Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dix sauteurs dont on va parler en France en 2017

Courses / 04.01.2017

Dix sauteurs dont on va parler en France en 2017

Jour de Galop vous propose une série de chevaux à suivre pour l’année 2017, en plat et en obstacle, en France comme à l’étranger. Dans cette édition, nous vous dévoilons une liste de dix sauteurs à surveiller de près dans l’Hexagone. Des champions, des chevaux confirmés et d’autres sur la montante : vous trouverez de tout. Mais une chose est sûre, ils vont faire parler d’eux cette année !

Milord Thomas

(H8, Kapgarde & Star d’Avril, par Phantom Breeze)

Propriétaire : Magalen Bryant

Éleveurs : E.A.R.L Michel & Thomas Le Boucher

Entraîneur : Dominique Bressou

À tout seigneur, tout honneur, nous commençons par le champion Milord Thomas (Kapgarde). Après une quatrième place dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2016 qui nous a laissés sur notre faim, il a bénéficié de repos. Une coupure qui lui a fait le plus grand bien puisqu’il a remporté son troisième Prix La Haye Jousselin (Gr1). Son entourage a décidé de le faire vieillir en lui réservant un programme allégé, comme le faisait par exemple Bernard Sécly avec Al Capone II (Italic). D’ailleurs, Milord Thomas est lancé sur les traces du crack aux sept Prix La Haye Jousselin. Encore quatre pour le rejoindre ! Il en est capable. C’est la vedette d’Auteuil, le sauteur sur lequel il faut que France Galop capitalise pour populariser l’obstacle !

De Bon Cœur

(F4, Vision d’État & Santa Bamba, par Saint des Saints)

Propriétaires & Éleveurs : Jacques Détré & Haras de Saint-Voir

Entraîneur : François Nicolle

De Bon Cœur  (Vision d’État) est une pouliche qui sort véritablement de l’ordinaire. Ses trois courses se sont soldées par trois victoires très faciles. Elle a gagné le Prix Cambacérès (Gr1), ce qui n’est pas chose aisée pour une pouliche. Et ce d’autant plus qu’elle n’a débuté qu’au second semestre. Mais la pouliche de Jacques Détré et du haras de Saint-Voir s’est imposée de neuf longueurs avec une aisance déconcertante. Elle n’évolue pas sur la même planète que ses contemporains et, logiquement, on s’attend à la voir dominer sa promotion en 2017.

Edward d’Argent

(H4, Martaline & Roquine, par Roi de Rome)

Propriétaires : Simon Munir & Isaac Souede

Éleveurs : Kevin, Yves & Françoise Geissenhoffer

Entraîneur : Guillaume Macaire

Doué sur les haies, Edward d’Argent (Martaline) l’est aussi sur le steeple, discipline dans laquelle il n’a pas connu la défaite en trois sorties. Il s’est promené dans le Prix Congress (Gr2) et a tout pour confirmer à 4ans et plus. Edward d’Argent est très posé dans un parcours, il ne fait pas d’efforts sur ses obstacles et sait accélérer à la fin. De plus, il va sur tous les terrains. C’est le leader des steeple-chasers nés en 2013 et peut le rester en 2017, même si la concurrence sera rude.

Dalia Grandchamp

(F4, Kapgarde & Qualia Grandchamp, par Nikos)

Propriétaire : Mme Patrick Papot

Éleveur : Jean-Louis Guérin

Entraîneur : François Nicolle

Pouliche très talentueuse, Dalia Grandchamp (Kapgarde) est aussi tardive. Elle possède d’ailleurs un modèle imposant qui suggère qu’elle sera meilleure en vieillissant. Elle s’est enclenchée cet automne, ouvrant son palmarès à Nantes avant de débuter sur les gros obstacles par une troisième place dans le Prix Congress (Gr2). Par la suite, elle a logiquement ouvert son palmarès en steeple dans une course à conditions. Elle va être avantagée par les 4.300m avec rivière des tribunes et piste intérieure et peut donner chaud à Edward d’Argent.

