Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les Élégantes, d’une histoire de famille à une histoire de femmes

Courses / 18.02.2017

Les Élégantes, d’une histoire de famille à une histoire de femmes

LES ÉCURIES DE GROUPE « À PARTICULARITÉ »

 

Les Élégantes, d’une histoire de famille à une histoire de femmes

Des écuries de groupe aux particularités diverses et variées ont fleuri ces dernières années en France. Qu’il s’agisse d’écuries de groupe « sportives », « féminines » ou « régionales », elles ont pour point commun de rassembler leurs membres autour d’une passion commune. Nous vous proposons de continuer la découverte de ces écuries « à particularité », avec Les Élégantes.

 

L’aventure de trois belles-sœurs. L’écurie Les Élégantes est à l’initiative de trois belles-sœurs baignées dans une famille de courses hippiques, dans la Sarthe. Après avoir vu leurs maris vivre des émotions fortes grâce aux courses, elles ont eu envie d’avoir leurs propres chevaux. Bérengère Rossignol, qui est la sœur de l’entraîneur Armand Lefeuvre et dont le mari est propriétaire et éleveur, nous a expliqué : « Avec mes belles-sœurs, nous avons été rapidement touchées par le virus des courses et voulions donc le vivre ensemble. Et pourquoi pas qu’entre femmes ! » Le projet de l’écurie Les Élegantes a été lancé en avril 2015 et a vu le jour en septembre de la même année. Elle regroupe 24 femmes de 26 à 70 ans, toutes originaires de l’ouest de la France. « Les Élégantes ont toutes des profils différents, certaines sont novices, d’autres étaient déjà venues aux courses, mais le but est d’abord de partager et de faire découvrir cette passion dans un esprit convivial. Les membres sont issues pour un tiers des sports équestres ou du milieu hippique. Mais les deux tiers sont des néophytes citadines. Nous ne voulons pas être plus de 25 dans l’écurie, pour garder un vrai contact humain avec chacune de nos élégantes. »

 

Une écurie investie au-delà des courses. L’écurie organise des visites à l’écurie le matin, sur les pistes, mais aussi des petits déjeuners avec leur entraîneur, Armand Lefeuvre, qui discute avec les membres de l’écurie de thématiques différentes autour du cheval. Bérengère Rossignol explique : « Nous avons déjà parlé d’alimentation, notre prochaine rencontre aura lieu autour de la spécificité de la réforme des chevaux de courses. Nous sommes aussi allées sur la Route des étalons. Nous aimons également faire découvrir le monde du cheval en général, donc, en plus des courses, nous allons voir des concours hippiques, de la voltige, de l’attelage, entre autres. Nos rencontres sont toujours très gourmandes et conviviales. Nous essayons de faire autant que possible de petites interviews de cavaliers le matin. Nous avons aussi fait monter nos élégantes sur le cheval mécanique, pour qu’elles "voient" les sensations. » L’écurie développe sa propre communication autour de réseaux sociaux comme Facebook ou WhatsApp, sur lesquels sont postés des reportages vidéo à l’entraînement, dans les coulisses, ou en caméra embarquée sur une course, grâce à une Go Pro, par exemple.

 

Un tremplin vers le propriétariat. Depuis sa création, l’écurie compte trois chevaux à l’entraînement. En 2016, elle a participé à 27 courses, avec deux victoires en obstacle à la clé. Nova de Teillée (Poliglote) s’est imposée à la fois en steeple et sur les haies. Les Élégantes peuvent aussi compter sur Étendard (Smart Strike), ancien représentant de Wertheimer & Frère, et sur Citrus (Great Pretender). Bérengère Rossignol ajoute : « Avec une enveloppe de 780 € par an et pour trois ou quatre chevaux, nous essayons de montrer qu’être propriétaire est accessible. L’une de nos membres nous a d’ailleurs quittées pour prendre ses propres couleurs et nous en avons une autre dont le fils est très intéressé par les courses de poneys. » L’écurie Les Élégantes souhaite également montrer qu’il est possible d’être néophyte et de s’amuser tout en maîtrisant son budget et en vivant les courses avec émotion. « Nous vivons ensemble nos joies comme nos déceptions. Nous sommes parfois frustrées quand notre cheval nous montre qu’il ne veut tout simplement plus courir. »

Des projets plein la tête. L’écurie Les Élégantes, comme d’autres écuries de groupe, soutient les jeunes entraîneurs récemment installés. Il s’agit d’Armand Lefeuvre, qui consacre beaucoup de temps à ses membres et prend plaisir à échanger avec les femmes de l’écurie. Bérengère Rossignol détaille : « Au vu de notre réussite, nous avons désormais des hommes intéressés par notre projet. Nous allons donc étudier le sujet pour un éventuel pendant à l’écurie Les Élégantes. » La communication est un des points forts de l’écurie puisqu’elle a déjà fait l’objet d’articles dans la presse spécialisée, mais aussi dans la presse généraliste, « Nous sommes déjà passées sur France 3 mais aussi dans le Figaro Magazine, pour démontrer que l’on peut être propriétaire avec des profils financiers différents les uns des autres. »