Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PROGRAMME 2017 - La mécanique instaurée avec les 2ans de 2016 se poursuit avec les 3ans de 2017

Courses - Institution / Ventes / 16.12.2016

PROGRAMME 2017 - La mécanique instaurée avec les 2ans de 2016 se poursuit avec les 3ans de 2017

PROGRAMME 2017

La mécanique instaurée avec les 2ans de 2016 se poursuit avec les 3ans de 2017

 

Vendredi matin, la presse était conviée à découvrir les aménagements du programme des 3ans pour le premier semestre 2017. François Boulard, Dominique de Wenden, Luc Kronus et Jean-Pierre Colombu ont expliqué en détail les modifications qui touchent en particulier les courses à conditions pour 3ans et les épreuves qui en découlent. Ils ont aussi livré un bilan comptable de la réforme du programme des 2ans du second semestre 2016.

 

Le projet de programme des 3ans pour 2017 a fait l’objet de nombreux débats dans les différentes instances, notamment à l’occasion des deux commissions techniques et lors du Conseil du plat. Finalement, ce programme que nous vous présentons ici a été validé mardi lors du conseil d’administration de France Galop. Il a été adopté à l’unanimité.

Les grands principes mis en place pour le programme des 2ans au second semestre 2016 ont été reconduits. C’est-à-dire qu’il y aura moins de courses à conditions, que le programme de ces épreuves s’articule autour de quatre catégories (inédits, maidens, classe 2 et classe 1) et que France Galop cherche à limiter le nombre d’épreuves qui rassemblent huit partants ou moins dans les courses de ce type, dans un contexte difficile pour les paris hippiques.

 

Les épreuves de sélection. Le service Programme et Régions de France Galop avait déjà annoncé les modifications qui touchaient les épreuves de Groupes ainsi que les préparatoires au Prix du Jockey Club pour 2017. Vous pouvez retrouver toutes ces informations dans l’édition du 3 décembre de Jour de Galop. Vous pouvez aussi y accéder au moyen de ce lien :

http://jourdegalop.com/2016/12/programme-courses-2017-france-galop-concentre-qualite-week-ends/

 

  • Nouvelles allocations et nouvelles hiérarchies pour les courses pour inédits et les maidens de 3ans. France Galop a innové en ce qui concerne le programme des 3ans de 2017 et, désormais, les épreuves pour inédits et les maidens sont hiérarchisées en trois catégories, avec trois niveaux d’allocations différents. Les gagnants de ces épreuves ne suivront pas les mêmes chemins pour leur course suivante également.

Ces modifications sont valables jusqu’au 31 août et, ensuite, une nouvelle logique doit être mise en place, puisque les maidens pour 3ans n’ont plus la même valeur à partir de cette date.

 

Catégorie "France Galop"

- Épreuves pour inédits courues sur le gazon et les hippodromes parisiens (Longchamp - en 2018 -, Saint-Cloud, Deauville, Chantilly et Maisons-Laffitte) ;

- Dotées de 30.000 €, avec sept allocations distribuées ;

- Sur les différentes distances, il y aura une épreuve tous les quinze jours, entre le 1er avril et la mi-juin ;

- Les gagnants de ces épreuves devront, au minimum, se diriger vers une épreuve de classe 1 ou mieux.

 

Catégorie "Nationale"

- Épreuves pour inédits courues sur P.S.F. sur les hippodromes parisiens (Deauville & Chantilly), à Compiègne et Fontainebleau et sur les pôles nationaux en région (Nantes, Dieppe, Angers, Bordeaux, Toulouse, Marseille-Borély, Lyon-Parilly...) ;

- Dotées de 25.000 € à Paris et de 22.000 € en région. Cinq allocations au total ;

- Sur chaque distance, il y aura au moins une course toutes les trois semaines, de mars à août ;

- Entre avril et juin, il n’y aura pas d’épreuve de ce type à Compiègne et Fontainebleau ;

- Les gagnants de ces épreuves auront le droit aux classes 1, mais aussi aux classes 2 courues sur les hippodromes parisiens.

 

Catégorie "Régionale"

- Épreuves courues en région et sur des pôles non nationaux ;

- Dotées de 16.000 € avec cinq allocations ;

- Ouvre ensuite le droit à toutes les courses, et notamment les classes 2 courues sur des hippodromes régionaux et dotées de 20.000 € avec cinq allocations.

 

Avec cette nouvelle organisation en trois catégories, France Galop redonne de l’éclat aux épreuves pour 3ans inédits et maidens disputées sur le gazon à Paris. On pense par exemple aux Prix Juigné ou de Chaillot qui, ces dernières années, étaient des courses F et avaient, techniquement, la même valeur qu’une course F disputée sur un autre hippodrome. En payant sept allocations et avec un niveau de dotation élevé, ces épreuves doivent permettre de rassembler un nombre de partants suffisant, même si les gagnants de ces courses n’ont pas un programme aussi ouvert que les lauréats à un niveau national ou provincial.

 

  • Classe 1 et classe 2 pour 3ans. Comme avec les 2ans au second semestre 2016, France Galop reconduit l’expérience des classes 1 et classes 2 avec les 3ans au premier semestre 2017.

