Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le jour du premier galop d’un pur-sang qui changea l’histoire des courses

Courses - International / 13.02.2017

Le jour du premier galop d’un pur-sang qui changea l’histoire des courses

Par Franco Raimondi

 

Il y a 80 ans, à peu près à l’heure où Jour de Galop est arrivé dans votre boîte mail, Federico Tesio se trouvait dans une chambre de l’hôtel Nettuno de Pise. Il dictait à sa femme, Donna Lydia, les notes pour son cahier d’entraînement : « Les 2ans vont vite sur 400m pour la première fois aujourd’hui, 13 février. Nearco (Gubellini) et Domenico Ghirlandaio (Idabar) à poids égal, Luca Della Robbia avec un kilo en moins, Nicostrato avec 3 kilos en moins. Nearco et Domenico Ghirlandaio terminent dead-heat, Luca Della Robbia à trois longueurs, Nicostrato dernier à 3 longueurs. Nicostrato a été purgé et donc avait peu de travail. »

Le cahier d’entraînement. La calligraphie pointue de Donna Lydia nous fait voyager dans le passé jusqu’à ce jour de février 1937 où Nearco (Pharos), le cheval qui a changé l’histoire du pur-sang, a goûté pour la première fois à la vitesse. Federico Tesio n’a pas commenté le résultat du galop, sauf pour signaler que Nicostrato avait des excuses. C’est du pur Tesio. Dans ce cahier, qui a été conservé comme  une relique par Davide Livermore, metteur en scène d’opéras et petit-fils du premier garçon de la Razza Dormello Olgiata pendant des années, le Mago di Dormello annote avec plus d’attention les chevaux qui l’ont déçu, plutôt que ceux qui ont bien fait leur travail. Sur le galop de Nearco, pas un seul adjectif. On devine qu’il était le plus estimé de ses 2ans parce qu’il était dans le premier lot et qu’il avait en selle le premier jockey de l’écurie, Pietro Gubellini, le grand-père de Pippo, pilote de grande classe au trot.

 

La catastrophe 1936. L'année 1937 était une décisive pour le projet de Federico Tesio. Il restait sur une saison catastrophique. En 1936, la championne Archidamia (Manna) de la Razza del Soldo avait massacré les 3ans de la Razza Dormello Olgiata. Elle avait gagné les deux Poules d’Essai, le Derby, les Oaks et le Gran Premio di Milano. Le seul cheval de Tesio qui avait pu rivaliser avec elle était Ettore Tito (Fairway), qui avait fini dead-heat avec la pouliche dans le Gran Premio d’Italia. En 1932, Tesio avait pris un bol d’air au niveau de ses finances en s’associant avec le marquis Mario Incisa mais, en vrai professionnel du galop, il ne pouvait pas surmonter d’autres mauvaises années. Le système Tesio était très simple : élever les meilleurs chevaux, les entraîner, gagner les grandes courses et les revendre. Une année sans résultat était synonyme de perte. La victoire n’était pas là pour se faire plaisir mais pour gagner son pain.

La sélection d’après Tesio. Les résultats médiocres de 1936 – l’écurie n’avait pris que 719.000 lires de gains, soit 800.000 € d’aujourd’hui – avaient des répercussions sur l’écurie et l’élevage. Aucune des 30 poulinières de l’élevage ne fut envoyée à la saillie à l’étranger en 1937 alors que chaque saison, elles étaient entre douze et quinze à faire l’aller-retour direction l'Angleterre et parfois la France. Le "nettoyage" de fin de saison à l’écurie fut plus sévère que jamais. Parmi les sept femelles de 3ans et plus à l’entraînement, seule Nicophana (Buchan) fut jugée digne de rester dans le cheptel de poulinières.

Donatello, le cheval clé. En automne 1936, Donatello (Blenheim) avait remporté le Gran Criterium avant de partir pour Pise comme favori du Derby. Les notes le concernant en février 1937 témoignent : « Donatello, qui à 2ans était un cheval plutôt maigre, a pris de l’épaisseur et il est devenu un magnifique animal. »  Le cheval clé de la saison était bien le magnifique Donatello, avec bien sûr les 2ans, pas moins de vingt, un record chez Tesio qui d’habitude commençait la saison avec une trentaine de chevaux, dont une douzaine de jeunes.

