Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX D’OLORON - Déa quasiment de bout en bout

Courses / 04.01.2017

PRIX D’OLORON - Déa quasiment de bout en bout

PAU, MERCREDI

 

Déa (Assessor) a ouvert son palmarès pour sa première sortie en obstacle dans le Prix d’Oloron, une épreuve réservée aux pouliches AQPS de 4ans. La représentante de Fabrice Derval et de son entraîneur, Bertrand Lefevre, était la plus expérimentée du lot car elle comptait cinq sorties en plat. Vite en tête ou toujours parmi les premières, en compagnie notamment de Délice Nouba (Turgeon), future deuxième, Déa est venue chercher l’appui du rail extérieur dans la ligne droite et a fini vite. Elle s’impose de deux longueurs et demie devant Délice Nouba, restée, elle, côté corde et résistant de justesse à la fin de course de Dame en Noir (König Turf), à l’arrière en début de parcours. Partie doucement puis rapprochée côté corde, Digne de Carmont (Balko) est quatrième, ne pouvant pas suivre l’accélération des premières sur le plat.

Déa décroche la première victoire de sa carrière, elle qui avait pris trois places en plat auparavant. Ce mercredi, son jockey l’a laissée galoper et elle s’est parfois détachée du reste du peloton avant d’être rejointe. Son accélération pour finir est plutôt plaisante. Clément Lefebvre, son jockey, a expliqué au micro d’Equidia : « Elle a été très plaisante. C’est une pouliche dure et courageuse et elle va faire parler d’elle. Son entraîneur n’avait pas caché sa confiance. Déa a été endurcie en plat et avait du travail sur les obstacles. Il m’avait dit de faire parler la classe et elle en a. »Déa a été achetée chez ses éleveurs, Jean-François et Julien Bedu, par Antoine Gronffier, qui la loue à Fabrice Derval. En gagnant, la pouliche a rendu hommage à Julien Bedu, qui nous a quittés il y a quelques mois.

Issue d’une sœur de Rubi Ball. Élevée par Jean-François Bedu, Patrick Pauron et la Scea Château Fabray, Déa est une fille d’Assessor et de Lucine de Chadzeau (Gunboat Diplomacy), restée inédite. Déa est son troisième produit référencé, le premier à courir et donc son premier gagnant. Lucine de Chazdeau n’est autre qu’une sœur du champion Rubi Ball (Network), gagnant du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et double gagnant du Prix La Haye Jousselin (Gr1).

Nijinsky
Niniski
Virginia Hills
Assessor
Petingo
Dingle Bay
Border Bounty
DEA (F4)
Dominion
Gunboat Diplomacy
Singapore Girl
Lucine de Chadzeau
Lute Antique
Hygie
Lady Pat Pong