Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

LES NOUVEAUX ÉTALONS FRANÇAIS EN 2017 - Cinq sires à la loupe

20.02.2017

LES NOUVEAUX ÉTALONS FRANÇAIS EN 2017 - Cinq sires à la loupe

 

La particularité de l’élevage des pur-sang arabes réside dans le fait que les étalons peuvent être stationnés aux quatre coins du globe tout en produisant en France, grâce à l’insémination artificielle. Parmi les nouveaux venus en 2017, nous avons fait le choix de vous présenter uniquement ceux qui sont stationnés en France.

SIR BANI YAS AU HARAS DE THOUARS

Sir Bani Yas (Amer) sera disponible en semence fraîche et en congelée au haras de Thouars en 2017. Ce représentant et élève du cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan a remporté deux Groupes I PA pour l’entraînement d’Élisabeth Bernard sur le mile : la Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup à Sandown et les Qatar International Stakes à Goodwood. Il s’est également classé troisième de la Qatar Arabian World Cup (Gr. I PA) et deuxième de l’Afac Coupe d’Europe des Chevaux Arabes (Gr. I PA). À Goodwood, il dominait un lot de tout premier ordre, en devançant nettement les lauréats de Groupe I PA Prada T (Djendel) et Mister Ginoux (Amer). Sir Bani Yas a fait preuve de précocité en débutant par une deuxième place au mois de juin de ses 3 ans. À cet âge, il s’est classé deuxième de Groupe I PA et a remporté le Prix Chéri Bibi (Gr. II PA). Il s’est montré performant de 1 600 mètres à 2 200 mètres, de 3 à 6 ans.

 

SIR BANI YAS (7 ans)

(Amer & Nassem El Baher, par Elios de Carrère)

Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup (Gr. I PA)

Qatar international Stakes (Gr. I PA)

2 200 € en congelé

2 000 € en frais

Stationné au haras de Thouars (47)

 

Le neveu d’Abu Alemarat

On ne présente plus le père de Sir Bani Yas, le chef de race Amer. Sa mère est une sœur utérine d’Abu Alemarat (Al Nasr), meilleur 4 ans et lauréat de la Triple couronne aux Émirats Arabes Unis en 2008. Étalon au haras de Thouars, Abu Alemarat compte quatre black types sur neuf partants en France. Marinella (In Chaallah), sa troisième mère, a produit Mésange Al Maury (Manganate), placée de Groupe I PA. Il s’agit de la famille de Madou (Norniz), par l’intermédiaire de Maderba (Djerba Oua).

Shabab
Wafi
Sarhah
Amer
Lahoom
Bushra
Rahifa
SIR BANI YAS (M7)
Manganate
Elios de Carrère
Nerva du Cassou
Nassem El Baher
Djelfor
Madawa
Marinella

KALINO, LE PREMIER LAURÉAT DE LA JEWEL CROWN AU HARAS

Kalino (Kaolino) est le lauréat de la première édition de la Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Jewel Crown (Gr. I PA), la course la plus dotée au monde chez les pur-sang arabes et qui se court à Abu Dhabi. À l’âge de 4 ans, il s’est classé deuxième du Qatar Derby remporté par Djainka des Forges (Kerbella). L’année suivante, il a obtenu un classement identique dans la Doha Cup (Gr. I PA), à deux longueurs du crack Al Mourtajez (Dahess). Enfin, en 2015, ce représentant de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani a remporté de haute lutte la Jewel Crown, devant Sahabba (Nizam) et Thakif (Mahabb).

 

KALINO (8 ans)

(Kaolino & Virlaxy, par Virgule Al Maury)

Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Jewel Crown (Gr. I PA)

2e de la Doha Cup (Gr. I PA)

2e du Qatar Derby (Gr. II PA)

1 500 € en congelé

750 € en monte naturelle

Stationné au haras du Grand Courgeon (49)

Le croisement de Bigg N Rich

Kaolino, son père, a gagné le Dubai Kahayla Classic (Gr. I PA). Son père de mère, Virgule Al Maury, a été deux fois tête de liste des pères de gagnants aux États-Unis. Galaactic, la deuxième mère de Kalino, a aussi donné Viraac (Virgule Al Maury). Cette dernière a remporté en 2001 les Texas Arabian Oaks, sur la piste en dirt de Retama Park, avant de se classer deuxième des Arabian Cup Championship Distaff Sprint Stakes (Gr. I PA) sur les 1 200 mètres en dirt de Delaware Park. Au haras, Viraac a produit Bigg N Rich (par le fils de Dormane, Falina des Fabries). Bigg N Rich s’est imposé dans l'Al Maktoum Challenge Round I (Gr. I PA). Il s’est aussi classé troisième de l’International Malazgirt Trophy (Gr. I PA) et deuxième du Mazrat Al Ruwayah (Gr. II PA).

Manganate
Dormane
Mandore
Kaolino
Passem
Cary de Carrère
Ninou du Cassou
KALINO (M8)
Kesberoy
Virgule Al Maury
Valse du Cassou
Virlaxy
Samstar
Galaactic
RW Rafina

MU'AZZAZ, UNE GÉNÉTIQUE D’EXCEPTION

Mu'Azzaz (Amer) entre au haras du Grand Courgeon après de longues années de compétition (28 courses). Sa plus belle victoire reste son succès dans les Shadwell Dubai International Stakes (Gr. I PA) à Newbury, en 2012. Il y battait alors les gagnants de Groupe I PA Damis (Amer) et Tzar du Paon (Dormane). Il devrait permettre à une large palette d’éleveurs d’accéder à une génétique d’exception.