 

Début gagnant 117 jours après. Nearco a fait ses débuts 117 jours après son premier bout vite de 400m et il a remporté un maiden sur 1.000m, le 10 juin à San Siro. Dix jours après, Donatello triomphait dans le Gran Premio di Milano : il avait tout gagné en Italie et méritait de faire le déplacement à Longchamp, pour le Grand Prix de Paris, même si deux grandes courses sur 3.000m en huit jours nous paraissent aujourd’hui une folie. Donatello fut deuxième, à l’issue d’un parcours malheureux, mais la déception de la défaite fut vite oubliée. L’offre de 45.000 livres (soit 16 millions d’euros d’aujourd’hui) par M. Esmond fut acceptée et Donatello prit la direction de l’Angleterre où il aurait officié à 400 Gns.

Un poulain sans adversaire. Après cette vente, la Razza Dormello Olgiata pouvait souffler un peu mais ce n’était pas le cas pour Federico Tesio et le marquis Mario Incisa. Nearco n’a pas chômé après ses débuts victorieux et la trêve estivale. En septembre, il a couru trois fois en 14 jours, pour remporter autant de victoires, et lors de sa quatrième sortie en 35 jours, il a dominé le Gran Criterium avant de passer par Rome et le Premio Tevere. Six courses à 2ans pour un cheval de Derby, cela semble beaucoup, mais Federico Tesio a demandé un dernier effort au poulain dans le Premio Chiusura, le 14 novembre à San Siro, sur 1.400m ligne droite et face à ses aînés. Le 3ans El Greco (Pharos), un autre Tesio qui venait de gagner le St Leger Italiano, a donné une vraie course à son jeune adversaire et il est le seul qui a terminé à moins d’une longueur de Nearco. D’après certains témoins, Pietro Gubellini, qui ne pouvait pas monter Nearco en raison du poids, aurait ralenti El Greco dans les 200m.

La carrière de Nearco

Date              Hippodrome           Course                                      Distance     Jockey                 Long.

10 juin 37     San Siro                 Premio Colico                           1.000          P. Gubellini         2

12 sept. 37    San Siro                 Premio Menaggio                     1.000          P. Gubellini         2,5

22 sept. 37    San Siro                 Premio Vimercate                     1.200          P. Gubellini         1,5

26 sept. 37    San Siro                 Criterium Nazionale                 1.200          P. Gubellini         2

17 oct. 37     San Siro                 Gran Criterium                         1.500          P. Gubellini         2,5

31 oct. 37     Capannelle             Premio Tevere                           1.400          P. Gubellini         3

14 nov. 37    San Siro                 Premio Chiusura                       1.400          I. Grassini            0,5

27 fév. 38     Pise                        Premio del Ministero                1.400          P. Gubellini         2

2 avril 38      Capannelle             Premio Parioli                           1.600          P. Gubellini         6

10 avril 38    San siro                  Premio Emanuele Filiberto       2.000          P. Gubellini         3

12 mai 38      Capannelle             Premio del Re                           2.400          P. Gubellini         loin

29 mai 38      San Siro                 Premio dell'Impero                   2.400          P. Gubellini         6

19 juin 38     San Siro                 Gran Premio di Milano             3.000          P. Gubellini         3

26 juin 38     Longchamp            Grand Prix de Paris                  3.000          P. Gubellini         1,5

L’année 1937 de Nearco était enfin terminée. Depuis, aucun cheval italien n’a gagné toutes les grandes courses pour les 2ans et le Chiusura. Il n’avait, certes, battu que 22 adversaires en sept courses mais les autres grands propriétaires de l’époque préféraient jouer les absents plutôt que de prendre une raclée par Tesio. À 3ans, Nearco a réussi à venger Donatello dans le Grand Prix de Paris et lui aussi est parti pour l’Angleterre, suite à son achat pour 60.000 livres par le bookmaker Martin Benson, et il a changé l’histoire du pur-sang en marquant de son empreinte l’élevage mondial.

