Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

L’ANNÉE 2016 EN 10 DATES CLÉS

20.02.2017

L’ANNÉE 2016 EN 10 DATES CLÉS

Nous vous proposons de revivre les dix grands moments qui ont marqué l’année 2016. Ils vous sont présentés dans un ordre antechronologique.

3 DÉCEMBRE 2016

FIN DE CARRIÈRE POUR AL MOUHANNAD

La représentante des Écuries Royales d’Oman Al Mouhannad (Nizam) est sortie de l’entraînement au début du mois de décembre. Sous la houlette de Christian Baillet, cette jument pur-sang arabe s’est notamment imposée à trois reprises dans les Jebel Ali Racecourse Za’abeel International Stakes (Gr. I PA).

Et en 2017 ?  L’élève d’Hassan Mousli, Nada Mousalli et Faiz Al Elweet, issue de la proche famille du crack Al Mourtajez (Dahess), a pris la direction du haras du Grand Courgeon. Elle va être saillie cette année pour le compte des Écuries Royales d’Oman.

13 NOVEMBRE 2016, ABU DHABI (AE)

RB BURN FAIT PARLER LA POUDRE DANS LA SHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN JEWEL CROWN

RB Burn (Majd Al Arab) a passé le poteau avec trois quarts de longueur d’avance sur Mabrooka (Mahabb) dans la course la plus richement dotée au monde chez les pur-sang arabes. Le gagnant est bien connu en France : il est arrivé au mois de juillet de ses 3 ans dans l'Hexagone, chez Élisabeth Bernard, après avoir débuté aux États-Unis. Il s’est classé dans le Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr. I PA) et dans le Qatar Derby des Pur-Sang Arabes de 4 ans (Gr. I PA). C’est aussi une grande victoire pour deux Français installés dans le Golfe : le jockey Gérald Avranche et l’entraîneur Éric Lemartinel, en charge des effectifs du cheikh Sultan bin Khalifa bin Zayed Al Nahyan.

Et en 2017 ? RB Burn s’est classé deuxième dans un Groupe I PA pour sa rentrée. Éric Lemartinel semble avoir plusieurs jeunes chevaux de bon niveau capables de se distinguer dans les mois à venir.

2 OCTOBRE 2016, CHANTILLY

AL MOURTAJEZ IMPÉRIAL DANS LA QATAR ARABIAN WORLD CUP

On le savait quasi impossible à battre. Al Mourtajez (Dahess) a répondu aux attentes dans l'Arabian World Cup (Gr. I PA), dominant très facilement ses adversaires. Il n’a pourtant pas pu mener l'épreuve à sa guise. Par le passé, Al Mourtajez aurait pu se braquer face à une telle situation. Cela n'a pas été le cas. Il a rapidement retrouvé son calme. Au passage du poteau, plus de quatre longueurs d’avance ont démontré sa supériorité.

Et en 2017 ? Al Mourtajez est en route vers la Doha Triple Crown et son bonus d’un million de dollars. Il a déjà gagné les deux premières manches, en Angleterre et à Chantilly. Il lui reste à s’imposer fin février au Qatar, dans l’Emir’s Sword (Gr. I PA).

1ER OCTOBRE 2016, CHANTILLY

LE TOUR DE FORCE DE NAZIQ

Naziq (Mahabb) a fait une démonstration de force dans le Total Arabian Trophy des Juments (Gr. I PA), le premier jour d'octobre, à Chantilly. Elle inscrit ainsi son nom au palmarès de l’épreuve, deux ans après le sacre de sa sœur  Loraa. Naziq comptait près de quinze longueurs d’avance à la sortie du dernier tournant ! Malgré les attaques dans la phase finale, Naziq a gardé quatre longueurs au passage du poteau.

Et en 2017 ? Naziq est sortie de l’entraînement au mois de novembre. On devrait savoir dans les semaines à venir si elle part définitivement au haras ou si elle retente une saison supplémentaire en compétition.

29 ET 30 SEPTEMBRE 2016, SAINT-CLOUD

LES 3 ANS FONT LE SPECTACLE

Samaa (Majd Al Arab), une élève et représentante du cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, a très nettement dominé l’édition 2016 du Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr. I PA). Dans le Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr. I PA), Motrag (Amer) et Zikreet (Dahess), deux représentants d’Al Shaqab Racing, ont pulvérisé le record de la piste.

Et en 2017 ? S’ils ne se sont pas brûlé les ailes et s’ils passent le cap, il faudra compter sur ces trois jeunes pousses pour aller bousculer la hiérarchie établie par leurs aînés dans les années à venir. Et ils ne sont pas les seuls car on a vu d’autres poulains et pouliches de qualité en France chez les 3 ans (Ahzar, Dahham...) Certains sujets étant amenés à progresser, la génération des 3 ans vue en 2016 a tout pour devenir un grand cru.

