Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MAX SICARD (L) - 15e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP - Satanicjim, comme à ses plus beaux jours

Courses / 11.12.2016

PRIX MAX SICARD (L) - 15e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP - Satanicjim, comme à ses plus beaux jours

TOULOUSE, DIMANCHE

 

Lauréat il y a un an de ce Prix Max Sicard (L), Satanicjim (Pivotal) a connu une année 2016 un peu difficile. Il a finalement attendu ce dimanche 11 décembre pour montrer qu’il était revenu au top et survoler, grâce à un très bon finish, cette Listed.

Cette épreuve toulousaine était également la dernière étape du Défi du Galop. En tête de ce challenge et bien placé pour remporter le bonus de 150.000 €, Best Fouad (King’s Best) n’a pas réussi à jouer un premier rôle après un parcours à l’extérieur, terminant même dernier. Mais cela ne l’empêche pas de décrocher la prime, puisque ni Shutterbug (Soldier of Fortune), ni Holdthasigreen (Hold that Tiger) et ni Star Victory (Tôt ou Tard) n’ont remporté cette étape. Ils ne remplissent donc pas les conditions pour égaliser Best Fouad au nombre de victoires. La troisième place d’Holdthasigreen ne change rien non plus ; Best Fouad est donc le lauréat du Défi du Galop et c’est une nouvelle victoire dans ce challenge pour un pensionnaire de François Rohaut. Ce dernier avait déjà gagné ce challenge grâce à Young Tiger (Tiger Hill).

Satanicjim, lauréat dimanche de cette épreuve black type, appartient à Karine Perreau et était monté par Adrien Fouassier qui a livré au micro d’Equidia : « Il était redevenu bien à l’entraînement, comme l’année passée. L’été n’est pas sa meilleure période. Il fait bien le début et la fin de saison et le prouve aujourd’hui. L’an dernier, il avait gagné de la même façon dans cette course face à un très bon lot. »

Ici, Satanicjim a dominé d’une classe le britannique Chemical Charge (Sea the Stars), qui est un bon cheval de Listed outre-Manche, et Holdthasigreen, courageux jusqu’au bout, lui qui a dû faire un effort en partant pour venir dans le groupe de tête en raison de son numéro quinze dans les stalles.

Le neveu de Pride et Fate. Élevé par Moorpark Stud et Cheveley Park Stud, Satanicjim est un fils de Pivotal et d’Infinity (Bering), qui a pris une place en quatre sorties. Il est le meilleur produit de sa mère à ce jour. Satanicjim est le neveu de Pride (Peintre Célèbre), gagnante des Champion Stakes, de la Hong Kong Cup et du Grand Prix de Saint-Cloud (Grs1), et de Fate (Teofilo), lauréate du Prix de Flore (Gr3) et troisième du Prix du Conseil de Paris (Gr2). Il s’agit de la famille de Touching Wood, deuxième du Derby d’Epsom (Gr1) et double gagnant de Gr1 sur 2.800m.

Défi du Galop 2016 : objectif atteint pour Best Fouad

Acheté 205.000 € à la vente de l’Arc d’Arqana de 2014 alors qu’il avait 3ans, Best Fouad avait le bon profil pour briller dans le Défi du Galop. Son nouvel entourage (Gérard Laboureau/François Rohaut) a mis un an pour trouver les bons boutons avec ce cheval qui a gagné deux Quintés de suite à l’automne 2015.

Ensuite, après la rentrée victorieuse de Best Fouad à Lyon en mars 2016, il a été annoncé que le cheval était candidat au Défi du Galop 2016. Rapidement, Best Fouad a affiché ses prétentions dans ce Défi 2016. Il a gagné en avril le Vase d’Argent (L), la deuxième étape du Défi, puis en juillet celle d’Avenches, en Suisse. Le 13 novembre, Best Fouad a mis définitivement la main sur le bonus en remportant le Grand Prix de Marseille (L). Il est en effet devenu le seul cheval ayant participé au Défi du Galop qui y a gagné trois étapes, dont une après le 1er septembre.

Ses poursuivants directs qui étaient en lice pour, dans le meilleur des cas, partager le bonus avec lui, Holdthasigreen, Shutterburg et Star Victory, ne se sont pas imposés, laissant donc seul Best Fouad remplir les conditions d’obtention du bonus.

Jean-Louis Dubord et Antoine Hamelin s’imposent dans leur catégorie

Pour les chevaux (et donc les propriétaires), les points ne servent à départager différents entourages qu’en cas d’égalité absolue de résultat au cours du challenge. En revanche, pour les entraîneurs et les jockeys, les points marqués lors de chaque étape comptent pour définir les gagnants de ces catégories.

Quatrième avec Star Victory ce dimanche, Jean-Louis Dubord a ainsi "refait" le point de retard qu’il avait sur Michael Figge. Il porte donc son total à 24,5 points, soit un de plus que son rival. Chez les jockeys, c’était "fait" avant cette étape pour Antoine Hamelin, puisque ses deux poursuivants immédiats, Stéphane Pasquier et Anthony Crastus, n’étaient pas présents ce dimanche à Toulouse.

Le classement des entraîneurs

#        Entraîneur              Points

1        J.-L. Dubord            24,5

2        M. Figge                   23,5

3        F. Rohaut                 21

4        C. le Lay                  19

5        N. Clément               15

Le classement des jockeys

#        Jockey                     Points

1        A. Hamelin               24,5

2        S. Pasquier               24,5

3        A. Crastus                20,5

4        I. Mendizabal           16

5        F. Blondel                11,5