Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Thierry Jarnet raccroche les bottes

Courses / 24.02.2017

Thierry Jarnet raccroche les bottes

Thierry Jarnet raccroche les bottes

La nouvelle est tombée ce vendredi midi : Thierry Jarnet arrête sa carrière. Le jockey est absent des pistes depuis le 29 novembre 2016, à la suite d’un problème de genou. À cinquante ans, il quitte le vestiaire avec un palmarès fort de 48 Grs1 (pur-sang), quatre Prix de l’Arc de Triomphe et quatre Cravaches d’Or. Il s'est confié à JDG.

 

Jour de Galop. – Quelles sont les raisons vous ayant décidé à mettre un terme à votre carrière ?

Thierry Jarnet. – Je me suis cogné un genou dans les stalles, à Deauville, en novembre dernier. J’avais déjà été blessé à cet endroit et il est resté endommagé avec le temps. À un moment, il faut savoir être raisonnable et dire stop. Ce n’est pas une décision que j’ai prise à la légère, j’y réfléchis depuis un moment.

 

Avez-vous une idée de ce que vous allez désormais faire ?

Pour l’instant, je ne sais pas encore. Je vais prendre du recul, me soigner et voir venir les choses. L’entraînement ne m’a jamais tenté et ne me tente pas du tout avec la conjoncture actuelle. J’ai élevé des chevaux dans le passé, mais je n’en ai pas gardé du tout, anticipant les choses, car je savais que je ne serais pas entraîneur.

 

 

Vous avez remporté 48 Grs1 (hors arabes et AQPS) dans votre carrière. Y a-t-il un souvenir qui se détache en particulier ?

Je détache évidemment les dernières belles victoires en particulier, celles avec Trêve et Moonlight Cloud. C’est difficile de toutes les citer. Je suis conscient que j’ai eu beaucoup de chance de courir de très belles courses et j’ai profité de tous ces moments. Le métier de jockey est tellement difficile, parfois ingrat. J’ai eu beaucoup de chance… Trêve, c’était une chance inouïe. C’est très rare de tomber sur des chevaux de ce niveau-là.

 

Trêve était entraînée par Christiane Head-Maarek et Moonlight Cloud par Freddy Head. Vous avez toujours eu un lien particulier avec la famille Head. Que représente-t-elle pour vous ?

C’est plus que professionnel. J’ai toujours été en contact avec la famille Head. J’ai monté pour Alec Head, pour Freddy, pour Criquette… J’ai aussi monté le premier gagnant de Quinté de Carlos Laffon-Parias pour les couleurs de Mme Head. C’est plus une histoire familiale que de travail. Ils m’ont toujours fait confiance.

 

 

Vous avez monté dans le monde entier. Y a-t-il un pays en particulier qui vous a marqué ?

J’ai toujours beaucoup aimé les États-Unis. Pas que pour les courses, mais aussi pour la qualité de vie qu’on y trouve. Les gens y sont réactifs et compétents, c’est un pays qui va toujours de l’avant. J’y retourne régulièrement avec grand plaisir. Mais j’ai aimé courir partout dans le monde.

 

L’un de vos derniers déplacements à l’étranger a eu lieu à l’occasion de la Shergar Cup 2016, où vous avez terminé meilleur jockey devant certains des meilleurs pilotes au monde. Quel souvenir en gardez-vous ?

La Shergar Cup est une très belle compétition, avec une excellente organisation. Elle a lieu en Angleterre, une grande terre de courses. Trente mille spectateurs font le déplacement pour ce qui est une "réunion de province". C’est exceptionnel, je me suis éclaté et je suis revenu avec les yeux qui brillaient.

 

Il y a beaucoup d’inquiétude autour des courses françaises. Quel regard portez-vous sur la situation actuelle ?

Je suis aussi très inquiet. Quand je vois la conjoncture actuelle, c’est très difficile. Je ne suis pas certain que les choses aillent dans le bon sens et j’ai l’impression que les instances dirigeantes ne réagissent pas vraiment, que l’on va un peu dans le mur. Je suis un peu sceptique.

 

 

Une page qui se tourne

Freddy Head et Christiane Head-Maarek ont longtemps travaillé avec Thierry Jarnet. Joints par téléphone ce vendredi, ils nous ont parlé de lui.

