Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

DUBAI WORLD CUP - Arrogate, un record et un ticket pour la Dubai World Cup

Courses - International / 03.02.2017

DUBAI WORLD CUP - Arrogate, un record et un ticket pour la Dubai World Cup

Arrogate, un record et un ticket pour la Dubai World Cup

Deux infos en un seul coup pour Arrogate (Unbridled’s Song). Le champion américain a battu le record de la piste de Gulfstream Park sur 1.800m. Il pourrait bien participer à la Dubai World Cup.

Les dirigeants de Gulfstream Park ont demandé à Trakus un contrôle supplémentaire sur le chronométrage de la Pegasus World Cup de samedi. Immédiatement après la course, un temps de 1’47’’61 a été affiché. Mais ce chrono était improbable, vu la performance du gagnant qui devait engendrer un temps bien meilleur, en particulier dans les derniers 200 mètres.

Plut lent que Bold Eagle ? Bold Eagle (Ready Cash) aurait terminé son parcours plus vite que les 13’’71 affichés pour les 200 derniers mètres d’Arrogate. Après contrôle, Trakus a sorti un autre résultat : Arrogate, même un peu fatigué, a fini son parcours à la vitesse d’un pur-sang (12’’93). Le temps total est donc de 1’46’’83, quatre centièmes de secondes plus rapide que le record précédent établi par Lea (First Samurai) lors de sa victoire dans le Donn Handicap 2014.

Pourquoi pas pour Dubaï ? Le "non" pour Meydan, annoncé par Bob Baffert avant la Pegasus World Cup, est devenu un "pourquoi pas", six jours après le triomphe de Gulfstream Park. L’entraîneur américain a déclaré au Daily Racing Form que le cheval avait très bien récupéré et que la Dubai World Cup était une possibilité. « Il n’a pas eu une course dure. Nous allons l’observer pendant deux semaines avant d’en discuter. »

Lani avec Ryan Moore. Si Arrogate se présente au départ de la Dubai World Cup, il trouvera sur son chemin un autre gris. Le japonais Lani (Tapit), décevant depuis son retour au Japon après la troisième place dans les Belmont Stakes (Gr1), a pour objectif la course de Meydan, un hippodrome qui a lui déjà bien réussi, comme le montre sa victoire dans le UAE Derby (Gr2) en 2016. Le représentant de la famille Maeda sera monté par Ryan Moore lors de son retour à Meydan, le 4 mars dans le Maktoum Challenge (Gr1).