Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une lauréate classique pour Le Havre

Élevage / 26.01.2017

Une lauréate classique pour Le Havre

Jet Setting (Fast Company), la lauréate des 1.000 Guinées irlandaises (Gr1), ne courra plus et va aller à la saillie de Le Havre. Difficile, voire impossible de se souvenir du nom de la dernière jument classique anglaise ou irlandaise à être venue à la saillie d’un étalon français ! Le Havre, l’étalon le plus cher du parc français (il officie cette année à 60.000 €, après avoir débuté à 5.000 €, tarif auquel il est resté pendant ses quatre premières années de monte !), est donc parvenu à attirer ce qui se fait de mieux. Rappelons aussi que la gagnante de Grs1 Ésotérique (Danehill Dancer) lui est aussi promise.

Jet Setting appartient au China Horse Club, qui a acheté une part de Le Havre en décembre dernier, pour 355.000 €, par le biais d'arqanaonline.com. Mick Flanagan, le manager de la structure de Teoh Ah Khing, avait alors déclaré qu’il soutiendrait l’étalon. Il a tenu parole, avec l’une de ses meilleures juments.

Mathieu Alex nous a déclaré : « Nous sommes évidemment très heureux que le China Horse Club ait choisi Le Havre pour leur championne Jet Setting et souhaitons les remercier de leur confiance. Comme vous le savez, ils ont acheté une part de l’étalon en décembre dernier et ceci démontre bien leur volonté de soutenir le cheval. Le Havre ayant produit deux pouliches classiques en trois ans, il attire une clientèle internationale et nous sommes très fiers qu’un étalon stationné en France puisse saillir des juments de cette qualité. »

Le fait de gloire de Jet Setting est d’avoir battu Minding (Galileo) dans les Guinées irlandaises. En fin d’année, elle a remporté un Gr3 à Tipperary, et s’était classée troisième de La Cressonnière (Le Havre), à 2ans, dans le Prix Herod (L). Le China Horse Club l’avait achetée pour 1.300.000 £ lors de la London Sale de Goffs, juste avant Royal Ascot.

Ce n’est pas un cas isolé. Le China Horse Club n’a pas arrêté ses investissements à Le Havre en France. Il a aussi acheté deux parts de Siyouni via la même plateforme (pour 330.000 et 360.000 €), et on peut donc imaginer que l’étalon phare des Aga Khan Studs en France recevra lui aussi des juments de tout premier ordre en provenance de l’étranger.

Siyouni a par ailleurs sailli la championne Zarkava (Zamindar) l’an dernier. En 2013, l’invaincue était aussi restée à domicile pour être saillie, puisqu’elle avait rencontré Redoute’s Choice, alors stationné au haras de Bonneval. Autre vedette française à ne pas passer la frontière cette année, Trêve (Motivator) rencontrera Shalaa, le nouvel étalon du haras de Bouquetot. Elle doit pouliner dans les jours qui viennent de Dubawi.