Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX ANTOINE DE PALAMINY-HARAS DE SAINT-VINCENT (L) - Pas de match pour Saint Rajh

Courses / 19.02.2017

PRIX ANTOINE DE PALAMINY-HARAS DE SAINT-VINCENT (L) - Pas de match pour Saint Rajh

PAU, DIMANCHE

Il n’y a pas eu lutte à l’arrivée du Prix Antoine de Palaminy - Haras de Saint-Vincent (L), dimanche au Pont-Long. Saint Rajh (Saint des Saints) a été le plus fort, sans aucune contestation possible. Le poulain qui défend les intérêts de Jacques et Patrice Détré et de Franck Champion aurait même eu des circonstances atténuantes s’il avait été battu.

En effet, après une course rondement menée par Malice des Épeires (Martaline), Saint Rajh et son jockey, Bertrand Lestrade, se sont rapprochés à la corde au bout de la ligne d’en face. Au saut de l’avant-dernier obstacle, il a été légèrement contrarié par Malice des Épeires, fautive, et Kingalola (Kingsalsa). Mais lorsque l’on a le gaz, on peut généralement se sortir de ce genre de situation. Saint Rajh avait beaucoup de ressources et il a pu se frayer un passage à l’entrée de la ligne droite, le long de la corde. En quelques foulées, il a fait la différence pour sauter la dernière haie. Il a vécu une fin de course tranquille, passant le poteau quatre longueurs et demie devant Dont Stop Theparty (Apsis). Le pensionnaire de Guillaume Macaire a ainsi conservé son invincibilité paloise en trois sorties. De plus, il n’a pas connu la défaite sur les gros obstacles en deux sorties. Saint Rajh pourrait désormais être revu à Auteuil.

Le Prix Duc d’Anjou, une bonne possibilité. Le tandem constitué de Guillaume Macaire et Jacques Détré s’était déjà distingué dans cette Listed. C’était en 1997 avec Pantruche (Pampabird), devenu ensuite l’un des acteurs de la troupe de Bartabas. L’entraîneur charentais nous a déclaré : « Cette année, nous avions gardé quelques chevaux pour Pau, dont Saint Rajh. Nous l’avions recouru en haies avant cette sortie pour voir s’il avait du gaz. Lorsqu’il a gagné en steeple à Pau, il a décroché son ticket pour cette Listed. Cette victoire va forcément l’amener sur Auteuil. Mais il va falloir qu’il soit bien relax. » Dans le Prix Duc d’Anjou, Saint Rajh pourrait croiser le fer avec un certain Edward d’Argent (Martaline), facile lauréat pour sa rentrée sur les haies à Angers, et meilleur steeple-chaser né en 2013, puisque vainqueur du Prix Congress (Gr2).

Dont Stop Theparty conclut son hiver de belle façon. Dont Stop Theparty s’est révélé à Pau et a confirmé ses bonnes performances hivernales en terminant plaisamment à la deuxième place après une course d’attente. Son entraîneur, Isabelle Pacault, a déclaré au micro d’Equidia avant la course que ce serait sa dernière sortie avant un peu de repos car il courait de façon rapprochée. Square Marceau (Kapgarde) a bien couru, faisant illusion pour la victoire dans le tournant final, après avoir mené la chasse derrière Malice des Épeires. Sa troisième place est donc satisfaisante. Le favori, Kingalola, a terminé seulement quatrième. Mais à sa décharge, il a fait une faute sérieuse à la rivière des tribunes.

Le cousin de De Bon Cœur. Coélevé par Jean-Louis et Hervé Lair, Saint Rajh est un fils de Saint des Saints, étalon au haras d’Étreham, et de Jahra (Enrique), une jument inédite. C’est le propre frère de Saintjarh (Saint des Saints), gagnant d’un réclamer sur les haies d’Enghien. Saint Rajh n’est autre que le neveu de l’excellente Santa Bamba (Saint des Saints), lauréate des Prix Jean Stern (Gr2) et Duc d’Anjou (Gr3) et génitrice de la championne De Bon Cœur (Vision d’État), gagnante du Prix Cambacérès (Gr1). Il est aussi le neveu de plusieurs vainqueurs tels que Pentacle (Anabaa Blue), Poli Bamba (Poliglote) et Politique (Poliglote).

Green Dancer
Cadoudal
Come to Sea
Saint des Saints
Pharly
Chamisène
Tuneria
SAINT RAJH (H4)
Barathea
Enrique
Gwydion
Jahra
Pistolet Bleu
Bumble
Largesse