Dalko Morivière

(H4, Balko & Colline de Clermon, par Vertical Speed)

Propriétaire : Écurie Sagara

Éleveur : Patrick Harroin

Entraîneur : Jean-Paul Gallorini

À l’image de Dalia Grandchamp (Kapgarde), Dalko Morivière (Balko) est doté d’un physique de steeple-chaser. Il n’a pas encore pu gagner, mais devrait le faire rapidement à 4ans. Lui aussi sera plus à son aise avec son grand modèle cette année. Il va généralement devant, comme il l’a fait dans le Prix Congress (Gr2, 2e), et peut user ses rivaux au train. Le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini devrait être un sérieux adversaire pour Edward d’Argent (Martaline) et Dalia Grandchamp (Kapgarde).

Alex de Larredya

(H7, Crillon & Kin d’Estruval, par Panoramic)

Propriétaire : Simon Munir

Éleveurs : Maurice Letchimy, Chantal & Jean-Luc Laval

Entraîneur : François Nicolle

Alex de Larredya  (Crillon) est devenu le meilleur hurdler d’Auteuil en gagnant le Grand Prix d’Automne (Gr1) d’une manière magistrale. Au printemps, il avait aussi conclu deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Lorsqu’il peut bénéficier d’une épreuve rythmée et venir finir dans la ligne droite, il est dur à battre. Après son escapade à Ascot soldée par une cinquième place dans le Long Walk Hurdle (Gr1), il faudra le suivre de près à Auteuil sur les balais. Même s’il peut aussi réussir en steeple.

Saint Léo

(H4, Maresca Sorrento & Sainte Léa, par Sirk)

Propriétaire : Raymond-Anderson Green

Éleveur : Pierre de Maleyssie Melun

Entraîneur : Guillaume Macaire

Poulain avec de la taille, fait pour le steeple, Saint Léo  (Maresca Sorrento) a été jugé digne de débuter dans l’important Prix Emilius à Auteuil. Il a conclu cinquième de cette compétition avant de gagner par deux fois, dans un bon style, à Fontainebleau et Pau. Il devrait progresser à 4ans et peut devenir un très bon steeple-chaser.

So French

(H6, Poliglote & Westonne, par Mansonnien)

Propriétaire : Magalen Bryant

Éleveur : Mme Benoît Gabeur

Entraîneur : Guillaume Macaire

So French (Poliglote) est le tenant du titre du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) qu’il a remporté à 5ans de la tête et des épaules. Il n’a pas fait sa valeur dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1) dans lequel il a fini seulement quatrième, mais il demeure capable d’accuser encore quelques progrès car il a finalement peu de courses au compteur. Une nouvelle fois, il sera à suivre face à son compagnon de couleurs Milord Thomas (Kapgarde).

Caiman Land

(H7, Passing Sale & Noraland, par Homme de Loi)

Propriétaires : Paul-Étienne Carrillon, François Seigneur, Edward Walsh, David Lumet & Thierry Cyprès

Éleveurs : David Lumet & Thierry Cyprès

Entraîneur : Philippe Peltier

AQPS de 5ans, Caiman Land  (Passing Sale) n’a pas connu la défaite en quatre sorties sur les obstacles, deux en haies et deux en steeple. Il a d’ailleurs gagné dans les deux spécialités à Auteuil. Il a un touché de sol exceptionnel, un vrai modèle et une grande action parfaits pour devenir un cheval de tout premier plan. Son entourage y est allé pas à pas et il peut être un cheval de Groupe.

Kakoline

(F4, Poliglote & Katkota, par Mansonnien)

Pr. : Mme Patrick Papot

Éleveur : Haras des Coudraies

Entraîneur : François Nicolle

Grande et élégante, Kakoline  (Poliglote) est faite pour le steeple où elle devrait s’épanouir. Mais la pouliche de la famille Papot a démontré sa classe en haies en gagnant le Prix Pelat avant de finir quatrième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) sans avoir un bon parcours. Elle s’est également classée troisième du Prix Bournosienne (Gr3). Elle a la classe pour enlever un Groupe et faire partie des meilleurs 4ans d’Auteuil.