Le mot de la fin : Marvellous

Autres informations / 23.01.2017

Le mot de la fin : Marvellous

Réjouissons-nous ! Réjouissons-nous que le PMU ait eu la très bonne idée de contracter avec Frank Stronach, pour téléviser en France la réunion de la Pegasus World Cup. Grâce à cet accord, Equidia retransmettra six courses de la réunion de Gulfstream Park en direct.

Samedi soir, vers 23 h 45, nous aurons la chance de pouvoir assister au duel annoncé entre California Chrome (Cheval de l’année aux États-Unis et lauréat du Kentucky Derby, des Preakness Stakes ou encore de la Dubai World Cup) et Arrogate, son tombeur lors du Breeders’ Cup Classic en novembre dernier.

Bien que les courses américaines se soient un peu éloignées de l’Europe ces dernières années, et que leur intérêt sportif réel ait parfois diminué, cette Pegasus World Cup est très excitante. Il y a quelque chose d’exceptionnel dans le cocktail qu’elle nous propose : sport, innovation, argent, marketing, intox et show. D’ici à samedi soir, on se croirait presque revivre l’attente de cette nuit mythique d’avril 1987, qui vit "Sugar" Ray Leonard et "Marvellous" Marvin Hagler en découdre sur le ring du Caesars Palace à Vegas. Canal+ (comme Equidia aujourd’hui) avait eu la bonne idée d’en acheter les droits. La chaîne cryptée existait depuis moins de trois ans et cet événement contribua à l’accélération de son succès.

Pour remonter sur le ring face à Hagler, Leonard toucha une bourse de 12 M$. C’est précisément l’allocation  de la Pegasus World Cup.