposer à Sha Tin avec un tel numéro de corde n’est possible qu’avec un miracle. Repris en partant par Stéphane Pasquier, le pensionnaire d’Isabelle Corbani, Pandora Racing et Ahmed Mouknass a dû ronger son frein, avant de venir en cinquième épaisseur dans le tournant. Il a tracé une belle fin de course, ne faiblissant pas, et son entourage peut avoir des regrets. Signs of Blessing confirme, si besoin en était encore, qu’il est un sprinter de premier plan et il faudra encore compter sur lui l’année prochaine, et ce d’autant plus que les voyages forment la jeunesse…

François Rohaut a déclaré : « Nous avons dû le courir contre nature à cause de son numéro de corde. Nous savons que c’est un très bon cheval qui a ce niveau, et nous gagnerons l’année prochaine. C’est aussi simple que cela. Mais nous ne laisserons pas son propriétaire [Tony Forde, ndlr] tirer la place à la corde cette fois ! »