 

Adversaires sur la piste puis partenaires. Freddy Head a monté face à Thierry Jarnet. Lorsqu’il est devenu entraîneur, il a fait appel au jockey, d’où des victoires au niveau Grs1, avec Moonlight Cloud, Charm Spirit et We Are. Il nous a dit : « C’est une page qui se tourne. On se connaît depuis trente ans. Je l’ai vu arriver dans le vestiaire. À l’époque, nous avions le même valet… En tant qu’entraîneur, j’ai eu beaucoup de succès grâce à lui. C’est un jockey qui avait une très bonne position, léger à cheval, avec beaucoup de sang-froid. Il m’avait d’ailleurs un peu fait peur lors de la victoire de Moonlight Cloud dans le Prix de la Forêt, en 2013, où il avait longuement attendu. Je me suis dit qu’il était encore sous l’effet de la victoire de Trêve, mais il savait ce qu’il faisait. D’ailleurs, le jour où il s’est mis en selle sur Moonlight Cloud, sa carrière a été différente. Elle lui doit beaucoup. Il me rappelle un jockey comme Jean Deforge, léger avec aussi beaucoup de force. Thierry est quelqu’un de très bien et de remarquable. »

 

Plus qu’un jockey, un ami. Le nom de Thierry Jarnet restera associé à la grande aventure de la championne Trêve, entraînée par Christiane Head-Maarek. Ils sont avant tout des amis, comme elle nous l’a expliqué : « Thierry m’a annoncé la nouvelle ce vendredi matin. Cela m’a fait un pincement au cœur. J’ai partagé des moments formidables avec lui. C’est un homme de cheval et un grand monsieur. Il est certain que, pour moi, cela va faire un vide. Nous avons vécu de grands moments ensemble, avec Trêve bien sûr, mais pas uniquement. On s’entendait vraiment bien et c’est quelqu’un qui aidait aussi dans l’organisation. Il avait un rôle important et surtout l’esprit de la maison, il n’était pas dur avec les chevaux. Thierry a eu une carrière formidable, il a gagné quatre Prix de l’Arc de Triomphe. Nous sommes des amis. Il est très droit, gentil avec tout le monde et apprécié de tous. Je suis sûre qu’il va laisser un vide dans le vestiaire des jockeys. Pour les jeunes, c’était "Monsieur Jarnet". Une page se tourne. »

 

Grande interview de Thierry Jarnet : morceaux choisis

En 2013, après le premier succès de Trêve dans l’Arc, Thierry Jarnet nous avait accordé une grande interview où il était revenu sur son parcours. Morceaux choisis. Pour lire cette interview en intégralité, cliquer ici

http://jourdegalop.com/2013/02/grande-interview-thierry-jarnet/

 

Les larmes d’un gamin, Christophe Pieux ! « J’étais dans la même promo que Christophe Pieux. Gamin, à cheval, il tombait tout le temps. Son patron lui hurlait dessus, lui disait qu’il n’était qu’un bon à rien. Christophe tombait et il pleurait. Il a arrêté quelque temps, puis il est revenu… avant de devenir le dieu vivant de l’obstacle. Finalement, dans cette formation, on était en permanence attaqué dans son amour-propre. Cela glissait sur moi et m’a renforcé. »

 

 

Un record de longévité chez André Fabre. « Dès le jour où je suis entré au service d’André Fabre, j’avais en tête que j’en sortirais un jour, parce que c’est comme ça. C’est ma philosophie et je m’y étais préparé. Le jour où il m’a dit qu’il n’avait plus besoin de mes services, je lui ai répondu : "D’accord." Et nous nous sommes quittés comme cela, en trente secondes, après neuf ans de collaboration. C’était fini. Je suis parti. Mais je m’y étais préparé de très longue date. Je suis resté neuf ans chez André Fabre. C’est un record. »

 

Les coups de pouce de Freddy. « Dans le vestiaire, j’étais à côté de Freddy et d’Alain Lequeux. On avait le même valet. Ils m’ont façonné. J’ai passé une quinzaine d’années à leurs côtés. Quand Freddy s’est installé entraîneur, j’ai été l’un de ses premiers jockeys. Ensuite, Davy Bonilla a beaucoup monté pour lui, et quand cela n’a plus été le cas, Freddy a fait de nouveau appel à moi. Quand j’étais jeune, Freddy m’a souvent tiré l’oreille. Il m’a connu quand j’étais petit comme ça [il mime la taille d’un enfant, ndlr]. »

