Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

Jacques et Eliane Davy-Boudet : l'élevage des « Du Croate »

03.02.2017

Jacques et Eliane Davy-Boudet : l'élevage des « Du Croate »

[Extrait du numéro 1 du magazine The French Purebred Arabian, publié en septembre 2012]

L’élevage est affaire de passion, de travail et d’un peu de chance. Quoi de plus normal pour les époux Eliane et Jacques Davy-Boudet, que de réussir au plus haut niveau depuis leur installation dans les années 2000. Les « Du Croate », qui brillent désormais sous l’entraînement de la basque Ana Imaz-Ceca, en sont la preuve bien vivante. Entretien.

Davy Boudet

Une matrone nommée Ch’tana

Installés à Savignac dans l’Aveyron avec 20-26 hectares de pré, les époux Davy-Boudet, anciens commerçant désormais à la retraite, n’ont connu qu’un moteur pour faire de l’élevage de chevaux arabes : la passion. « Ma femme montait à cheval pendant sa jeunesse. La retraite approchant, nous avons acheté un cheval arabe que nous avons fait reproduire. A l’époque, ce n’était pas chose facile car les poulinières étaient chères et les éleveurs français bien gâtés par un marché boosté par les achats en provenance du Moyen- Orient. Nous avons finalement commencé avec une jument très âgée, qui est morte l’an dernier à 32 ans et qui a produit de très bons chevaux en endurance comme en course. Elle s’appelait Ch’Tana FR (Goumri). Elle m’a notamment donné Ouasis du Croate FR (Kerbella) qui est née en 2002, qui a gagné le Breeder’s Challenge à Toulouse en 2005. Reste qu’aujourd’hui, nous sommes trop âgés pour faire de l’endurance car nous ne montons plus. On se focalise plutôt sur l’option course. » La réussite a donc été tout de suite au rendez-vous. Le facteur chance inhérent à toute réussite.

Un 2e achat judicieux

« J’ai ensuite acheté D’Jadie de Teoul FR (Djouras Tu) à un Monsieur âgé qui voulait arrêter son activité et avait quelques chevaux dans le pré, notamment Djavius des Landes FR (Octavius), le premier produit de cette jument, qui a gagné 8 fois en France et était un cheval extraordinaire. Elle m’a donné Opale du Croate FR (Dormane), qui a gagné en France et n’a trouvé que la star Al Dahma GB (Amer) pour lui barrer le chemin du succès au plus haut niveau au Qatar. Elle a disparu depuis, je n’ai plus de nouvelles. Nous avons eu d’autres produits de cette jument, comme Topaze du Croate FR (Dormane) et Shamilah du Croate FR (Dormane) que j’ai gardées comme poulinières. La première est pleine de Munjiz et la seconde de Mahabb. D'jadie de Teoul est également pleine de Mahabb et Mareva du Croate FR (Dormane), fille de Ch'tana, est pleine de notre étalon maison, Quephir du Croate FR (Kesberoy). »

L'avenir

Eleveur, c’est aussi anticiper l’avenir. Car « oui, les résultats sont arrivés vite mais dans ce métier, il faut vendre car on ne peut garder les chevaux. Les autres poussent derrière. On a notre retraite mais les chevaux que nous élevons doivent s’autofinancer. Nous faisons cela par passion. » Un avenir représenté par Vahess du Croate FR (Dahess) « qui a déraillé dans le Al Rayyan Cup – Prix Kesberoy (Gr1 PA) mais qui avait bien couru auparavant, remportant le Prix Mandragore le 15 mai à Toulouse avant sa 2e place du Prix Razzia III (Gr3 PA). J’ai encore dans le pré un 2 ans par Dormane, une pouliche par Dahess et trois foals, un poulain par Madjani et deux femelles par Dahess. »

Un esprit de résistance

C’est le 17 septembre 1943 que quelques cinq cents soldats croates enrôlés de force dans le corps des S.S de l’armée allemande et qui stationnaient à Villefranche-de-Rouergue, se sont révoltés contre l’encadrement allemand, voulant rejoindre le maquis. La révolte sera matée dans le sang, les derniers rescapés fusillés dans « un champ situé derrière la maison que nous occupions, dans l’avenue des Croates. Il y a d’ailleurs un mémorial et chaque 17 septembre, des autorités croates viennent commémorer l’événement. Notre premier cheval est né dans le pré du mémorial. De plus, un survivant qui s’était réfugié chez une amie à l’époque, venait tous les ans.Voilà pourquoi tous nos chevaux portent le suffixe « Du Croate ». Un mystère résolu !

Les chevaux marquants

• Ouasis du Croate (F) (Kerbella) : 1ère French Arabian Breeder’s Challenge pour femelles de 3 ans à Toulouse, Septembre 2005

• Opale du Croate (F) (Dormane) : 2e d’Al Dahma dans HH Cheikh Mohammed Bin Khalifa Al Thani Trophy (Gr1 PA) à Doha, Décembre 2006 Vahess du Croate FR (F) (Dahess) : 2e du Prix Razzia III (Gr3 PA) à La Teste, Juillet 2012