La grand-mère de Ribot dénichée à Newmarket. L'année 1937 a compté dans l’histoire de la Razza Dormello Olgiata, qui avait pris 1.595.000 lires de gains, plus 150.000 francs pour la deuxième place de Donatello à Longchamp et une petite fortune pour la vente de ce dernier. Federico Tesio et le marquis Mario Incisa ont réinvesti tout de suite. Quinze des 33 poulinières furent envoyées à la saillie à l’étranger et parmi les achats de décembre à Newmarket, on note une pouliche foal par Papyrus et Bucolic, baptisée ensuite Barbara Burrini, payée 350 Gns (un peu moins qu’une saillie de Donatello). Elle ne fut pas très bonne, même si elle a gagné six fois en 17 sorties, mais elle deviendra, à travers sa fille Romanella (El Greco), la grand-mère d’un certain Ribot.

L’effectif 1937 de Federico Tesio

ChevalS/APèreMèreCoursesVictoiresGains
Iacopo da PontormoM5Captain CuttleVice Versa
De AlbertisM4Captain CuttleDelleana74185.250
Ettore TitoM4FairwayGay Gamp97100.990
RaboliniM4Cavaliere d'ArpinoRosalba Carriera7226.150
Angelo BronzinoM3FairwayNuwara Eliya5234.300
DomenichinoM3Cavaliere d'ArpinoDuccia di Boninsegna
DonatelloM3BlenheimDelleana44638.600
El GrecoM3PharosGay Gamp9667.500
GiottoM3Cavaliere d'ArpinoGiovanna Dupre
HayezM3AsterusAlthea4229.500
Innocenza da ImolaF3OrtelloIngoberta
IriarteM3MichelangeloJacopa del Sellaio429.750
M3SansovinoMiss Linn
NardinaF3Cavaliere d'ArpinoNeroccia4379.050
OtamaF3OrtelloGasconade
PeruginoM3MannaIbera
RaffaellaF3OrtelloRosalba Carriera114.000
Scuola BologneseF3BlandfordScuola Genovese517.800
AurolaF2OrtelloRosalba Carriera215.300
AttaloM2The Winter KingGerunda
BistolfiM2SingaporeBella Minna3326.350
Diana MantovanaF2CranachDossa Dossi
Domenico GhirlandaioM2BlenheimDelleana115.300
EuticrateM2SanzioGay Gamp
GabbroM2Melozzo da ForliJoan Lowell5541.450
Gaddo GaddiM2OrtelloGiovanna Dupre3124.700
Jacopo RobustiM2MannaJacopa del Sellaio3214.750
Isabella DescalziF2KantarIngoberta
Lavinia FontanaF2MannaAcropoli
Luca della RobbiaM2PlantagoLinks Tor115.300
MenippoM2ApelleFaustina
MichettiM2CranachMiss Linn201.250
NearcoM2PharosNogara77222.800
NicostratoM2CranachNuvolona
Nina PisanaF2CranachNeroccia
OrbettaF2SanzioGasconade
SalainoM2OrtelloScuola Genovese215.950
SolimenaF2CranachSalaam
Teresa MuratoriF2MassineTry Try Again
UrsoneM2Cavaliere d'ArpinoDuet66197.700

L’histoire continue. Il y a une dizaine de jours, un poulain par Arcano et Darbuka a vu le jour à Dormello, sur les herbages où a grandi Nearco. Le nom du chef de race figure une dizaine de fois dans le pedigree du petit nouveau, le premier foal 2017 de la Razza Dormello Olgiata. L’histoire continue, le témoin a été passé au marquis Nicolo Incisa, le fils du marquis Mario, qui nous a fait cadeau d’un précieux tome grand format de 700 pages, le travail de bénédictin du journaliste italien Gastone Degli Albizi. C’est l’histoire, cheval par cheval, des créations de Federico Tesio et de son associé. Plus qu’un livre, c’est une mine d’histoire et d’histoires.