Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

NAD AL SHEBA TROPHY (GR3) - Tout en faveur de Beautiful Romance, tout contre Vazirabad - - UAE OAKS (GR3) - Les Oaks de Meydan à une locale

International / 23.02.2017

NAD AL SHEBA TROPHY (GR3) - Tout en faveur de Beautiful Romance, tout contre Vazirabad - - UAE OAKS (GR3) - Les Oaks de Meydan à une locale

MEYDAN (AE), JEUDI

 

 

Beautiful Romance (New Approach) s’est montrée la plus forte dans le Nad Al Sheba Trophy (Gr3), jeudi à Meydan, mais Vazirabad (Manduro) ne doit pas rougir de sa défaite. L’élève et représentant de Son Altesse l’Aga Khan a eu tout contre lui, y compris une petite gêne quand il paraissait déjà battu, et son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a expliqué : « Vazirabad a fait une bonne rentrée. Il s'est mal oxygéné dans le dernier tournant mais effectue tout de même une bonne fin de course. Nous avions décidé de le courir ici car il a toujours besoin d'une course préparatoire avant la grande échéance [la Dubai Gold Cup (Gr2), ndlr] ».

Le peloton au petit trot. La course s’est déroulée à un train de sénateur – les premiers 1.600m en 1’45’’6, un bon temps de passage, mais à Vincennes – avec les outsiders Los Barbados et Rio Tigre aux avant-postes. Ce n’est qu’à 700m du poteau qu’Oisin Murphy a décidé d’attaquer dur en pleine piste avec Beautiful Romance, qui a vite perdu en route le décevant Sheikhzayedroad (Dubawi), alors que Vazirabad attendait son heure. Christophe Soumillon a demandé à son cheval d’accélérer à mi-ligne droite et le hongre a un instant donné l’impression de pouvoir gagner. Beautiful Romance s’est alors montrée courageuse et a placé un dernier changement de vitesse pour s’imposer, tout en penchant un peu sur sa droite, d’une longueur et demie sur Vazirabad. Le pensionnaire d’Alain de Royer Dupré aurait terminé plus proche, mais sans gagner, si la Godolphin avait gardé sa ligne.

Une jument en progrès. Jument tardive, Beautiful Romance fut jugée assez bonne pour courir le Prix Vermeille (Gr1) à 3ans avant de prendre la troisième place dans le British Fillies & Mares Stakes (Gr1) à Ascot. La saison précédente, elle a remporté son premier succès de Groupe dans les Middleton Stakes et a participé a l’expédition Godolphin en Australie, où elle n’a pas démérité dans la Melbourne Cup et a gagné un Gr2. C’est sans doute une jument encore en progrès, avec assez de tenue mais capable de briller, même sur plus court. Elle est issue de Mazuna (Cape Cross), gagnante de Gr3 sur 2.400m sous la férule de Clive Brittain.

 

Mubtaahij, une rentrée correcte. Christophe Soumillon a dû également se contenter de la deuxième place dans le Curlin Handicap, ou il montait Mubtaahij (Dubawi), fort probablement son cheval pour la Dubai World Cup. Le pensionnaire de Mike de Kock et élève du haras de l’Hôtellerie a eu en parcours en or derrière les "lièvres" mais, dans les 200 derniers mètres, il n’a pas pu s’opposer à Etijaah (Daaher) qui, lui, a eu un parcours… en platine ! Ce dernier a trouvé le passage le long de la corde. Mubtaahij – qui rendait sept kilos à son rival – devrait logiquement beaucoup progresser sur cette course de rentrée et il peut se montrer compétitif, quand même pour une place, dans la Dubai World Cup, une course à l'issue de laquelle il avait terminé deuxième l’année dernière, derrière le champion américain California Chrome (Lucky Pulpit).

UAE OAKS (GR3)

Les Oaks de Meydan à une locale

Les 3ans avaient à disposition deux bonnes courses. Nomorerichblondes (Hard Spun), deuxième de Nashmiah (Alnajim Althakeb) dans les UAE 1.000 Guineas (Gr3), a profité de l’absence de sa rivale pour s’imposer dans les UAE Oaks (Gr3) sur 1.900m, en dirt. Le jeune jockey italien Antonio Fresu n’a pas fait de cadeaux à ses adversaires. Nomorerichblondes a mis tout de suite la pression sur l’anglaise Rajar (Archipenko) et a pris l’avantage à 350m du poteau pour dominer Midnight Chica (Midnight Lute). Le lot n’était pas exceptionnel mais la pensionnaire d’Ahmad bin Harmash n’a pas volé son Groupe. Gagnante en décembre lors de sa première sortie, avant le début du Carnival, Nomorerichblondes a progressé d’une vingtaine de livres.

Une souche Batthyany. La pouliche, achetée pour 30.000 Gns à la Tattersalls Craven Breeze Up, est une sœur de la gagnante de Stakes Sharp Kitty (Kitten’s Joy) et remonte à une souche historique de l'élevage Batthyany, celle de Galetto et Gabina (les deux par Caro), qui a brillé plus récemment avec le bon stayer gagnant de Gr2 Celtic Celeb (Peintre Célèbre).

Godolphin mais avec Top Score. En début de réunion, la pouliche Really Special (Shamardal), engagée dans tous les classiques pour les femelles en France, aussi bien que dans le Juddmonte Grand Prix de Paris, a déçu en finissant troisième dans le Meydan Classic, une Listed sur 1.400m sur le gazon. Godolphin a quand même gagné, mais avec Top Score (Hard Spun), un pensionnaire de Saeed bin Suroor qui avait commencé à travailler très tôt, début mai, et a remporté son troisième succès en dix sorties.

 

Trop difficile pour Mr Owen. La France était aussi représentée par Mr Owen (Invincible Spirit) dans le "handicap de la der", une épreuve sur 1.400m gazon. Le pensionnaire de François Rohaut, attentiste, est venu assez bien comme pour disputer une place mais il a plafonné pour finir. Il a terminé à la septième place, à sept longueurs du lauréat, Suyoof (Magic Albert), un australien entraîné par Mike de Kock.