Le mot de la fin : Innovation

Autres informations / 01.02.2017

Le mot de la fin : Innovation

« Une entreprise qui n’innove pas est une entreprise morte. » C’est Patrick Baudry qui le dit. On peut faire confiance au deuxième Français à être allé dans l’espace… Pour les courses, même combat. Et si l’idée un peu folle de l’excentrique Frank Stronach, la Pegasus World Cup, se révélait être l’électrochoc que notre monde parfois sclérosé attendait sans se l’avouer ? Si de ce catalyseur naissaient de grandes idées ? Si ce n’était que le point de départ d’une nouvelle ère pour notre sport, l’ère du renouveau ? Si le mouvement s’étendait à l’Europe ? Cette nouvelle en provenance d’Australie sur la création de l’Everest [lire en page Une et suivantes] est un vrai espoir, l’envie de regarder l’avenir avec un peu plus d’optimisme. Il ne s’agit pas uniquement de créer une course sur le modèle de la Pegasus américaine. Il s’agit de tenter quelque chose de différent, d’inédit, et ce à tous les niveaux : la façon de filmer les courses, les modes de paris, les animations sur les hippodromes, que sais-je encore ? Tout ne prendra pas, mais il restera forcément quelque chose de positif.