Le mot de la fin - Vecteurs

Autres informations / 16.01.2017

Le mot de la fin - Vecteurs

Dimanche, Pierre-Charles Boudot a eu le droit à un aplat en Une du Parisien, renvoyant à un article complet sur l’exploit du jockey. Un jockey qui séduit les médias généralistes, c’est suffisamment rare pour être souligné ! Mais c’est surtout la démonstration par A + B que le jockey est le vecteur de communication le plus efficace pour notre sport. Ce sont eux, les vedettes auxquelles le public peut s’identifier, car ce sont eux dont le nom revient le plus souvent dans les programmes. Un cheval court au mieux toutes les trois semaines, et les entraîneurs ou les propriétaires sont trop variés pour servir de référents. Le football, le rugby ou même le handball séduisent leurs fans via leurs joueurs. Les courses ont la chance d’avoir les jockeys ! Il ne faut pas hésiter à axer sur eux les campagnes de communication. Christophe Soumillon a d’ores et déjà annoncé vouloir battre le record de Pierre-Charles Boudot. Voici le match rêvé pour passionner le plus grand nombre.