Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les mille vies de Dr Devious

Élevage / 09.02.2017

Les mille vies de Dr Devious

Dr Devious (Ahonoora) pourrait écrire un roman. Il lui faut seulement trouver un interprète pour traduire son langage équin en japonais, anglais, italien et sarde. À 28ans, Il Dottore, comme il est surnommé par Salvatore Bruno, qui s’occupe de lui à l'Allevamento Romina Pinna, pas loin de la côte sud-ouest de la Sardaigne, est le plus vieux gagnant du Derby encore en vie. Il avait préparé son triomphe à Epsom en disputant le Kentucky Derby. Pour l’anecdote, il faut ajouter que son propriétaire, Luciano Gaucci – qui avait déjà gagné l’Arc avec Tony Bin en 1988 – l’avait vendu avant le classique pour acheter, pour son équipe de football, le Perugia, Beppe Dossena, un milieu de terrain passé de forme…

Book limité pour sa 25e saison. Dr Devious n’est quant à lui pas du tout passé de forme et il est prêt à entamer sa 25e saison de monte. Salvatore Bruno a déjà prévenu ses clients : en 2017, Il Dottore aura un book limité à 15 poulinières, pas une en plus. L’alezan affiche encore une condition de jeunot, mais son ami Salvatore ne veut pas trop lui en demander : « Il a encore l’esprit du chef, il ne voudrait pas laisser une seule poulinière aux autres étalons du haras, mais il faut le ménager. »

Du Japon à la Sardaigne, avec une étape en Irlande. Dr Devious a commencé sa carrière d’étalon au Japon, où il a fonctionné quatre saisons, donnant 275 foals, dont plusieurs chevaux de Stakes. Il est passé ensuite chez Coolmore où il est resté jusqu’à la saison 2002 en produisant les gagnants de Gr1 Collier Hill et Kinnaird. Il est descendu ensuite en Italie et il a établi un record quand, en 2006, il est devenu le premier étalon à produire 100 foals.

Des gagnants de Gr1 aux anglo-arabes. C’est en 2011, à 22ans, qu’Il Dottore est parti pour la Sardaigne. Il a sailli des poulinières pur-sang en majorité mais aussi des anglo-arabes puisque il a produit, pendant sa période aux Allevamenti della Berardenga, deux chevaux de premier plan dans cette race : le lauréat du Derby sarde Lord de Bonorva et la gagnante du Derby Italiano dell’Anglo Arabo Per Forza Prima, élevée par le roi du Palio di Siena, Andrea Degortes, surnommé Aceto (vinaigre).

Samedi à Syracuse, Devious Ruinas est devenu le premier gagnant de Dr Devious né en 2014. C’est-à-dire qu’il a eu au moins un gagnant à chacune de ses 22 générations ayant couru. Les foals de sa 24e année de monte sont attendus dans les semaines prochaines. Dans le pire des cas, on parlera encore de lui en 2022, trente ans après son succès à Epsom. Au travail Dottore !