Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

130e GRANDE COURSE DE HAIES DE PAU - PRIX MAX DE GINESTET (L) - Forthing encore un peu plus dans la légende paloise

Courses / 05.02.2017

130e GRANDE COURSE DE HAIES DE PAU - PRIX MAX DE GINESTET (L) - Forthing encore un peu plus dans la légende paloise

PAU, DIMANCHE

 

Vingt-six ans après El Triunfo (Île de Bourbon), Forthing (Barastraight) a réussi le doublé Grand Prix de Pau (Gr3) - Grande Course de Haies de Pau (L), ce dimanche en Béarn. Alors oui, en 1991, lorsque le protégé de François Rohaut survolait ces deux compétitions, il n’y avait que huit jours entre elles. Et il avait seulement 5ans. Mais ce qu’a fait le cheval de Magalen Bryant sort de l’ordinaire. Il ne faut pas chipoter : Forthing est le roi de Pau. Il est dans son élément au Pont-Long, que ce soit en haies ou en steeple. Son entourage en a profité pour tenter un rare doublé et entrer dans la légende paloise, plutôt que de choisir la facilité en allant sur le Prix Gaston Phoebus, la consolante du Grand Prix. Forthing a ainsi lancé de la meilleure des manières la grande journée de sa propriétaire, Magalen Bryant.

Une victoire après enquête et réclamation. Forthing a toujours galopé en troisième position derrière Monsamou (Bienamado) et Irouficar Has (Dream Well). Le rythme était régulier, sans plus, mais au dernier passage en face, l’AQPS Christmas Rose (Montmartre) et Achour (Limnos) ont accéléré vivement la course. Ils se sont d’ailleurs détachés de quelques longueurs. Dans le tournant final, Achour a plafonné, laissant Christmas Rose en tête avec Forthing et Plumeur. À l’entrée de la ligne droite, Christmas Rose a penché sur Forthing qui, par un effet de domino, a gêné Monsamou. Une fois la dernière haie sautée, Forthing a fondu sur Christmas Rose qui semblait avoir fait le plus dur pour l’emporter sûrement. Christmas Rose a conclu deuxième devant Plumeur (Great Pretender), la bonne note de la course qui a fini fort.

Une enquête d’office suivie d’une réclamation ont eu lieu. Mais finalement, le verdict de la piste a été entériné chez les commissaires. Entraîneur des deux premiers, Forthing et Christmas Rose, Isabelle Pacault nous a dit : « Forthing aime Pau. Il y a moins de distance entre les obstacles et cela lui plaît. Évidemment que dans ce terrain, il faut du mental pour aller au bout. C’est un long moment d’émotion et c’est bien que le résultat soit confirmé dans l’ordre. » Jockey de Forthing, Geoffrey Ré a ajouté : « C’est un super cheval ! Il m’étonne à chaque fois. Il est droitier et il est bien ici. Il a un grand cœur et à Auteuil, il prend dur. De plus, il n’a peut être pas la pointure des meilleurs là-bas. » Deuxième, Christmas Rose a réalisé un superbe hiver. Il a franchi un cap et n’a pas encore montré toute l’étendue de ses moyens.

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par Ingrid Desagnat dans le Maine-et-Loire, Forthing est un fils de Barastraight, étalon au haras des Sablonnets, et de Something Fine (Baby Turk), qui n’a jamais couru et ne compte pour le moment qu’un gagnant dans sa production. Epione (Gairloch), la deuxième mère du poulain, était une bonne jument de plat, gagnante de dix-huit courses. C’est une sœur de Pharyas (Hellios), qui a gagné une Listed au Lion-d’Angers au début des années 90. Panacée (Spoutnik), la troisième mère, était aussi une bonne jument de course, notamment gagnante à trois reprises du Prix Atalante.

   Sadler’s Wells
  Barathea 
   Brocade
 Barastraight  
   Machiavellian
  Straight Lass 
   Gay Hellene
FORTHING (H6)   
   Northern Baby
  Baby Turk 
   Vieille Villa
 Something Fine  
   Gairloch
  Epione 
   Panacée