Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MISS SATAMIXA (L) - Realtra fait parler la classe dans une édition dramatique du Prix Miss Satamixa

Courses / 02.01.2017

PRIX MISS SATAMIXA (L) - Realtra fait parler la classe dans une édition dramatique du Prix Miss Satamixa

DEAUVILLE, MERCREDI 28 DÉCEMBRE

 

La nette victoire de Realtra (Dark Angel) dans le Prix Miss Satamixa (L) 2016, dernière Listed de la saison, a été éclipsée par l’accident dramatique de Caointiorn (Stormy River). Pour la dernière sortie de sa carrière, la représentante de Jedburgh Stud a passé le poteau en deuxième position, mais tout en trébuchant, s’écroulant juste après. Cette jument black type n’a pas pu être sauvée et sa disparition a créé un vif émoi.

La lauréate de cette Listed, Realtra, n’avait pas couru depuis 452 jours. Cela n’avait pas refroidi les parieurs, puisque cette pensionnaire de Roger Varian était la favorite de la course. C’était le choix de la logique, puisqu’elle possédait le meilleur palmarès du peloton : en 2015, elle avait gagné une Listed, puis les Sceptre Stakes (Gr3) à Doncaster, avant de prendre la cinquième place des Sun Chariot Stakes (Gr1) remportés par Ésotérique (Danehill Dancer). L’entourage de Realtra a indiqué que la jument devrait maintenant prendre la direction de Meydan où l’on pourrait la revoir dans les Groupes pour seules femelles, comme les Balanchine Stakes.

La disparition d’une jument attachante. L’accident qui a coûté la vie à Caointiorn est extrêmement rare. Sur la P.S.F., la surface est logiquement régulière, ce qui évite que les chevaux ne trébuchent et mettent le pied dans un trou. Caointiorn était une bonne jument de course et disputait sa dernière course, ce qui ajoute à la dimension dramatique de l’événement. Ce Prix Miss Satamixa, c’était d’ailleurs un peu SA course, sur SA piste, celle de Deauville. Elle avait gagné cette Listed en 2015 avec classe et terminé deuxième de cette même épreuve en 2014, étant battue de très peu. La disparition de cette gagnante de Listed et placée de Gr3 est une vraie perte pour son propriétaire, Jedburgh Stud (Alec Waugh).

Caointiorn était entraînée par Stéphane Wattel. Elle avait progressivement gravi les échelons, comme aime le faire son entraîneur. Elle était passée par les courses à conditions, puis les handicaps, avant d’attaquer avec du moral et de la réussite les courses black types. La jument était l’une des mascottes de l’écurie où elle était surnommée "Coin-Coin".

Souvent, Caointiorn était associée à Théo Bachelot. Mais ce dernier, tombé en début de réunion le mercredi 28 décembre à Deauville, n’a pu la monter dans la Listed. C’est donc Morgan Delalande, employé chez Stéphane Wattel, qui était son partenaire. Le jockey – qui n’est pas fautif dans cet accident –, s’est relevé avec seulement quelques hématomes.

Une nièce de Solid Approach. Achetée 10.000 € à Tattersalls Ireland en septembre 2013, Realtra est une fille de Dark Angel et de Devious Diva (Dr Devious), gagnante à 2ans. Dawn Chorous (Mukaddamah), la deuxième mère de Realtra, a produit Solid Approach (Definite Article), gagnant de Listed à Hongkong. On retrouve dans cette souche Seattle Rhyme, gagnant du Racing Post Trophy et troisième des Juddmonte International Stakes (Grs1).