29 SEPTEMBRE 2016, SAINT-CLOUD

PROGRESSION DES INDICATEURS ET MARCHÉ SÉLECTIF POUR LA VENTE DE PUR-SANG ARABES

Comme chaque année, la vente de pur-sang arabes organisée par Arqana en partenariat avec l’Afac est le premier rendez-vous du week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr. I). L’édition 2016 affiche des résultats en nette progression, très proches des records datant de 2007. Le chiffre d’affaires est en hausse de 28 % par rapport à 2015, pour un prix moyen de 42 107 € (+ 20 %). Seul le taux de vendus est en retrait, à 64 %. Comme chez les pur-sang anglais, le marché se montre désormais très sélectif. Cette édition a été marquée par le retour de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. Il avait mandaté Faisal Al Rahmani (Emirates Bloodstock) pour ses nombreux achats. Le haras de Mandore termine en tête chez les vendeurs.

Et en 2017 ? La qualité des chevaux présentés progressant, les résultats en piste devraient poursuivre la promotion de la vente. La victoire de Faucon du Loup (Darweesh) dans l’Al Maktoum Challenge Round II (Gr. I PA), à la fin du mois de janvier, lance l’année 2017 de la meilleure des manières pour les sujets issus de cette vacation.

24 JUILLET 2016, NEWBURY (GB)

LES CHEVAUX NÉS ET ENTRAÎNÉS EN FRANCE DOMINENT LE MEETING DE NEWBURY

Le cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum s'était déplacé en personne pour assister à la réunion des Dubai International Arabian Races, le 24 juillet à Newbury. Et il n’a pas été déçu.

Muraaqib (Munjiz) a été le plus impressionnant de ses élèves. Le pensionnaire de François Rohaut a survolé les Shadwell Dubai International Stakes (Gr. I PA). Dans les Dubai Duty Free Hatta International Stakes (Gr. I PA), Sylvine Al Maury (Munjiz) a écrasé la concurrence. La pensionnaire d’Élisabeth Bernard, qui porte les couleurs des Écuries Royales d’Oman, s’est ensuite classée troisième de la Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Jewel Crown.

Et en 2017 ? Muraaqib est de retour à l’entraînement. On compte sur lui et sur Sylvine Al Maury pour “faire le spectacle” en 2017.

SAMEDI 26 MARS 2016, MEYDAN (AE)

PREMIER SUCCÈS DE L’ÉLEVAGE ÉMIRATI DANS LE DUBAI KAHAYLA CLASSIC

En remportant le Dubai Kahayla Classic (Gr. I PA), Af Mathmoon (Af Albahar) est devenu le premier cheval né et élevé aux Émirats Arabes Unis à gagner la belle épreuve. S’il est né dans le Golfe, ce cheval est issu d’un père stationné en France (au haras de Thouars) et sa mère est d’ascendance française. Le représentant du cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum a aussi battu le record de l’épreuve de Manark (Mahabb). Il a ensuite été battu dans le Bani Yas (Gr. II PA) par le “FR” Shateh (Mahabb).

Et en 2017 ? Af Mathmoon débute l’année en frappant un grand coup. Il s’est imposé de huit longueurs dans l'Al Maktoum Challenge RI (Gr. I PA), devant RB Burn et Manark.

27 FEVRIER 2016, DOHA (QA)

UNE DÉFERLANTE BLEUE DANS L’EMIR'S SWORD

La casaque bleue d'Al Shahania avait trois partants dans l’Emir’s Sword (Gr. I PA). Ce sont deux chevaux de cette écurie qui ont pris les deux premières places de la course, Gazwan (Amer) et Assy (Amer). Al Mourtajez, le grand favori, est troisième.

Et en 2017 ? Al Mourtajez, battu dans des conditions particulières, va tout faire pour prendre sa revanche et décrocher la troisième manche de la Triple couronne.

27 JANVIER 2016

LES “FR” DOMINENT LES RATINGS INTERNATIONAUX

En occupant les deux premières places du classement mondial en 2015, Al Mourtajez et Al Mouwaffak offrent un superbe doublé à leurs éleveurs, Nada Mousalli, Faiz Al Elweet et Hassan Mousli. Quinze des vingt premiers au classement des chevaux d’âge sont des “FR” et dix-neuf d’entre eux ont couru en France. Enfin, la moitié des vingt meilleurs est issue d’étalons actuellement stationnés dans l’Hexagone. Si les chevaux français ont dominé en 2015 la catégorie des chevaux d’âge, cette suprématie de l’élevage hexagonal s’est également étendue aux 3 ans. Dix des treize meilleurs 3 ans au classement établi par l’Ifahr sont des “FR”.