Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

California Chrome grand gagnant des Eclipse Awards

International / 22.01.2017

California Chrome grand gagnant des Eclipse Awards

INTERNATIONAL

Samedi soir, la 46e édition des Eclipse Awards s’est tenue à Gulfstream Park, une semaine avant la première édition de la Pegasus World Cup (Gr1). Sans surprise, le grand gagnant de la cérémonie est California Chrome (Lucky Pulpit), élu cheval de l’année 2016 et meilleur mâle d’âge.

California Chrome et Beholder chez les chevaux d’âge. California Chrome a fait l’unanimité pour l’Eclipse Award du meilleur cheval d’âge, avec 248 votes. California Chrome avait déjà été élu cheval de l’année lorsqu’il avait 3ans, en 2014. En 2015, il avait eu une saison allégée, en raison d’un problème de santé survenu avant Royal Ascot, et 2015 était de toute façon l’année du règne d’American Pharoah (Pioneerof the Nile). En 2016, California Chrome a été irréprochable, survolant la Dubai World Cup malgré une selle ayant reculé, le Pacific Classic et les Awesome Again Stakes (Grs1). Il a été battu dans la Breeders’ Cup Classic (Gr1), mais avec des excuses : son tombeur, Arrogate (Unbridled’s Song), n’est pas le premier venu et son jockey n’a pas monté la course de sa vie ce jour-là. "Chrome" va tenter de sortir par la grande porte samedi prochain à Gulfstream, dans la course la plus richement dotée du monde. Son copropriétaire Perry Martin a déclaré : « "Chrome" ne pouvait pas être présent ce soir. Il a eu un problème de planning avec son chiropracteur. Je vais faire de mon mieux pour le remplacer. Tout le monde sait que "Chrome" a réalisé une année spectaculaire et cela est un hommage pour toutes les personnes autour de lui. Ce sont donc ces gens que je souhaite remercier ce soir. J’aimerais commencer par Victor Espinoza. Art et Alan Sherman ont su le garder à son meilleur niveau, Raul et Florentina Sherman sont son groom et son hotwalker. Ils ne vont pas gagner d’Eclipse Awards mais je pense que les gens dans l’ombre mériteraient d’en avoir. Anna Wells travaille, elle, pour Art et est présente à chaque fois que cela est nécessaire. Dihigi Glaney aussi, dont le sourire illumine l’hippodrome quand il travaille "Chrome". Et je ne veux pas oublier Taylor Made et les autres propriétaires dans notre partenariat. Tout le monde croit beaucoup en "Chrome". »

Chez les femelles, le titre de meilleure jument d’âge est revenu logiquement à la championne Beholder (Henny Hughes). "Queen B" a conclu sa carrière par un succès acquis au bout du suspense face à Songbird (Medaglia d’Oro) dans la Breeders’ Cup Distaff. Jument formidable, pas toujours épargnée par les ennuis de santé, Beholder est entrée au haras en 2017 et devrait rencontrer Uncle Mo.

Turf : Flintshire et Tepin, logiquement. Entraîné par Chad Brown en 2016, Flintshire (Dansili) a réalisé une grande année 2016 avec trois Grs1. Il a été battu par Ectot (Hurricane Run) dans les Joe Hirsch Turf Classic (Gr1) – sur un terrain souple qu’il déteste –, puis par Highland Reel (Galileo) dans la Longines Breeders’ Cup Turf (Gr1), mais il est quasiment mission impossible d’aller chercher le représentant de Coolmore lorsque celui-ci est confortablement installé en tête. Flintshire a reçu l’Eclipse Award du meilleur cheval d’âge sur le gazon, avec 137 voix, contre 76 pour Highland Reel. L’élève de Juddmonte est entré au haras en 2017, à Hill’n’Dale, où il fait la monte à 20.000 $, après avoir engrangé 9.589.910 $ de gains durant sa carrière.

Sans surprise aussi, la championne Tepin (Bernstein) a décroché l’Eclipse Award de la meilleure jument sur gazon. La partenaire de Julien Leparoux a fait briller l’Amérique jusqu’à Royal Ascot, remportant les Queen Anne Stakes (Gr1). Le lot n’était peut-être pas le plus fort qu’ait connu cette course, mais Tepin a su s’imposer sur une piste lourde et un parcours en ligne droite, ce qui démontre un talent certain. Surnommée "Queen of the Turf" aux États-Unis, elle décroche cet Eclipse Award pour la seconde année consécutive.

Arrogate meilleur poulain de 3ans. Ce n’est pas une surprise que de voir Arrogate (Unbridled’s Song) élu meilleur poulain de 3ans. Révélation des Travers Stakes (Gr1), il a réussi à battre California Chrome dans le Classic et il méritait ce titre. Il est peut-être plus étonnant de voir qu’Arrogate a enlevé 243 votes, contre seulement deux pour Nyquist (Uncle Mo), le gagnant du Kentucky Derby (Gr1). Si Arrogate a été la sensation de l’automne, le jeune retraité Nyquist a tout de même réalisé quelque chose de peu commun en remportant les Del Mar Futurity Stakes, les FrontRunner Stakes, la Breeders’ Cup Juvenile, le Florida Derby et le Kentucky Derby (Grs1).

Pas de surprises chez les femelles. Songbird (Medaglia d’Oro) a décroché le titre de meilleure pouliche de 3ans à l’unanimité (248 votes). La pouliche n’a trouvé qu’une Beholder des grands jours pour lui barrer la route à Santa Anita lors de la Breeders’ Cup, où elle se présentait invaincue en onze sorties.

Les 2ans, sprinters et steeple-chasers. Chez les 2ans, les lauréats des deux épreuves Juveniles de la Breeders’ Cup ont été honorés : Classic Empire (Pioneerof the Nile) chez les mâles et Champagne Room (Broken Vow) chez les femelles. Drefong (Gio Ponti) a reçu l’Eclipse Award du meilleur sprinter chez les mâles et Finest City (City Zip) l’équivalent chez les femelles. Enfin, Rawnaq (Azamour) a décroché l’Eclipse Awards du meilleur steeple-chaser. L’obstacle est une discipline marginale aux États-Unis, mais Rawnaq est un petit champion dans sa catégorie. Il a notamment remporté le Grand National Hurdle (Gr1) avec, en selle, un certain Ruby Walsh. Rawnaq descend d’une souche Aga Khan.

Juddmonte Farms à l’honneur. Propriétaire de Flintshire – qu’ils ont élevé – et d’Arrogate – acheté aux ventes -, Juddmonte Farms a reçu l’Eclipse Award pour les propriétaires avec 134 voix, devançant les époux Ramsey (45 voix). Juddmonte Farms a réalisé une grande année aux États-Unis et l’entité du Prince Khalid Abdullah est assez logiquement récompensée. Chez les éleveurs, le trophée est revenu à Winstar Farm. C’est une première pour le haras, où stationne notamment Pionnerof the Nile. Chez les jockeys, pour la quatrième année consécutive, c’est Javier Castellano qui a été honoré. Enfin, chez les entraîneurs, Chad Brown a été élu avec 208 voix, contre 21 pour son poursuivant immédiat, Bob Baffert.