Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Chez Carlos Laffon-Parias, des espoirs haute couture

Courses - Élevage / 18.02.2017

Chez Carlos Laffon-Parias, des espoirs haute couture

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR

 

Chez Carlos Laffon-Parias, des espoirs haute couture

Par Franco Raimondi

Carlos Laffon-Parias, comme presque tous les professionnels cantiliens, a connu une année 2016 très difficile, à la suite de l’épidémie provoquée par un virus qui a frappé le centre d’entraînement. Et pourtant, il a sauvé sa saison en remportant le Qatar Prix Vermeille (Gr1) avec Left Hand (Dubawi), également deuxième du Prix de Diane Longines. La pouliche lui a aussi donné une victoire de Groupe dans le Prix Psyché (Gr3), alors qu’Attendu (Acclamation) a gagné le Prix du Palais-Royal (Gr3). Une saison avec trois Groupes ne peut pas être jugée décevante, mais l’entraînement est un art où le moral est décisif.

 

La saison record de Silasol et Solemia. Depuis trois saisons, l’entraîneur espagnol a sorti à peu près une soixantaine de partants par an, dont un tiers sont des 2ans. De plus, et cela peut paraître amusant, durant les quatre dernières années il a couru exactement le même nombre de 2ans (19), avec 9 gagnants en 2015 – dont deux au niveau Groupe, Attendu et Sasparella (Shamardal) – et 6 en 2013. Sa saison record reste 2012 quand, en plus de l’Arc de Solemia (Poliglote), il a gagné 19 courses avec 12 des 26 concurrents de 2ans qu’il a présentés. Dans cette génération, Carlos Laffon-Parias avait Silasol (Monsun), la lauréate du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) qui a eu la malchance de tomber à 3ans sur une certaine Trêve (Motivator), et Snowday (Falco), qui a gagné le Prix du Bois (Gr3).

 

Le Bois mais aussi Spadoun et Goldamix. Carlos Laffon-Parias a un feeling spécial avec le premier Groupe de la saison française pour les 2ans. Il a gagné ce sprint quatre fois depuis 2001. Est-il un entraîneur de petites bombes précoces ? On est bien loin de cela. En effet, il a remporté son premier Gr1 en 1998 avec Spadoun (Kaldoun) dans le Critérium de Saint-Cloud, sur 2.000m, une course qu’il a aussi gagnée l’année suivante avec Goldamix (Linamix), l’une des deux pouliches capables de battre les mâles au cours des quarante dernières années. Les résultats de Carlos Laffon-Parias en ce qui concerne les 2ans sont cohérents avec ce que l’on attend d’un entraîneur classique. À haut niveau, il a remporté 12 de ses 68 Groupes avec l’équipe junior et – bon an, mal an – il a gagné avec un tiers des 2ans qu’il a présentés.

 

Le foie gras et la confiture… Les juniors de la génération 2015 déjà à l’écurie ne sont pour le moment que 13, tous enregistrés sous les couleurs Wertheimer et frère. Pour consulter cette liste, vous pouvez cliquer ici (avec ce lien : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/02/CLaffonParias-Feuil1.pdf)

Ils représentent un quart de son effectif. Pas question de chercher dans cet article les pointages sur les poulains achetés aux ventes ou issus d’étalons First Season. Les 13 sont tous élevés par les Wertheimer et un seul est issu d’un étalon représenté par ses premiers 2ans, un mâle par Intello (Galileo). Il vous suffira de consulter la liste pour comprendre que Carlos Laffon-Parias a le foie gras, en attendant d’y ajouter la confiture de figues et la salade !

 

Cinq coups de cœur. Choisir cinq coups de cœur parmi les 13 chevaux de 2ans de grande naissance, c’est faire un tort aux 8 autres, mais bon, on respecte la formule choisie…

 

  • SOLESILI (M2)

Dansili & Solemia, par Poliglote

Propriétaire et éleveur : Wertheimer et frère

Maman avait ouvert son palmarès lors de sa deuxième sortie en novembre à 2ans. Elle y avait ajouté deux Listed à 3ans et avait terminé sa carrière à 4ans, en France, avec le triomphe dans l’Arc qui a fait pleurer tout le Japon. Demander à son premier produit, par Dansili (Danehill), d’être un 2ans, c’est un peu trop, mais en fin de saison on le suivra avec attention. La petite propre sœur, yearling, a un nom génial : Arcmania.

 

  • BOLSHINA (F2)

Galileo & Danzigaway, par Danehill

Propriétaire et éleveur : Wertheimer et frère

Danzigaway avait 19ans quand elle a produit cette pouliche par Galileo. Elle fut meilleure à 3ans qu’à 2ans, gagnante de Gr3 mais aussi proche d’une place (elle fut deux fois quatrième) de Gr1. Elle a produit deux chevaux ayant un potentiel de Gr1 – Silent Name (Sunday Silence) et Salto (Pivotal) – et deux autres sujets de Stakes.

 

  • HUMANISTE (M2)

Intello & Wingspan, par Silver Hawk

Propriétaire et éleveur : Wertheimer et frère

Wingspan, placée de Gr3, a plutôt déçu comme poulinière jusqu’à maintenant. Un regard plus attentif au pedigree remplit le cœur d’espoir. C’est une grande souche de l’élevage Phipps, celle qui a produit les championnes Personal Ensign (Private Account), My Flag (Easy Goer) et Storm Flag Flying (Storm Cat).

 

  • POLAR SEA (F2)

Pivotal & Légèreté, par Rahy

Propriétaire et éleveur : Wertheimer et frère

Son propre frère, Pilote, est passé à côté d’une victoire de Gr3 qu’il méritait bien sur ses valeurs. Légèreté n’a pas encore produit comme on s’y attendait, mais en plus de cette pouliche, elle a aussi une femelle yearling par Intello.

 

  • ZANIBAR (F2)

Invincible Spirit & Flash Dance, par Zamindar

Propriétaire et éleveur : Wertheimer et frère

Flash Dance avait joué le rôle de leader pour Goldikova (Anabaa) et dans l’histoire récente on trouve une autre pouliche de jeu qui a produit un champion : Pasadoble (Prove Out), la mère de la grande Miesque (Nureyev). Flash Dance, gagnante de listed à 4ans, avait aussi pris une quatrième place dans le Prix d’Ispahan (Gr1) après avoir fait son boulot pour permettre à "Goldi" de foudroyer Cirrus des Aigles (Even Top). Cette pouliche est son troisième produit et elle est suivie par un mâle par Anodin (Anodin).