Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Enjeux premium sur le Prix d’Amérique Opodo : l’analyse à froid

Courses / 31.01.2017

Enjeux premium sur le Prix d’Amérique Opodo : l’analyse à froid

Après la comparaison entre les chiffres du Prix d’Amérique Opodo 2017 et l’édition 2016, nous poussons le bilan un peu plus loin dans le temps pour analyser, à froid, les résultats des enjeux autour de la course la plus populaire de France.

Du côté du PMU, les enjeux autour du Prix d’Amérique 2016 ont été assez exceptionnels, s’agissant de la deuxième meilleure année après 2010. Par rapport à une année plus "normale", comme 2015, les résultats du Prix d’Amérique se maintiennent, avec 20,6 millions d’euros (hors mises hippodrome) en 2017, contre 20,4 millions en 2015. Rappelons que les chiffres publiés dans notre précédente édition ne comprenaient pas les enjeux du Quarté pour 2017 et 2016. Les résultats 2017 restent un peu inférieurs à 2014 (20,9 millions) et à 2013 et 2012 (21,7 millions).

Sur l’ensemble de la réunion de Vincennes, même constat par rapport à 2015. En 2017, la réunion du Prix d’Amérique (10 courses) a engendré 30,4 millions d’enjeux, contre 30,1 millions en 2015 (9 courses), soit + 1 %, mais est en légère baisse par rapport à 2012, 2013 et 2014.

 

Les enjeux PMU (en millions d’euros) lors de la journée du dimanche 29 janvier

                 Journée                         Réunion de Vincennes       Prix d’Amérique (hors hippodrome)

2012         38,0                               33,9                                    21,7

2013         39,5                               32,4                                    21,7

2014         38,3                               31,4                                    20,9

2015         36,7                               30,1                                    20,4

2016         40,7                               34,1                                    23,4

2017         36,9                               30,4                                    20,6

Une forte concurrence sportive. Dimanche, le Prix d’Amérique tombait en plein cœur d’une journée de sport et il y avait donc de la concurrence. Cela comprenait le matin la finale homme de l’Australian Open et le sommet entre Roger Federer et Rafael Nadal, diffusé par C8. Le match a commencé à 9 h 30 et a duré cinq sets (soit 3 h 37). Il y a ensuite eu la finale du mondial de handball disputée à Paris avec la France face à la Norvège à 17 h 30 sur TF1, et le match PSG-Monaco le soir sur Canal +. D’ailleurs, les enjeux sportifs sur PMU.fr ont augmenté de près de 25 % par rapport à 2016.

Sur la réunion de Vincennes, par rapport à 2016, on constate notamment un décrochage plus important des enjeux hippiques au moment où va démarrer le match de handball. Cela dit, on constate aussi un pic plus important juste avant le Prix d’Amérique en 2017 par rapport à 2016. La course était diffusée sur TF1 et était programmé à 16 h 05, alors que le match de handball se préparait. C’est donc ici un élément positif et la capacité de rassemblement de TF1 a bien pu jouer.