Le mot de la fin : jeu

Autres informations / 11.02.2017

Le mot de la fin : jeu

Le mot de la fin : jeu

 

Dimanche, le Grand Prix de France (Gr1) est la finale des EpiqE Series au trot et la toute dernière course de la première édition du circuit. Sur le plan sportif, les EpiqE Series au trot peuvent être considérées comme un succès, avec un podium provisoire composé de Bold Eagle devant Lionel et Belina Josselyn, respectivement premier, troisième et deuxième du Prix d’Amérique. Le classement peut évoluer ce dimanche, car Belina Josselyn n’est pas présente, mais il est logique, ce qui n’était pas le cas au galop. Rappelons que LeTrot a modifié le système de classification au Prix d’Amérique pour accompagner la mise en place des EpiqE Series.

Bold Eagle va partir "couru" ce dimanche. Il est le tenant du titre et il est très difficile de le voir battu. Il trace sa route vers la Triple Couronne des Trotteurs, dans laquelle il avait échoué l’an passé, étant battu dans le Grand Prix de Paris. Il faut souligner le fair-play de son entourage. Les copropriétaires et l’entraîneur ont toujours "joué le jeu" avec la presse, le public et les parieurs. Bold Eagle ne sera peut-être jamais aussi populaire qu’Ourasi, mais il a malgré tout réussi à créer un lien avec le public.

En ce qui concerne le jeu, comme les autres étapes au trot des EpiqE Series, le Grand Prix de France a rassemblé assez de partants pour être support de Quinté. Cependant, il sera intéressant de regarder les chiffres de la course, car parmi les concurrents on trouve Ursa Major qui n’a, sur le "papier", aucune espèce de chance. Le Grand Prix de France a sauvé son Quinté, reste à savoir s’il sauvera les enjeux…