LE MOT DE LA FIN - Antipode

Autres informations / 28.01.2017

LE MOT DE LA FIN - Antipode

LE MOT DE LA FIN

Antipode

Il y a soixante ans, une 2ans nommée Texana avait battu ses aînés dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp, sous les couleurs de Mme François Dupré. C’était une "bombe" – douze victoires en quinze sorties – mais, à l’époque, les chevaux de vitesse n’étaient pas à la mode.

Vingt ans après la victoire de Texana à Longchamp, en 1977, Son Altesse l’Aga Khan a acheté tout le cheptel de l’élevage Dupré, dont des descendantes de cette pouliche capable de voler sur 1.000m. Samedi à Kenilworth, un cheval élevé en Australie, Whisky Baron, a remporté le Sun Met, la course la plus importante d’Afrique du Sud. Texana est sa sixième mère. Jusque-là, rien d’extraordinaire : tous les chevaux ont une sixième mère et, régulièrement, c’est une championne. Ce qui sort de l’ordinaire, c’est que Whisky Baron a une sœur âgée de 2ans, par l’australien Snitzel, à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget pour la casaque Aga Khan. Leur mère, Tazkara, faisait partie du premier lot des femelles princières envoyées en Australie en 2008, dans le cadre d’une collaboration avec Arrowfield Farm.

La souche de Texana-Tonnera n’était plus représentée que par une poulinière – Tarakala – dans le petit livre vert. D’où la décision de faire rentrer Tazkara et de garder Tarana, une placée de Groupe issue de Tarakala.

C’est une belle histoire d’élevage, placée sous le signe de la tradition. Mais dans le même temps, cela marque un changement. Garder de vieilles souches peut devenir un travail de conservateur de musée si on n’apporte pas une touche de nouveauté. Son Altesse nous a encore une fois donné une grande leçon d’élevage.