Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin - Boule de neige

International / 12.01.2017

Le mot de la fin - Boule de neige

 

Douze millions de dollars, probablement pas douze partants, mais en revanche le match retour entre Arrogate et California Chrome et un rebondissement chaque jour. Même un éternel optimiste comme Frank Stronach n’aurait pas rêvé un résultat pareil pour la Pegasus World Cup, un événement qui a déclenché un véritable effet boule de neige chez les propriétaires.

Dean Reeves, qui avait payé un million et demi d’euros pour Spain Burg à la vente de l’Arc, vient de s’associer à Gunpowder Farms dans la propriété de Breaking Lucky, l’un des outsiders de la Pegasus World. L’Américain avait déboursé un million de dollars en mai pour acheter l’une des douze places au départ de la course, mais il lui manquait le cheval. Gunpowder Farms avait le cheval, mais pas l’engagement. Affaire conclue, avec un troisième associé dans le coup, West Point Thoroughbred.

Le marché des engagements, c’est quelque chose de complètement inédit dans l’histoire des courses. Juddmonte a acheté le droit de courir de Coolmore, Jerry et Ronnie Frankel ont loué une place dans les boîtes à Donegal Racing, propriétaire de Keen Ice (Curlin). Ron Paolucci partagera son War Story avec Dan Shaft mais ne touchera pas un centime si le cheval n’est pas dans le trois premiers. Un autre propriétaire, Jack Wolf, avait le cheval Neolithic ainsi que l’engagement. Il a monté un syndicat d’une durée de vie d’un jour !

Il ne reste que trois places disponibles dans les boîtes et pour les souscripteurs qui ont l’engagement mais pas le cheval, c’est un cauchemar. Un million de dollars qui s’envole ! L’entourage d’un candidat valable – la troisième place promet quand même un million ! – comme Gun Runner serait partant, mais le cheval est bloqué en quarantaine à Fair Grounds suite à des cas d’herpès équin.

Il y aura forcément des perdants parmi ceux qui ont payé un million pour acheter une place. C’est la loi du capitalisme. Frank Stronach, de son côté, est déjà gagnant. Les tables de six personnes au restaurant sont déjà toutes vendues à 4.590 dollars, ainsi que les places au bar, à 200 dollars pièce. Une broutille par rapport au million demandé pour voir son cheval en piste.