Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Des nouvelles en provenance de l’écurie Gallorini

Courses / 21.02.2017

Des nouvelles en provenance de l’écurie Gallorini

À une semaine de la réouverture de l’hippodrome d’Auteuil, nous avons commencé notre tour de cour des entraîneurs d’obstacle avec Jean-Paul Gallorini. Le professionnel mansonnien nous a reçus ce mardi matin dans son écurie, avenue Catinat. Au cours de la matinée, nous avons pu observer quelques très bons chevaux, dont Shannon Rock (Turgeon). Le champion d’Antonia Devin et Bruno Sigrist a fini quatre fois deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). À 11ans, il prépare une nouvelle saison de courses et à le voir mardi matin au Rond Adam, il n’a pas conscience de son âge. Très gai et frais, il fera une nouvelle fois partie des steeple-chasers à suivre sur Auteuil. Jean-Paul Gallorini nous a expliqué : « Shannon Rock est en très bel état. Nous allons peut-être essayer de courir une cinquième fois le Grand Steeple. À l’écurie, c’est une institution. Il est possible qu’il fasse sa rentrée en haies à Compiègne. Il avait déjà très bien couru dans cette discipline sur cet hippodrome, en septembre dernier. » L’AQPS Vanilla Crush (Martaline) est de retour à l’entraînement. Il faisait partie du premier lot, tout comme Shannon Rock. Il est absent depuis le 22 avril 2015, date de sa démonstration dans le Prix William Head (L). Le cheval de la famille Papot s’était accidenté avant le Grand Steeple, alors qu’il en était l’un des favoris. Revenu à l’entraînement, il était lui aussi très frais. « Il reprend l’entraînement et il est encore tôt pour savoir où il fera sa rentrée. »

Le Prix Duc d’Anjou, une possible course de rentrée pour Dalko Morivière. L’imposant Dalko Morivière (Balko) a été impressionnant la saison passée, même s’il n’a pas encore ouvert son palmarès. Très grand poulain, avec le braquet qui va avec, il a fini sa saison par une deuxième place dans le Prix Congress (Gr2). « Dalko Morivière ira sur le programme classique des steeple-chasers de 4ans. Mais je pense qu’il ne faudra pas trop le courir, et surtout trop rapproché. Il pourrait donc faire son retour dans le Prix Duc d’Anjou (Gr3) et sauter ensuite l’une des courses préparatoires au Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). » À l’image de Dalko Morivière, Gold in Love (Soldier of Fortune) a 4ans et elle appartient à l’écurie Sagara. Deuxième du Prix Roger de Minvielle (L) et quatrième du Prix Christian de l’Hermite (L), elle « va rester en steeple cette année. »

Chanducoq vers le Prix d’Indy. Bon élément en plat, Chanducoq (Voix du Nord), frère de Ceasar’s Palace (Voix du Nord) et de Cokoriko (Robin des Champs), a débuté en obstacle cet hiver à Cagnes. Il s’est placé à trois reprises en haies. « À Cagnes, ils allaient très vite et le couloir de haies n’est pas large. Il va courir probablement le Prix d’Indy (Gr3) à Auteuil. » Jean-Paul Gallorini a également Cesare di Roma (No Rist at All) à l’entraînement. Il s’agit du frère de Chanducoq. Il fera partie des 3ans à suivre du professionnel mansonnien.

Le steeple de Compiègne ou les haies d’Auteuil pour Yoko. Multiple placé de Groupe à Auteuil, vainqueur du Prix Journaliste (L) à Enghien, Yoko (Android) est un très bon élément. Absent depuis son échec dans la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3), sa rentrée n’est pas encore arrêtée. « Il ira soit sur le steeple de Compiègne, soit sur les haies d’Auteuil. »

Huit fois placé en dix sorties et notamment deuxième du Prix Fleuret (Gr3), Saint Richard (Turgeon) est lui aussi un sauteur de qualité. De par sa grande taille, il devrait s’épanouir à 5ans. « Il travaille très bien. » Troisième du Prix Aguado (Gr3), Liberatore (Poliglote) a fait un passage en steeple qui n’a pas été concluant à 100 %. « Je pense que nous allons le remettre en haies, discipline dans laquelle il est plus performant. » Dabrovka (Dream Well) fait partie des meilleures pouliches de sa promotion. Elle a terminé troisième des Prix Sagan et Général de Saint-Didier et deuxième du Prix Bournosienne (Grs3). « C’est une pouliche de qualité. Je ne sais pas encore si elle va aller en steeple tout de suite ou plus tard. » Enfin, Le Grand Lucé (Dream Well), cheval de Groupe en haies, est au repos au haras.