MU'AZZAZ (13 ans)

(Amer & Massamarie, par Tidjani)

The Shadwell Dubai International Stakes (Gr. I PA)

The AHO Hawthorn Hill International Stakes (Gr. II PA)

Yousef Al Romaihi Cup (Gr. III PA)

1 000 € en congelé

500 € en monte naturelle

Stationné au haras du Grand Courgeon (49)

La souche de Mandore

Mu'Azzaz est issu d’un croisement ultra-classique, celui du chef de race Amer sur la souche de Mandore. Sa mère, Massamarie (Tidjani), est lauréate de trois courses au Qatar. Elle a donné naissance à d’autres bons chevaux, tels Mared Al Sahra (Amer), lauréat de six courses dont l’Emir’s Sword (Gr. I PA), et Metrag (Amer), gagnant du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr. III PA).  La deuxième mère, Margau (Manganate), est une propre sœur de champions comme Dormane et Djendel. Elle a donné naissance à Santhal (Djebbel) qui a remporté six courses dont l’Al Maktoum Challenge Round III (Gr. I PA) à Dubaï. Margau est par ailleurs la deuxième mère d’Assy (Amer), lauréat de l’Emir's Sword (Gr. I PA).

Shabab
Wafi
Sarhah
Amer
Lahoom
Bushra
Rahifa
MU'AZZAZ (M13)
Flipper
Tidjani
Managhi
Massamarie
Manganate
Margau
Mandore
 

 

 

 

SALADIN DE MONLAU DE RETOUR SUR SON LIEU DE NAISSANCE

Pour la saison 2017, le haras de Monlau accueille Saladin de Monlau (Dormane). Ce fils du chef de race Dormane (Manganate) est issu de la même mère que le champion Al Mamun Monlau (Munjiz). À 3 ans, il s’est imposé en débutant devant le futur lauréat de Groupe I PA Sir Bani Yas (Amer). Pour sa deuxième sortie, il s’est très nettement imposé dans le Shadwell Prix Tidjani (Gr. III PA). Saladin de Monlau a ensuite été absent des pistes pendant deux ans avant de reprendre la compétition au plus haut niveau, mais sans succès.

SALADIN DE MONLAU (7 ans)

(Dormane & Salalah de Monlau, par Tidjani)

Shadwell Prix Tidjani (Gr. III PA)

Prix Quitaine (G)

Stationné au haras de Monlau (82)

Le frère d’Al Mamun Monlau

Al Mamun Monlau, dès sa deuxième sortie, s’est classé troisième de la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr. I PA). Il a confirmé à l’automne de ses 3 ans en s’imposant dans le Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr. I PA). À 5 ans, il s’impose dans le Dubai Kahayla Classic (Gr. I PA) avant de confirmer dans la Coupe d’Europe des chevaux Arabes (Gr. I PA). Salalah de Monlau (Tidjani), sa mère, a produit quatre black types, dont Al Karama Monlau (Dormane), deuxième du Prix Nevada II (Gr. II PA), et Princesse Monlau (Munjiz), lauréate du Prix Nevada II (Gr. III PA). La deuxième mère est une jument tunisienne.

Saint Laurent
Manganate
Mandragore
Dormane
Grabiec
Mandore
Mandarine III
SALADIN DE MONLAU (M7)
Flipper
Tidjani
Managhi
Salalah de Monlau
Rizg Allah
Henia
Zhana

GAZWAN, UN PEDIGREE TOTALEMENT “OUTCROSS”

Gazwan va officier au haras de Niellans (25) pour la saison de monte 2017. Cet inédit est un frère de la très bonne jument de vitesse Ghazwa (Zawam). C’est un fils de l’étalon tête de liste aux États-Unis, Burning Sand, qui a donné TM Fred Texas, lauréat du Dubai Kahayla Classic (Gr. I PA). Gazwan provient d’une très bonne souche de l’élevage du Docteur Al Nujaifi. Il présente la particularité d’être indemne de la plupart des courants de sang les plus répandus.

 

GAZWAN (4 ans)

(Burning Sand & Gharnooga, par Al Hasim)

Inédit

600 € en monte naturelle

Stationné au haras de Niellans (25)

 

Une grande souche iraquienne

Sa mère a gagné six courses en Irak, dont l’Al Nujaifi Trophy (Gr. I PA local) et l’IAHO Trophy (Gr. II PA local). Gharnooga s’était en outre classée troisième du Derby (Gr. I). Elle a donné Ghazwa (Zawam) qui s’est imposée dans l’International Malazgirt Trophy (Gr. I PA) et deux fois dans le French Arabian Breeders’ Challenge Sprint (Gr. II PA). Cette dernière s’est aussi classée troisième de la H.H. Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup (Gr. I PA) et des Za’abeel International Stakes (Gr. I PA). C’est la souche des gagnants de Groupe I PA en Irak Mutee (Oreoo) et Al Yaboob (Zad Al Rakib).

 

Mirza
San Lou Romirz
Elsinore Rose
Burning Sand
Azlaf Azjdib
Du Smaragda
Rozane
GAZWAN (M4)
Saut du Loup
Al Hasim
Bron
Gharnooga
Amal Ali
Montea'a Al Thania
Al Na’ama