Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Blue Canari entame une nouvelle carrière en tant que père de sauteurs au haras du Mazet

Élevage / 21.01.2017

Blue Canari entame une nouvelle carrière en tant que père de sauteurs au haras du Mazet

Blue Canari entame une nouvelle carrière en tant que père de sauteurs au haras du Mazet

Le haras du Mazet, situé à côté de Pompadour, accueille en 2017 un deuxième étalon pur-sang. Blue Canari (Acatenango), lauréat du Prix du Jockey-Club (Gr1) 2004 fera en effet la monte au côté de Nom de D’la (Lost World). L’étalon sera visible le 28 janvier pour la journée portes ouvertes du haras.

 

 

BLUE CANARI

Acatenango & Delicieuse Lady par Trempolino

Prix du Jockey Club (Gr1)

3e du Prix de l’Avre (L)

3e du Prix de Courcelles (L)

Stationné au haras du Mazet (19)

1.200 € H.T. (LF) en race pure

1.000 € H.T. (LF) en croisement

 

Tenue et aptitude au souple. Blue Canari est loin d’être un inconnu pour les amoureux des courses. Cet alezan, qui portait les couleurs de Jean-Louis Bouchard, s’est imposé dans le Derby français en 2004, alors que la course se disputait encore sur 2.400m, un format qui a sacré de futurs pères de sauteurs comme Dream Well et Old Vic. Sous l’entraînement de Pascal Bary, le cheval avait auparavant gagné sa course B à 2ans, en terrain collant. À 3ans, il a fait sa rentrée dans un Prix de Courcelles (L) relevé. Il se classait troisième de Prospect Park (Sadler’s Wells) et de Millemix (Linamix). Il finira ensuite quatrième du Prix Greffulhe (Gr2) et troisième du Prix de l’Avre (L), avant de connaître la consécration à Chantilly. Le cheval a couru jusqu’à 5ans. Il toise 1,64m. Après une première partie de carrière en Suisse, il intègre le haras du Mazet pour y produire des chevaux d’obstacle, comme son papier et ses performances l’y prédisposent.

 

Par un père de père de sauteurs. Son père, l’allemand Acatenango (gagnant du derby allemand), a la réputation de produire des chevaux en acier trempé. Père de très bons chevaux de plat (Borgia, Lando, Quijano…), il s’est aussi distingué en obstacle, via notamment Jazz Messenger et Wild Passion, doubles lauréats de Gr1 sur les obstacles outre-Manche. Ses fils transmettent l’aptitude à l’obstacle. Lando a déjà donné des gagnants de Gr1 sur les obstacles, comme Air Force One, lauréat de l’Ellier Developments Champion Novice Chase (Gr1), Sharstar, double lauréat de Gr1 sur le steeple de Merano, et Fox Norton, troisième de l’Aes Champion Four Year Old Hurdle (Gr1). Protektor, autre fils d’Acatenango, s’est encore distingué récemment avec Terrific, après avoir donné les bons Chalonnial, Protekapril, Protektion, Chardonnay, Swedish… Enfin, Nicaron a déjà produit Café au Lait, placé de Gr2.

 

Le sang de Trempolino et de Nijinsky. La mère de Blue Canari est une fille de Trempolino. Ce gagnant d’Arc a produit des lauréats de Gr1 sur les obstacles, comme Mandarino (Grand Steeple Chase de Paris, Gr1), Bonito du Berlais (Prix Cambacérès, Gr1), Lina Drop (Prix Alain du Breil, Gr1), Don Lino (Prix Cambacérès, Gr1), Franchoek (Finale Juvenile Hurdle, Gr1)… Par l’intermédiaire de Caerleon, on retrouve le sang de Nijinsky dans le papier de Blue Canari. Or Nijinsky est aussi le grand-père de Cadoudal (Green Dancer).

 

La famille de Mtoto. Blue Canari issu de la souche de Mtoto (Busted). Ce lauréat des King George VI & Queen Elizabeth Stakes et placé de l’Arc a donné Presenting, un des meilleurs étalons d’obstacle outre-Manche dont la production a gagné 34 Grs1. Mtoto est aussi le père de Merlino Mago, double lauréat du Gran Steeple-Chase di Milano. La souche de Blue Canari est encore d’actualité, comme en témoignent les 300.000 € déboursés par Coolmore pour acheter son frère en août 2014 chez Arqana. Sa mère a donné trois black type alors que sa deuxième mère a gagné le Prix Fille de l’Air (Gr3). C’est la famille de Cheikeljack (Myboycharlie), lauréat du Prix Djebel (Gr3) 2016.

 

Une production peu nombreuse mais des gagnants. Gagnant du Prix Jockey Club version 2.400m, Blue Canari a directement fait la monte en Suisse, où il n’a pas eu accès à une très bonne jumenterie. À ce jour, il a donné 9 gagnants sur 23 partants en France. Quatre ont dépassé les 100.000 € de gains, dont Casquito (11 victoires, 206.250 € de gains) et Don Carlos (8 victoires, 126.000 €). Blue Canari est aussi le père de Fundao, qui s’est classé au niveau Listed en Italie.

 

Literat
Surumu
Surama
Acatenango
Aggressor
Aggravate
Raven Locks
BLUE CANARI (M16)
Sharpen Up
Trempolino
Trephine
Delicieuse Lady
Caerleon
Savoureuse Lady
Amazer