Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La fin du Levy Board se précise en Angleterre

Courses - International / 14.01.2017

La fin du Levy Board se précise en Angleterre

La fin du Levy Board se précise en Angleterre

Le gouvernement britannique a fait de nouvelles annonces ce samedi 14 janvier concernant le Racing Right, qui est peut-être amené à remplacer le Levy Board dès avril 2017. Rappelons que le Levy Board, créé en 1961, permettait à l’institution des courses d’obtenir de l’argent sur les profits réalisés par les bookmakers. Mais l’outil a montré ses limites, notamment parce qu’il ne parvient pas à toucher les bénéfices des paris réalisés sur Internet – soit environ 50 % des transactions –, les bookmakers ayant délocalisé leurs plates-formes à Gibraltar. Le gouvernement s’est donc saisi de la question et, après de longues discussions et négociations avec les bookmakers, un premier accord aurait été trouvé. Ainsi, à partir de 500.000 £ de bénéfices sur les paris réalisés sur les courses anglaises par des clients basés en Grande-Bretagne, les bookmakers devraient reverser 10 % de cet argent à l’institution hippique. Début 2018, le gouvernement entend aussi transférer la collecte de l’argent du Levy à la Commission des paris. Le ministère des Sports devrait par ailleurs évaluer dans les sept années qui arrivent le fonctionnement du nouveau système, pour y apporter d’éventuels ajustements.

Le ministre des Sports, Tracey Crouch, a expliqué : « Cela va aider à assurer le futur des courses hippiques en Grande-Bretagne en faisant en sorte que les bookmakers reversent une somme juste pour "supporter" le sport. Les courses emploient des milliers de personnes et sont suivies par beaucoup de spectateurs tous les jours. Cette nouvelle approche du Horseracing Betting Levy va permettre de soutenir et développer le sport. »

Directeur général de la British Horseracing Authority, Nick Rust a déclaré : « J’accueille avec plaisir l’annonce du gouvernement concernant le remplacement du Levy Board, qui va assurer aux courses hippiques un retour financier juste et proportionné sur les paris réalisés sur notre sport. Une fois que le nouveau système sera introduit en avril 2017, nous allons constater une augmentation conséquente dans le financement du sport. Cela va bénéficier à tous nos participants et aux nombreuses structures locales qui "supportent" les courses aux quatre coins du pays. »