Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin : honnêteté

Courses / 07.01.2017

Le mot de la fin : honnêteté

Le mot de la fin : honnêteté

 

Vendredi, à Deauville, la victoire d’Astral Merit (Apsis) dans le Prix des Villas de Benerville, support du Quinté+, a montré que l’honnêteté payait aussi dans les handicaps. Et durant ce meeting hivernal deauvillais, Galantes Ivresses (Nombre Premier), toujours dans la même catégorie, en avait également fait la démonstration. Quel est le point commun entre ces deux juments ? Elles ont gagné leur handicap Quinté+ doté de 52.000 €, tout en ayant remporté le handicap préparatoire à ces courses respectives auparavant, alors que ces "répétitions" n’étaient dotées que de 24.000 €. Leurs entourages respectifs ont joué à fond leur chance dans un handicap faiblement doté par rapport à un Quinté+. Ils ont gagné, les juments ont pris la pénalisation au poids qui s’imposait, et cela ne les a pas empêchées de s’imposer ensuite dans la belle épreuve.

Donc oui, aux courses, et même dans les handicaps, l’honnêteté paye quand la forme est là. Bien souvent, ces épreuves rassemblant des chevaux de Quinté, mais dont l’allocation est de moitié, sont de véritables casse-tête pour les professionnels et les turfistes. La question qui se pose est la suivante : quel est l’intérêt de gagner cette course alors que d’ici quelques jours il existe la même épreuve, face aux mêmes chevaux, mais avec une allocation doublée ? A priori aucune et de nombreux concurrents sont plutôt au frein à main dans la répétition en vue de la belle. Cela n’a pas été le cas pour Astral Merit et Galantes Ivresses qui ont réussi à gagner les deux courses, prouvant que le cache-cache dans les handicaps n’était pas le jeu qui paye le mieux.