Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX CAMILLE DUBOSCQ (L) - Lou Princess, mademoiselle courage

Courses / 03.02.2017

PRIX CAMILLE DUBOSCQ (L) - Lou Princess, mademoiselle courage

Lou Princess, mademoiselle courage

PRIX CAMILLE DUBOSCQ (L). PAU, VENDREDI. Lou Princess (Martaline) n’avait encore jamais gagné lorsqu’elle a pris le départ du Prix Camille Dubocsq (L) ce vendredi à Pau. Plusieurs fois placée dans des bons lots, elle a montré des progrès et du courage pour ouvrir son palmarès dans cette Grande Course de Haies des 4ans. Sur une piste alourdie par les averses régulières tombées dans le Sud-Ouest depuis jeudi, elle a bénéficié d’un rythme régulier. Lou Princess a galopé en sixième position, alors que Long Breeze (Royal Assault) et Epoustouflaunt (Great Pretender) animaient la course. Au passage devant les tribunes, Saint Léo (Maresca Sorrento), allant, a pris les devants de la course, accompagné par Chestnut Dream (Martaline) au bout de la ligne d’en face. Lou Princess a entamé son effort dans le tournant final et elle l’a prolongé à l’entrée de la ligne droite. La pouliche a pris le meilleur avant la dernière haie et elle a maintenu ses rivaux à distance pour l’emporter aisément. L’animateur Long Breeze a conservé la deuxième place devant Saint Léo, lequel s’est bien ressaisi sur le plat. En provenance de Cagnes-sur-Mer, Birdparker (Never on Sunday) a fait bonne contenance, concluant quatrième.

En route pour Auteuil. Lou Princess a surpris les turfistes puisqu’elle a fait afficher 22/1, mais son entraîneur et propriétaire Guy Denuault réserve souvent de bons éléments pour le meeting palois. La preuve avec la fille de Martaline (Linamix). Pas très grande, elle possède du cœur et il faudra voir comment elle se comporte à Auteuil pour déterminer où se situe son avenir. Un bon point pour elle : elle est très à l’aise en terrain lourd. Son entraîneur nous a dit : « Elle gagne assez facilement. Ses trois dernières courses étaient très bonnes. Lors de son ultime sortie, elle avait fini comme un V2. Aujourd’hui, elle était plus près des chevaux de tête, au contact. Je suis tout de même assez surpris de la voir gagner aussi facilement. C’est une pouliche qui fait 1m50… Mais elle a le cœur et le moteur. Maintenant, nous n’avons plus le choix, ce sera Paris. Je l’avais engagée en steeple à Pau au cas où cela se passerait mal aujourd’hui. On va déjà savourer cette victoire et nous verrons ensuite quelle course elle pourrait courir. Dans l’immédiat, elle va rester à Pau et courra dans la foulée à Auteuil. » Jockey de Lou Princess, Alexis Poirier a ajouté : « Aujourd’hui, elle n’a pas été débordée comme les autres fois et elle s’est très bien comportée. Elle a un gros cœur et elle l’a encore prouvé. »

Long Breeze, égal à lui-même. Constamment aux avant-postes, Long Breeze a bien tenu sa partie jusqu’au bout, terminant deuxième. Il a pris sa revanche sur Saint Léo qui venait de le devancer. Ce dernier est un cheval imposant, doté d’un physique de steeple-chaser qui sera certainement plus à son affaire sur les gros obstacles à l’avenir. Mais sur les haies, il n’en demeure pas moins capable de bonnes performances comme ce vendredi.

Une grande souche d’obstacle. Coélevée par Christian et Gisèle Germain, Lou Princess est une fille de Martaline, étalon au haras de Montaigu et de Nile Majique (Kaldounévées), troisième en haies à Châteauroux et tombée pour ses débuts à Saint-Malo. Lou Princess est la première gagnante de sa mère. Elle est la nièce de Scarlet Row (Turgeon), deuxième des Prix Maurice Gillois (Gr1) et Edmond Barrachin (Gr3) et gagnante du Prix Gérald de Rochefort (L), et d’Adelaide Square (Turgeon), deuxième du Grand Cross de Craon (L) et vainqueur de dix courses en obstacle. Il s’agit de la famille de Néoménie (Rheffic), gagnante du Prix La Périchole (Gr3), devenue la génitrice de la matrone Newness (Simply Great), lauréate du Prix Edmond Barrachin (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1). Newness a produit l’étalon Nickname (Lost world) vainqueur de trois Grs1, dont les Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier puis étalon reconnu. Newness a également donné Nom d’une Pipe (Linamix), lauréat du Prix de Longchamp (Gr3), deuxième du Prix Cambacérès (Gr1) et troisième du Prix Alain du Breil, l’étalon Nom de D’La (Lost World), vainqueur du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) et l’étalon No Risk at All (My Risk), gagnant de La Coupe (Gr3) et du Grand Prix de Vichy (Gr3) et troisième du Prix d’Ispahan (Gr1).

Mendez

Linamix

Lunadix

Martaline

Sadler’s Wells

Coraline

Bahamian

LOU PRINCESS (F4)

Kaldoun

Kaldounévées

Safaroa

Nile Majique

Le Glorieux

Nile Glorieuse

Nile Palace