Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

AL MAKTOUM CHALLENGE R1 (GR1 PA) - Af Mathmoon s’impose dans un temps record

International / 05.01.2017

AL MAKTOUM CHALLENGE R1 (GR1 PA) - Af Mathmoon s’impose dans un temps record

MEYDAN (AE), JEUDI

 

En l’absence de Shateh (Mahabb), déclaré non partant, la voie était libre jeudi à Meydan pour Af Mathmoon (Af Albahar), le lauréat de la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA) 2016 et deuxième de cette épreuve l’an passé. De fait, le représentant du cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum n’a fait qu’une bouchée de l’opposition sitôt pris la tête à la sortie du tournant final. Il s’impose de huit longueurs et demie, dans temps record de 1’45’’55.

Af Mathmoon est sorti rapidement des stalles de départ mais c’est Uptown Dannys Boy (Burning Sand), flanqué sur son extérieur de Manark (Mahabb), qui a pris les commandes de l’épreuve. À l’approche du tournant final, Af Mathmoon s’est retrouvé enveloppé, derrière un Uptown Dannys Boy sur ses fins. Jim Crowley a alors décalé son cheval pour suivre Manark et lui prendre aisément l’avantage à l’entrée de la ligne droite, puis filer vers le succès. Rb Burn (Majd Al Arab), le pensionnaire d’Éric Lemartinel qui découvrait le dirt de Meydan, a bien prononcé son effort avant de prendre un léger ascendant sur Manark. Rb Burn est deuxième, avec une courte avance sur Manark, ce dernier ayant lutté jusqu’au bout pour sa rentrée.

Longtemps à l’arrière-garde, Bon Baiser de Faust (Madjani) effectue une très belle fin de course le long de la corde pour terminer au pied du podium.

Une première réussie. Portant pour la première fois la casaque du cheikh Hamdan comme premier jockey à Meydan, Jim Crowley n’a donc pas tardé à ouvrir son palmarès. Il a déclaré : « Je suis impressionné par Af Mathmoon. Le cheval a toujours eu beaucoup de ressources, lui permettant de se sortir des premiers dans la phase finale. »

Rb Burn a également fait plaisir à son entraîneur, Éric Lemartinel. Il ne pouvait rien contre le gagnant aujourd’hui mais sa tentative sur le dirt de Meydan lui donne des options supplémentaires. Enfin Manark, pas revu depuis décembre 2015, effectue une remarquable rentrée et s’est montré combatif. De bon augure.

Pour voir la course : https://youtu.be/LqfVyiyj3eE

Une grande souche française. Af Mathmoon a été élevé aux Émirats Arabes Unis par Khalid Khalifa Al Nabooda. Af Albahar (Amer), le père d’Af Mathmoon, est stationné en France au haras de Thouars (47). Sa production a un taux de réussite au niveau des Groupe qui est remarquable.

Sa mère, la "FR" Temptayshuhn (Arawak d’Aroco), est une sœur utérine de D’jadie de Téoul (Djouras Tu), qui a donné naissance à de très bons chevaux tels que Djavius des Landes (Octavius), lauréat de huit courses dont la Coupe d’Europe et des Émirats Arabes Unis, à Chantilly, devant Azadi (Darike), Opale du Croate (Dormane), dauphine de la crack Al Dahma (Amer) dans le Cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani Trophy (Gr1 PA), au Qatar, après un beau début de carrière en France chez Bruno de Montzey, mais également Aristote du Croate (Dormane), lauréat de Son Altesse Royale le prince héritier Moulay El Hassan (Gr3 PA) sur le sable de Casablanca. C’est aussi la proche famille de Nieshan (Akbar), un gagnant de l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1 PA) à trois reprises, du President of The UAE Cup et de l’Al Maktoum Challenge Round 1 (Gr1 PA). Il s’agit de la grande souche de Fatma qui a été détaillée dans le numéro 37 de The French Purebred Arabian. Pour y accéder : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2016/09/FPA37_201609.pdf