Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX LOUIS GAUTIER VIGNAL (CLASSE 1) - Straight Right, en poulain encore immature

Courses / 14.01.2017

PRIX LOUIS GAUTIER VIGNAL (CLASSE 1) - Straight Right, en poulain encore immature

CAGNES-SUR-MER, SAMEDI

 

PRIX LOUIS GAUTIER VIGNAL (CLASSE 1)

Straight Right, en poulain encore immature

Straight Right (Siyouni) a confirmé son succès deauvillais de la fin du mois de novembre en remportant facilement le Prix Louis Gautier Vignal (Classe 1). La course était la toute première épreuve du meeting de plat 2016 de l’hippodrome et le représentant de Marie-Thérèse Dubuc-Grassa a marqué des points en vue du prochain Prix de la Californie (L). Straight Right n’est pas allé très droit, flottant un peu dans la ligne droite. Après avoir été vu à l’extérieur de l’animatrice Lilly Kafeine (Myboycharlie), un peu brillante, il domine facilement Al Motasim (Elusive Quality), sollicité dans le tournant là où Julien Augé n’avait encore rien demandé à Straight Right. Il s’impose d’une longueur trois quarts. Le deuxième, Al Motasim, devance son camarade d’entraînement Elvis (Della Francesca) d’une longueur et demie.

 

Le Sud-Ouest aux trois premières places. Straight Right continue de monter les échelons avec succès. Troisième tout près pour ses débuts à Toulouse, il avait survolé le Prix de l’Épronnière (Maiden) à Deauville pour son premier essai sur la P.S.F. Le poulain entraîné par Christophe Ferland a certainement des moyens et il devrait encore progresser, ne serait-ce que mentalement, car il est encore immature. Les entraîneurs du Sud-Ouest prennent les trois premières places de l’épreuve, Al Motasim et Elvis étant tous deux des pensionnaires de Jean-Claude Rouget. Les deux poulains effectuaient une petite rentrée ce samedi et il faudra les revoir. L’entraîneur a expliqué au micro d’Equidia : « Je savais que le cheval de Christophe Ferland était plus prêt. Al Motasim et Elvis sont des chevaux de cette valeur-là, de Classe 1 comme on dit. Ce sont des chevaux utiles, pas des cracks. Nous irons vers la Listed avec un des deux, ainsi que, certainement, avec Markazi (Dark Angel). Nous allons voir comment ils récupèrent et progressent le matin. »

 

Vitesse et tenue dans le pedigree maternel. Élevé par Erich Schmid, au haras du Petit Tellier, Straight Right était absent de la breeze up d’Arqana cette année et avait été acquis yearling en août 2015, à Deauville, pour la somme de 125.000 €. Son père est l’étalon des Aga Khan’s Stud, Siyouni, et sa mère est Sailor Moon (Tiger Hill), gagnante à 2ans et déjà génitrice de Stone Roses (Rip van Winkle), gagnante du Prix Solitude (L). La deuxième mère de Straight Right est Seralia (Royal Academy), lauréate du Prix Yacowlef (L) et génitrice des black type Serisia (Exit to Nowhere) et Mayyadah (Invincible Spirit). Sous la troisième mère, Serafica, on retrouve le nom de Shaka, gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1).