Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LES NOUVEAUX ÉTALONS 2017 - Kamsin, une recrue de choix pour les éleveurs d’obstacle au haras d’Etreham

Élevage / 06.01.2017

LES NOUVEAUX ÉTALONS 2017 - Kamsin, une recrue de choix pour les éleveurs d’obstacle au haras d’Etreham

Kamsin, une recrue de choix pour les éleveurs d’obstacle au haras d’Etreham

Le Haras d’Etreham accueille un nouvel étalon à vocation obstacle pour 2017 : Kamsin (Samum). Il sera managé par le Haras d’Etreham qui en a acquis 50 %, en collaboration avec le Gestüt Karlshoff, un des plus grands haras allemands, qui est éleveur et copropriétaire du cheval. Après Poliglote (Sadler’s Wells) et Saint des Saints (Cadoudal), Etreham accentue sa présence dans le marché de l’obstacle.

 

KAMSIN

Samum & Kapitol par Winged Love

1er Derby Allemand (2.400m, Gr1)

1er Rheinland Pokal (2.400m, Gr1)

1er Grosser Preis von Baden Baden (2.400m, Gr1)

Stationné au haras d’Etreham

6.000 € H.T. (LF)

 

Une production recherchée. En 2016, aux ventes de Baden-Baden, deux yearlings de Kamsin ont été achetés pour courir en France chez Guillaume Macaire. Willie Mullins a aussi acheté un produit de cet étalon. Kamsin est rentré sain et net au haras en 2010, après avoir gagné cinq courses de Groupe et remporté 664.000 € de gains. Il a peu sailli en Allemagne. Ses deux premières productions en âge de courir ne comptent que quarante et un produits, dont deux gagnants de courses principales en plat, Amazonit (Derby Trial, Listed) et Sakamira (Premio Coolmore, Listed). Il est aussi le père du très prometteur On The Go, entraîné par Guillaume Macaire. À Auteuil, ce poulain a gagné le Prix Stanley (L) et s’est classé deuxième du Prix Aguado (Gr3). Il devrait être revu en 2017. On The Go a été élevé par Madame Benoît Gabeur. Des éleveurs français n’ont pas hésité à faire confiance à Kamsin ces deux dernières années, envoyant des juments à vocation obstacle jusqu’en Allemagne. Holger Faust, du Gestüt Karlshoff, enverra plusieurs produits de Kamsin à l’entraînement en France. De même, le haras d’Etreham a acquis plusieurs yearlings pour les faire courir en France. Franck Champion, le directeur commercial du haras, nous a expliqué : « Avec Kamsin, nous misons sur un étalon qui a déjà une production jeune mais de qualité. Sa carrière n’avait jusqu’alors pas été "managée" de manière optimale. C’est un cheval qui coche toutes les cases pour devenir un très bon étalon d’obstacle. Pour aider à son lancement en France, nous sommes prêts à consentir des efforts commerciaux. »

 

Un remarquable papier pour l’obstacle. Ce fils de Samum (Monsun) est issu d’une jument gagnante de Gr3 en Allemagne par Winged Love (Sadler’s Wells). La propre sœur de Kamsin a été vendue 180.000 € en 2016 chez BBAG. Elle a été achetée par le Gestüt Brummerhof, les éleveurs de la championne Danedream (Lomitas). Kamsin possède un inbreeding sur le chef de race Surumu (Literat). Sa lignée femelle est celle du gagnant de la Triple couronne allemande Konigsstuhl (Dschingis Khan), qui s’est révélé ensuite être un très grand sire. Dans le pedigree de Kamsin, nous trouvons des courants de sang communs à un autre grand étalon, Network (Monsun). En effet, Surumu, Reliance (Tantième) et Konigsstuhl sont tous présents dans l’ascendance de Network et Kamsin. Le papier de Kamsin comprend aussi Top Ville et Old Vic. Top Ville est présent chez plusieurs étalons qui ont produit des lauréats de Gr1 sur les obstacles, comme Montjeu (Sadler’s Wells), Beneficial (Top Ville), Pistolet Bleu (Top Ville), Toulon (Top Ville), Un Desperado (Top Ville), Norwich (Top Ville)… Old Vic (Sadler’s Wells) a été tête de liste des pères de gagnants outre-Manche sur les obstacles en 2007/2008.

 

Trois victoires de Gr1 et l’aptitude au terrain souple. Kamsin a été Champion de sa génération en Allemagne. Il gagné trois Gr1 à 3ans, sur 2.400m, deux en terrain souple. Il a notamment gagné le Derby allemand et un Gr2 à 4ans. Kamsin a battu des chevaux de Gr1 tels que It’s Gino (Perugino), troisième du Prix de l’Arc de Triomphe, ou Adlerflug (In the Wings), gagnant de deux Grs1, dont le Derby allemand, et père de lauréats de Gr1. Kamsin rejoint à Etreham deux pères de sauteurs prestigieux, Poliglote et Saint des Saints, ainsi que le jeune Masked Marvel  (Montjeu). De taille moyenne, c’est un étalon profond et épais. Il est entré sain et net au haras.

 

« Nous cherchons depuis un moment de jeunes étalons de qualité pour l’obstacle. » Nicolas de Chambure, le directeur général du haras d’Etreham, nous a expliqué : « Nous pensons que Kamsin possède un très bel avenir en tant qu’étalon d’obstacle. Il présente les attributs que nous recherchons dans cette optique, tant au niveau de son pedigree que de ses performances ou de son physique. C’est un cheval avec la tenue, qui savait accélérer et il courait très bien en terrain souple. Ses premiers pas au haras sont très bons, ses produits ont beaucoup de tenue, de courage et une vraie capacité à accélérer. Nous croyons beaucoup aux origines allemandes pour l’obstacle. Masked Marvel est lui aussi issu d’une famille d’outre-Rhin et nous sommes ravis de pouvoir les proposer aux éleveurs français en 2017. En France, il y a un vrai manque derrière les étalons leaders, qui sont tous liste pleine. Nous cherchons depuis un moment de jeunes étalons de qualité pour l’obstacle. Avec son fils On the Go, Kamsin montre qu’il croise très bien avec la jumenterie française à vocation obstacle. Il est lui-même un très bel étalon, bien trempé, avec une robe attrayante, beaucoup de scope et suffisamment de taille. Son pedigree offre de nombreuses possibilités de croisement, car il est indemne des sangs de Garde Royale, Cadoudal et Mansonnien. Les éleveurs français semblent très contents qu’un tel étalon arrive sur le marché hexagonal. »

 

Königsstuhl
Monsun
Mosella
Samum
Old Vic
Sacarina
Brave Lass
KAMSIN (M12)
In the Wings
Winged Love
J’ai Deux Amours
Kapitol
Surumu
Karlshorst
Kaisertreue