 

Répartition des grandes victoires de Thierry Jarnet à travers le temps

Classement du plus récent au plus ancien, hors courses pour pur-sang arabes et AQPS

 

[Année] Course                                                                              Cheval   Entraîneur

[2015] Prix Vermeille                                                                    Trêve                            C. Head-Maarek

[2015] Grand Prix de Saint-Cloud                                                 Trêve                            C. Head-Maarek

[2014] Prix de l’Arc de Triomphe                                                 Trêve                            C. Head-Maarek

[2014] Prix de l’Opéra Longines                                                   We Are                         F. Head

[2014] Prix du Moulin de Longchamp                                          Charm Spirit                 F. Head

[2013] Prix de la Foret                                                                   Moonlight Cloud          F. Head

[2013] Prix de l’Arc de Triomphe                                                 Trêve                            C. Head-Maarek

[2013] Prix Jacques Le Marois                                                      Moonlight Cloud          F. Head

[2013] Prix Maurice de Gheest                                                      Moonlight Cloud          F. Head

[2013] Prix de Diane Longines                                                      Trêve                            C. Head-Maarek

[2012] Qatar Prix du Moulin de Longchamp                                Moonlight Cloud          F. Head

[2012] Prix Maurice de Gheest                                                      Moonlight Cloud          F. Head

[2011] Prix Maurice de Gheest                                                      Moonlight Cloud          F. Head

[2011] Poule d’Essai des Poulains                                                 Tin Horse                      D. Guillemin

[2006] Prix Ganay                                                                          Corre Caminos             M. Delzangles

[2004] Premio Lydia Tesio                                                            Lune d’Or                     R. Gibson

[2003] Grand Prix de Saint-Cloud                                                 Ange Gabriel                E. Libaud

[2002] Hong Kong Vase                                                                 Ange Gabriel                E. Libaud

[2002] Grand Prix de Saint-Cloud                                                 Ange Gabriel                E. Libaud

[2002] Prix Saint-Alary                                                                 Marotta                         R. Gibson

[2000] Prix Marcel Boussac                                                          Amonita                        P. Bary

[2000] Poule d’Essai des Pouliches                                               Bluemamba                  P. Bary

[1999] Grand Prix de Paris                                                            Slickly                          A. Fabre

[1999] Prix d’Ispahan                                                                     Croco Rouge                 P. Bary

[1996] Prix du Cadran                                                                    Nononito                       J. Lesbordes

[1996] Grand Prix de Paris                                                            Grape Tree Road          A. Fabre

[1996] Prix Saint Alary                                                                  Luna Wells                   A. Fabre

[1995] Prix Royal Oak                                                                   Sunshack                      A. Fabre

[1995] Grand Prix de Saint-Cloud                                                 Carnegie                       A. Fabre

[1995] 2.000 Guinées                                                                     Pennekamp                   A. Fabre

[1994] Dewhurst Stakes                                                                 Pennekamp                   A. Fabre

[1994] Prix de l’Arc de Triomphe                                                 Carnegie                       A. Fabre

[1994] Prix de la Salamandre                                                        Pennekamp                   A. Fabre

[1994] Grand Prix de Saint-Cloud                                                 Apple Tree                    A. Fabre

[1994] Coronation Cup                                                                  Apple Tree                    A. Fabre

[1994] Prix Saint Alary                                                                  Moonlight Dance         A. Fabre

[1993] Critérium de Saint-Cloud                                                   Sunshack                      A. Fabre

[1993] Prix Vermeille                                                                    Intrepidity                     A. Fabre

[1993] Prix d’Ispahan                                                                     Arcangues                     A. Fabre

[1993] Prix Saint Alary                                                                  Intrepidity                     A. Fabre

[1992] Prix de l’Arc de Triomphe                                                 Subotica                        A. Fabre

[1992] Europa Preis                                                                       Apple Tree                    A. Fabre

[1992] Grand Prix de Paris                                                            Homme de Loi             A. Fabre

[1992] Prix Ganay                                                                          Subotica                        A. Fabre

[1991] Champion Stakes                                                                Tel Quel                        A. Fabre

[1991] Prix du Cadran                                                                    Victoire Bleue              A. Fabre

[1991] Gran Premio d’Italia                                                           Pigeon Voyageur          A. Fabre

[1991] Grand Prix de Paris                                                            Subotica                        A. Fabre