Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sociétés : mères… et amies

Courses / 05.12.2016

Sociétés : mères… et amies

Comme Jour de Galop le révélait dès vendredi soir, France Galop et LeTrot travaillent sur la fusion de certains de leurs services. Dans un contexte de crise, cela s’impose. Mais la logique n’est pas seulement économique : ce rapprochement a du sens vis-à-vis de l’extérieur, par exemple vis-à-vis des pouvoirs publics.

On a pu lire, ci et là, que le torchon avait parfois brûlé entre les deux sociétés-mères au cours des derniers mois. Autour du cas d’Enghien notamment… Lundi matin, elles ont envoyé un signal inverse, en cosignant un communiqué de presse commun qui est lourd de sens [lire ci-contre].

Sur le fond, nous allons y revenir, il faut lire entre les lignes. Sur la forme, en revanche, le message est limpide. Il est question de "constat partagé", d’"unité d’action", de "discussions (…) constructives et indispensables", de "convergence de vue" et de "volonté d’explorer des synergies communes".

Dans le secret de la réunion de jeudi entre les deux sociétés… Concrètement, les présidents Rothschild et Bellaigue se sont vus jeudi de manière assez discrète. Ils étaient accompagnés de quelques élus et opérationnels. Au programme : dans un contexte de crise, serait-il utile de se rapprocher pour mieux affronter l’avenir ? La prise de conscience, de l’ordre de l’évidence, a débouché sur des échanges francs, directs et dans un bon climat, d’après des personnes ayant assisté à la rencontre.

Et dès cette première réunion, il a été décidé de se réunir très régulièrement : au moins une fois par mois, si ce n’est plus ! Ce comité de pilotage sera chargé d’évaluer et de stimuler la mise en place des synergies communes d’exploitation. Il s’agit en particulier de mettre en commun des fonctions supports, comme la gestion des paies, des ressources humaines, des finances, etc. Seules les directions techniques (chacune des disciplines a ses spécificités) et marketing (qui fait déjà l’objet d’une structure commune) ne sont pas concernées.

Les sociétés travaillent aussi sur une harmonisation de la présentation de certains aspects de leurs budgets.

Le texte intégral du communiqué

« Le jeudi 1er décembre, le président de France Galop, Édouard de Rothschild et le président de la Société LeTROT, Dominique de Bellaigue, accompagnés d’une délégation d’élus des Conseils d’administration, se sont rencontrés pour évoquer la situation économique des deux sociétés-mères et les perspectives d’évolution à court et moyen terme.

Le constat partagé sur l’évolution des principaux indicateurs financiers oblige les deux sociétés-mères à une unité d’action face aux défis majeurs qu’elles doivent relever dès l’année prochaine.

Au moment d’établir les budgets de 2017, des décisions concrètes ont été prises et des propositions d’actions immédiates ont fait l’objet d’une convergence de vue des deux sociétés-mères, sous réserve de leur validation par les Conseils d’administration respectifs, concernant notamment l’obligation de l'optimisation du calendrier des réunions Premium nationales et internationales et du programme des courses, ou encore la volonté d’explorer des synergies communes d’exploitation, tout en conservant l’identité de chaque structure.

Ces discussions, saluées comme constructives et indispensables, devront nécessairement être partagées avec les ministères de tutelle. Elles se poursuivront dès le début de l’année 2017 à l’occasion d’une nouvelle réunion de travail qui a été fixée au 9 janvier 2017. »