Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX CRIS KRAFT (MAIDEN)  Mutanaaseb, facilement mais pas simplement

Courses / 21.02.2017

PRIX CRIS KRAFT (MAIDEN) Mutanaaseb, facilement mais pas simplement

LYON-LA SOIE, MARDI

 

Mutanaaseb (Kitten’s Joy) était le grand favori de ce Prix Cris Kraft (maiden)… avant qu’il ne force sa stalle et ne parte faire un breeze. La cote du représentant du cheikh Hamdam Al Maktoum a dès lors remonté. Ramené derrière les stalles, en eau, Mutanaaseb est rentré en dernier dans sa boîte et s’est ensuite bien élancé. Il a mené à un bon rythme, se montrant tendu. Dans la ligne droite, il est facilement reparti, tout en ayant la tête de côté. Il s’impose de deux longueurs devant Mozo Guapo (Roderic O’Connor), avec My Strong Boy (Myboycharlie) troisième à quatre longueurs dans une course où les écarts à l’arrivée sont conséquents.

Mutanaaseb restait sur une quatrième place à Cagnes-sur-Mer dans le Prix Cheret (maiden), une course remportée par L’Idéaliste (Wootton Bassett), un pensionnaire de Simone Brogi qui sera en piste mercredi, à Cagnes, dans le Prix de Porquerolles (classe 1). Il avait fait preuve de caractère ce jour-là, versant dans la ligne droite. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget ouvre son palmarès ce mardi pour sa quatrième sortie et devra apprendre à se poser pour espérer monter les échelons. Son jockey, Ioritz Mendizabal, a expliqué au micro d’Equidia : « Il a les moyens, c’est indéniable. Mais il a beaucoup de caractère, il est compliqué. Il a toujours peur de tout, on a l’impression qu’il fait tout pour la première fois. Le cheval dans la stalle d’à côté a donné un petit coup et il a cru que c’était le départ, donc il a forcé la stalle. J’ai piqué une suée ! Le gazon n’est pas sa tasse de thé : il est mieux sur P.S.F. Ou il faut vraiment du bon terrain. Je voulais bien partir et aller devant : même derrière un cheval, il ne se détend pas. Devant, il s’est bien oxygéné. »

Mutanaaseb a été élevé par les époux Ramsey, propriétaires de son père, Kitten’s Joy. Il a été acheté 100.000 Gns par Shadwell à la vente de yearling d’octobre de Tattersalls. C’est un poulain bien né. La deuxième mère, Palacoona (Last Tycoon), a remporté le Prix Finlande (L) et est la mère de Diamond Tycoon (Johannesburg), gagnant de Gr3. Il s’agit de la famille de l’étalon du haras de Colleville, Kendargent (Kendor).