 

Les classes 1 pour 3ans

- Organisées sur les hippodromes parisiens sur le gazon (sauf période hivernale) et sur les pôles nationaux ;

- Dotations : Paris 35.000 € et régions 30.000 € ;

- Réservées aux chevaux n’ayant pas gagné une classe 1 (soit depuis six mois, soit lors de l’une de leurs deux dernières courses) ; aux chevaux de maidens/inédits France Galop ; aux chevaux maidens (remise de poids de 1,5 kilo), aux chevaux inédits (remise de poids de 2,5 kilos)

 

Les classes 2 pour 3ans en région parisienne

- Organisées sur les hippodromes parisiens et périphériques ;

- Dotation de 26.000 € ;

- Réservées aux chevaux ayant couru au moins une fois ; aux gagnants de maidens/inédits nationaux (surcharge de 2 kilos)

 

Les classes 2 pour 3ans en régions

- Organisées sur les hippodromes nationaux et régionaux, en fonction du calendrier premium ;

- Dotation de 20.000 € ;

- Réservées aux chevaux ayant couru au moins une fois ; aux gagnants de maidens/inédits régionaux (surcharge de 2 kilos)

 

  • Un programme de remplacement pour les courses qui ont disparu. Cette nouvelle logique pour le programme des 3ans s’accompagne d’une réduction de l’offre de courses dans ces catégories par rapport à 2016. France Galop a donc créé un programme de remplacement. Au total, ce sont trente-six courses à conditions qui sont remplacées par des handicaps. Président de France Galop, Édouard de Rothschild souhaite « sortir le handicap du bas de l’échelle des courses » et France Galop, avec ces nouveaux handicaps pour 3ans assez élitistes, veut réconcilier certains entourages avec ces épreuves. Ces nouveaux handicaps s’accompagnent d’une publication des valeurs handicaps plus régulière et dès le début de l’année de 3ans.

 

Deux handicaps « optional »

- Sur le modèle de ce qui a pu se faire par le passé, France Galop implante deux handicaps « optional » dotés de 35.000 € chacun. Ils sont réservés aux 3ans et il y en aura un à la mi-mars. Le second aura lieu au début du mois d’avril.

 

Onze handicaps pour chevaux ayant couru au niveau classe 1

- Ces nouveaux handicaps sont réservés aux chevaux ayant une valeur handicap de 38 et plus et ayant couru au moins une course de classe 1.

- Ce sont ces courses qui ont donné lieu au plus vif débat vendredi matin à France Galop. Des journalistes s’inquiétaient de la population de chevaux disponible pour ce type de nouveaux handicaps. Pour bien juger ces nouvelles courses et de leur pertinence, il faudra certainement deux ou trois saisons, afin d’avoir des cycles complets de classe 1 pour 2ans et 3ans et de ces nouveaux handicaps. Notamment pour que les entraîneurs les appréhendent au mieux. Par ailleurs, François Boulard a indiqué que, dans un premier temps, ces handicaps n’avaient pas vocation à rassembler quinze partants et à se substituer ou faire concurrence aux Quintés pour 3ans.

- Ces onze handicaps auront lieu à partir de mai et leur budget global est de 385.000 €, soit 35.000 € par épreuve.

- Ces nouvelles épreuves s’accompagnent d’une publication plus régulière des valeurs des chevaux ayant participé aux classes 1.

 

Environ dix-sept handicaps pour 3ans et 4ans et plus

- Pour compléter l’offre, France Galop prévoit des handicaps pour 3ans et 4ans et plus dotés de 17.000 ou 18.000 €.

 

Le programme de remplacement en région

- Les vingt-huit courses à conditions ayant disparu en région seront remplacées par vingt-cinq handicaps pour 3ans et 4ans et plus dotés de 13.000 € ou 14.000 €.

 

  • Les données comptables sur l’évolution du programme des 2ans en 2016. Le bilan comptable concernant l’évolution du programme des 2ans du second semestre 2016 (suppression de la classification par lettre et réduction de l’offre) est positif. En effet, malgré une baisse des effectifs à l’entraînement (– 3 % au niveau national et – 9 % à Paris) et une baisse globale des enjeux au PMU (– 1,5 % en 2016 jusqu’au 30 novembre), le nombre de partants moyen par course de 2ans et la moyenne d’enjeux par course ont progressé.

Comme le montrent les tableaux suivants, France Galop a répondu à la problématique qu’on lui a posée : amener plus de partants dans les courses pour 2ans (ces épreuves étaient celles ayant la plus grande part de courses à moins de huit partants) afin de générer plus d’enjeux. L’objectif est atteint dans un contexte qui n’est pas propice, en ayant réduit l’offre des courses à conditions et en augmentant le nombre des handicaps, notamment pour les 2ans, ce qui n’est pas vraiment dans la culture française.

Désormais, et cela ne se vérifie qu’à l’usage et sur au moins deux saisons, il faudra gommer les quelques imperfections qui ont pu être observées, mais aussi constater que les portes de sortie, tels les nouveaux handicaps pour 3ans ayant couru une classe 1, trouvent leur public. Par ailleurs, d’un point de vue sportif, dans les nouvelles classes 1 pour 2ans courues en 2016, on a vu des entraîneurs qui, habituellement, ne couraient pas les "B" et les "D", y présenter des chevaux.