Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Golden Wood s’impose à Meydan pour Nicolas Caullery : « J’ai gagné ma World Cup ! »

International / 05.01.2017

Golden Wood s’impose à Meydan pour Nicolas Caullery : « J’ai gagné ma World Cup ! »

 

 

Pour la première fois de sa carrière, Nicolas Caullery a emmené deux chevaux pour le Carnaval de Meydan. Le premier de ses partants dans l’Émirat, Golden Wood (Gold Away), un représentant de Raymonde Wingtans, s’est imposé dans le Longines La Grande Classique, un handicap doté de 125.000 $. C’est un entraîneur sur un nuage à Meydan que nous avons joint au téléphone peu après, Nicolas Caullery racontant : « C’est un grand moment ! J’ai gagné ma World Cup ! C’est vraiment top et Christophe Soumillon a fait un super boulot avec le cheval. Je lui avais indiqué que Golden Wood pouvait manquer encore un peu de condition et donc de ne pas être trop dur avec lui. Le cheval avait eu les galops nécessaires pour cette course, mais il n’avait qu’une course de rentrée en France, à Bordeaux, et il a eu un peu de mal à s’acclimater à Dubaï. Finalement, dans la ligne droite, voyant que le cheval juste devant craquait, Christophe a pris la bonne option, celle d’appuyer un peu. Je préfère cela que d’être deuxième battu d’un nez ! Nous verrons désormais quelle sera la valeur de Golden Wood suite à ce succès. Cette victoire change le programme que je lui avais établi avant de partir, mais ce n’est pas grave ! Tout ce qui viendra désormais, ce sera du bonus. En étant mieux acclimaté et suite à cette course qui va le faire progresser, Golden Wood devrait monter en condition. Cela va compenser un peu la pénalisation au poids. Je découvre Meydan et, ici, l’outil de travail pour préparer les chevaux est formidable et les entourages des chevaux sont vraiment très bien accueillis. »

Une heure après Golden Wood, Spirit Quartz (Invincible Spirit), pour l’entraînement de Nicolas Caullery, disputait un handicap sur 1.000m. Sans être ridicule, le cheval n’a pu jouer un premier rôle, mais en ayant l’excuse d’avoir galopé avec les chevaux les moins rapides, pendant que le grand favori, Ertijaal (Oasis Dream), emmenait à un bon rythme la course. « Sur 1.000m, ici, cela va un peu vite pour Spirit Quartz, analysait Nicolas Caullery. Il ne court pas si mal, mais avec ce que l’on a vu aujourd’hui, il est certain que ce sera sans doute difficile pour lui de gagner dans cette catégorie. Car il se retrouvera à affronter de nouveau les chevaux qui l’ont devancé ici. Il faudra donc lui trouver de bons engagements. »