Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nicolas Dupont-Aignan, le candidat à la présidentielle qui veut transformer le cheval en animal de compagnie

Courses / 01.12.2016

Nicolas Dupont-Aignan, le candidat à la présidentielle qui veut transformer le cheval en animal de compagnie

Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l'élection présidentielle, s'est rendu ce mercredi au Salon du cheval de Paris. Cet élu engagé en faveur de la cause animale en a profité pour dévoiler ses propositions pour le monde du cheval. Il est connu pour être l’un des promoteurs du statut d’animal de compagnie pour les équidés.

Extrait des 12 mesures du candidat. « 1. Diminuer la T.V.A. sur les opérations concernant les équidés de 20 à 5,5 % comme c'était le cas avant le 1er janvier 2015.

  1. Rétablir la prime aux naisseurs supprimée en 2009 [équivalent dans les sports équestres de la prime à l’éleveur, ndlr]
  2. Interdire la consommation de viande de cheval
  3. Sensibiliser les professionnels au devenir de leurs chevaux après le travail et à la possibilité pour quiconque ayant un cheval de le retirer définitivement de la filière viande
  4. Créer un fonds commun pour payer les opérations d'équarrissage qui sera financé par les mouvements de changement de propriétaire réalisés au cours de la vie du cheval
  5. Instaurer un véritable dialogue entre les acteurs du monde des courses, les responsables de centres équestres et les associations de protection afin que cessent les pratiques allant à l'encontre du bien-être des chevaux. »

À l’occasion de son passage au Salon du cheval, il a déclaré, de manière contradictoire, dans un article publié sur le site internet de L’Éperon : « Le nouveau taux sera intermédiaire. Mais ne soyons pas démagogiques, il ne pourra pas être baissé à 5,5 %. »

Le cheval un animal de compagnie ? En 2013,  Nicolas Dupont-Aignan a déposé une proposition de loi « visant à modifier le statut juridique du cheval en le faisant passer d’animal de rente à animal de compagnie. » Pour retrouver ce projet de loi, cliquer ici.

Lien à insérer : http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1191.asp

En 2012, l’association animaliste L214 a interrogé l’élu sur des questions en rapport avec les droits des animaux. Voici un extrait de sa réponse : « Je crois que le problème est avant tout ce qui fait que dans notre pays, de nombreux Français pensent que le seul moyen pour eux de s’élever socialement est de recourir aux jeux d’argent. Je propose une politique radicalement différente afin de faire en sorte que les Français retrouvent foi en l’avenir. Je veux rendre l’espoir à notre pays. […] Je suis favorable à une modification du statut juridique du cheval pour le faire passer d’animal de rente à animal de compagnie [le cheval ne sera plus considéré comme animal de boucherie]. »